Le travail de c**, dans vos métiers...

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17265
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Post by svernoux » 21 Dec 2007 10:18

Beaumont wrote:Sans parler des gros smileys affreux collés à la fin de chaque email, pour des mails professionnels l'impression est garantie... :roll:
Ah oui non mais ça c'est évident, j'espère que personne n'a l'idée d'utiliser ce truc dans un cadre pro ! :lol:
Là il s'agit d'un retraitée qui envoie des blagues et photos à ses potes retraités...
Sonka - Сонька

User avatar
iubito
Membre / Member
Posts: 13060
Joined: 22 Dec 2002 20:31
Location: La belle Verte !
Contact:

Post by iubito » 21 Dec 2007 10:29

hé bein dans ma boîte y'en a qui l'ont utilisé pendant longtemps...
là, on a changé les PC récemment, donc y'en a peu qui l'utilisent
A+ les cactus !
A izza i ana sacranou
Askaratni kaasoun kaasoun khalidah
Ana mal' anou bihoubbinn raasikhinn
Lan yatroukani abada...

User avatar
iubito
Membre / Member
Posts: 13060
Joined: 22 Dec 2002 20:31
Location: La belle Verte !
Contact:

Post by iubito » 16 Jan 2008 18:08

ce matin on a plié les calendriers carte de voeux et mis dans des enveloppe, pendant 2h30 mais ce travail de c** vient d'être récompencé par une galette et un verre de cidre ;) on en ferai bien plus souvent des trucs comme ça !
A+ les cactus !
A izza i ana sacranou
Askaratni kaasoun kaasoun khalidah
Ana mal' anou bihoubbinn raasikhinn
Lan yatroukani abada...

User avatar
ElieDeLeuze
Membre / Member
Posts: 4001
Joined: 08 Jun 2005 00:20
Location: Lörrach

Post by ElieDeLeuze » 16 Jan 2008 19:26

C'est la période des bulletins. Ridicule. On ne peut plus dire ce que l'on pense dans les bulletins, on risque sa place. C'est un exercice purement formel. Parents, on vous ment, mais il parait que c'est pour votre bien.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10349
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Post by Sisyphe » 16 Jan 2008 20:03

ElieDeLeuze wrote:C'est la période des bulletins. Ridicule. On ne peut plus dire ce que l'on pense dans les bulletins, on risque sa place. C'est un exercice purement formel. Parents, on vous ment, mais il parait que c'est pour votre bien.
:D Alors, combien d'Hermantrüdeli et d'Hermènschtrud ?

(Au fait, tu mets tes appréciations en romanche ou en tüütsch ?)
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10349
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Le travail de c**, dans vos métiers...

Post by Sisyphe » 31 Oct 2009 01:29

Allez hop, je déterre :)

Nouveau travail de c** : recopier son carnet de notes.

Dans un établissement plus calme, il y a des élèves, qui sont inscrits, qui viennent et à qui vous mettez des notes. C'est simple, c'est clair, c'est beau.

Dans un établissement à problème (le mien serait d'ailleurs plutôt un problème à établissement plutôt que l'inverse) il y a :
- Ceux qui s'inscrivent et ne sont jamais venus.
- Ceux qui viennent mais qui n'ont pas pris la peine de s'inscrire et qu'il faut régulariser en présence (aïe) des (ouïe) parents (oyoyoye...)
- Ceux qui viennent trois jours et qu'on ne voit plus.
- Ceux qui font leur rentrée avec trois semaines de retard, parce que le seul avion qui revient du Chiroubistan ne décolle que toutes les deux semaines et n'atterrit que toutes les trois semaines.
- Ceux qui viennent tous les trois jours.
- Ceux qui viennent toutes les trois semaines.
- Ceux qui démissionnent et ne viennent plus.
- Ceux qui démissionnent et viennent quand même.
- Ceux qui passent en conseil de discipline 72 heures après leur premier pas dans l'établissement (c'est-à-dire 69 heures après leur première aggression).

Bref : la notion de classe est assez relative pendant huit semaines... Alors on se fait un carnet de notes provisoire... Que j'ose recopier une fois les premières vacances venues... Et encore, je crois que je suis téméraire.

Quatre classes, quatre-vingt-dix-sept noms, de quatre à dix notes déjà par classe et par nom, plus le tableau de comptage des absents...
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16897
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re:

Post by Maïwenn » 31 Oct 2009 03:01

Merci pour le déterrage, Sisyphe. T'as fini de tout recopier ?
Maïwenn wrote:En fac il n'y a pas de relevé de notes, mais parfois les étudiants me demandent des lettres de recommandation. Je crains le moment où Hermanying ou Hermanchai m'en demandera une. Qu'écrire sans mentir ? Je crois les doigts pour que ça n'arrive jamais !
Alors, Hermanying, la fameuse étudiante qui était plus intéressée par ses cheveux ou ses chaussures que par mon cours m'a sollicitée pour une lettre. Après quelques heures d'hésitations j'ai répondu ça : tu te rends sans doute compte que tu n'étais pas une étudiante excellente dans mes cours, donc je peux écrire une lettre mais elle ne sera pas très positive. Je te conseille de chercher un autre prof qui te connaît sous un meilleur jour.

Vlan dans les dents

Après quelques jours d'hésitations, Hermanying a répondu : Merci, j'ai trouvé quelqu'un d'autre.

:chiquita: :chiquita: :chiquita:
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17265
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Le travail de c**, dans vos métiers...

Post by svernoux » 31 Oct 2009 11:02

Hey, bien vu ! Image
Sonka - Сонька

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10349
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Le travail de c**, dans vos métiers...

Post by Sisyphe » 19 Oct 2010 20:51

Allez, j'en ai trouvé deux de plus...

A) Avant-hier : attendre le papier. Plus une seule feuille A4 à la reprographie, dans aucun des bacs d'aucun des appareils, ni dans la réserve. Je monte au secrétariat qui me dit de descendre à l'intendance qui appelle la maintenance qui se trouve à la cave et je reviens à mon premier niveau, décidé à attendre le papier. Oui, mais il n'y a qu'un seul personnel de service aujourd'hui, et il faut encore qu'elle retrouve le chariot... 2 minutes... 5 minutes... 10 minutes... 20 minutes... Dans une salle où il n'y a rien à faire d'autre. J'aurais pu retourner en salle des profs, mais la livreuse m'en aurait voulu (c'est lourd à décharger), et puis j'avais fait savoir à tout le monde que j'attendais Godot... Enfin, le papier. J'ai fini par imprimer les sujets d'examen blanc sur des feuilles A3 coupées en deux au massicot. Quand j'ai eu fini les 70 exemplaires de quatre copies agraffées, le papier est arrivé.

B) corriger des copies pour demain alors que je sais pertinemment que a) le lycée sera bloqué par les lycéens à huit heures et b) nous allons décider la grève illimité générale révolutionnaire à neuf heures (on se laisse toujours un peu aller sur les adjectifs en période de tension ;)) et qu'en plus c) officiellement, je suis en grève aujourd'hui, donc je ne suis pas supposé travailler.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

User avatar
ElieDeLeuze
Membre / Member
Posts: 4001
Joined: 08 Jun 2005 00:20
Location: Lörrach

Re: Le travail de c**, dans vos métiers...

Post by ElieDeLeuze » 19 Oct 2010 22:08

Une spécialité de chez nous qui vous est épargnée... ce message est moins pour me plaindre que pour faire prendre conscience à Sisyphe qu'il a un peu de chance dans son malheur.

Il faut que l'on tienne à jour les plans de cours de l'année pour toutes nos classes. Il y a des classeurs avec des tableaux qui indiquent en gros les thèmes et surtout les compétences cognitivo-blablesques qui vont avec chaque niveau dans chaque classe. Et c'est là que les problèmes commencent.

Le nombre:
5 années (de la 6e à la 2nde pour faire simple) avec quatre niveaux d'enseignement de langue des débutants aux natifs, dont un niveau très très large d'intermédiaires fourre-tout. Ca fait déjà 5x4=20 plans annuels pour le français (nous avons des bilingues et des francophones dans l'école). Or, chacun de ces plans annuels comporte entre 5 et 7 unités d'enseignement thématique, disons 6 pour la moyenne. DOnc 20x6=120 unités d'enseignement qui doivent toutes comporter la documentation de toutes les étapes d'enseignement (intro, textes, matériels audio visuel, progression, descriptions des buts pédagogiques et des moyens mis en oeuvres, différenciation etc...). Ca fait quand même quatre pages de plan par unité d'enseignement, donc 120x4=480 pages de documentation. Or, le niveau intermédiaire est tellement vaste qu'il est dédoublé, donc deux fois plus de plans d'enseignement: 480+(5x6x4)=600 pages.

Le contenu:
Comme la tâche de créer tout ça et de mettre à jour est colllllllllossale, vous vous doutez bien que des tas de profs différents s'y sont mis. Résultat: aucune unité pédagogique, des plans en partie incompréhensibles pour les autres profs, du matériel surannée voire dépassé voire qui n'est même plus dans nos placards, des unités d'enseignement qui correspondent surtout au goût d'un prof en particulier et pas forcément reprenable par d'autres profs. De plus, il peut y avoir désaccord sur le contenu même de ces unités d'enseignement. Donc ces documents n'ont absolument aucune utilité, personne ne les regarde vraiment et ils sont de moins en moins à jour au fil des ans.

La mise à jour:
Ainsi, vous avez compris que la mise à jour signifie en fait de tout refaire chaque année quand le prof change et se retrouve à ne pas vouloir ou ne pas pouvoir reprendre ce que le collègue a fait il y a trois, quatre voire huit ans. La nature de l'enseignement des langues étrangères étant ce qu'elle est, les groupes qui sont administrativement identiques d'une année sur l'autre ne le seront pas en vrai. Les plans d'enseignement ne correspondent alors pas au besoin réels dans les classes. Il faut donc tout refaire et se démerder. Or, l'administration insiste pour avoir ses mises à jour. Donc on fait des mises à jour bidons, et le contenu de ces plans s'éloigne d'année en année des cours réellement donnés.

Perte de temps:
C'est pourquoi on passe des heures à faire des plans bidons, à bourrer les classeurs de textes et documents que l'on a effectivement utilisés mais sans refaire tout le plan qui va avec, sachant pertinemment que cela ne sert à rien. On gagne le temps qu'on peut, on fait bien briller et l'école montre fièrement la documentation aux inspecteurs qui sont ravis que l'école soit aussi performante sur la mise en place des programmes et la justification pédagogique de son activité. Tant que la chance est du côté des profs, ça va: personne ne lit ces documents, il faut juste qu'ils existent.

Alors franchement, les autres tâches idiotes, à côté de cette ineptie institutionnelles, je les fais sans vraiment y penser outre mesure. :roll:
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16897
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: Le travail de c**, dans vos métiers...

Post by Maïwenn » 20 Oct 2010 04:41

Tiens, ça me fait penser à nos chers rapports de fin d'années.

D'abord remplir le tableau à 500 entrées. Il faut noter sur 100 des critères tels que :
- Faculty vision and mission are used as guidelines for faculty development planning
- The education delivery academic standards and outcome indicators have been defined and assessed
- The is concrete data and evidence to ensure that the school leadership is acting proactively and ethically to sustain the high performance of the school. A facilitating and conducive atmosphere and environment to learning, student development, and the overall learning efficiency is established through the school's vision and values.

Ces critères forment 9 KPI (Key Performance Analysis), par exemple "Vision and Mission, "Teaching and Learning", "Community service"

Bien évidemment, les chiffres sont trafiqués pour obtenir la moyenne désirée.

Ensuite, rédiger les deux œuvres magnifiques que sont le Annual Report et le School Assessment Report (je n'ai toujours pas compris la différence entre les deux).

Là, en plus des moyennes précédemment obtenues pour chaque KPI, sub-KPI et sub-sub-KPI, il faut voir si les niveaux prévus l'année précédente sont atteints. Par exemple pour le point 2.3.3 (There are projects or activities to support the curriculum development and teaching and learning, in which individuals, organizations and community from outside participate.), nous pensions atteindre 4 niveaux, mais nous n'en sommes qu'au 2. Je vous épargne les critères d'évaluation, je n'ai pas la feuille sous la main. Ensuite, comme nous utilisons en fait 2 systèmes d'évaluations concurrents (CHE et ONESQA pour les intimes), il faut convertir ces niveaux en points. Ici, ça ne nous donne qu'un point. Cette opération doit être répétée plus de 100 fois.

Une fois tous les tableaux remplis, il faut faire de jolies phrases pour décrire le fonctionnement de chaque KPI, puis trouver comment on va améliorer nos faiblesses. Sans oublier la liste des preuves venant étayer nos propos.

2 fois par an environ, il y a des audits. Évidemment personne ne s'intéresse aux rapports du département de français, donc je fais tout ça pour rien. Et les audits eux-mêmes ne servent à rien, la fac ne bouge pas. A part pour changer les règles du jeu des rapports tous les 2 ou 3 ans, histoire de bien embêter tout le monde !

Maintenant vous comprenez pourquoi j'ai quitté mon travail à la fin du premier semestre ! Je n'aurai pas à subir ça une fois de plus !
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
iubito
Membre / Member
Posts: 13060
Joined: 22 Dec 2002 20:31
Location: La belle Verte !
Contact:

Re: Le travail de c**, dans vos métiers...

Post by iubito » 20 Oct 2010 09:03

Installer à la main des mises à jour de Windows, parce que 1) les MAJ automatiques sont désactivées, 2) y'a possibilité de le faire automatiquement mais j'ai pas eu la formation pour (gérer un Active Directory c'est un vrai boulot)
Installer à la main - et là j'ai pas le choix - une imprimante par site, et parfois par étage, multiplié par les déclinaisons (N&B, RectoVerso, on zappe la couleur et couleur RV pour le moment), sur 10 serveurs, soit un total de 600 install dans un premier temps, 1200 à 1600 à terme... ouaaaaaaaais suuuuper trippant!!!
A+ les cactus !
A izza i ana sacranou
Askaratni kaasoun kaasoun khalidah
Ana mal' anou bihoubbinn raasikhinn
Lan yatroukani abada...

User avatar
ElieDeLeuze
Membre / Member
Posts: 4001
Joined: 08 Jun 2005 00:20
Location: Lörrach

Re: Le travail de c**, dans vos métiers...

Post by ElieDeLeuze » 20 Oct 2010 11:56

Maïwenn wrote:- Faculty vision and mission are used as guidelines for faculty development planning
- The education delivery academic standards and outcome indicators have been defined and assessed
- The is concrete data and evidence to ensure that the school leadership is acting proactively and ethically to sustain the high performance of the school. A facilitating and conducive atmosphere and environment to learning, student development, and the overall learning efficiency is established through the school's vision and values.
Ca, c'est encore un niveau au dessus dans l'ineptie. Respect.
Vous savez quoi... les méthodes de gestions du privé dans l'enseignement, cela donne des catastrophes à vous faire démissionner les meilleurs profs. Mais c'est aussi ce qui fait rester les mauvais. Avec un menu à suivre comme ça, les profs qui manquent d'assurance, qui ne savent pas vraiment ce qu'il ocnvient de faire dans une classe, qui n'ont aucune idée personnelle sur leur travail et le sens qu'ils devraient lui donner, ces profs sont rassurés. Ils deviennent assez rapidement fanatiques, et comme ils ne savent pas vraiment enseigner, ils passent volontiers le temps à faire des plans en copiant des formulations idéologiques et suivent ces plans avec ardeur car ils ne savent pas faire cours eux-mêmes. Et la hiérarchie administrative inverse complètement la valeur de l'enseignement: les nuls deviennent des héros engagés et les bons (qui n'ont pas besoin de ces béquilles sponsorisées par les agences markéting), eux, se retrouvent fauteurs de troubles quand il veulent réintroduire le bon sens et la compétence professionnelle dans cette absurdité.

La qualité de l'enseignement n'est pas prête de progresser.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16897
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: Le travail de c**, dans vos métiers...

Post by Maïwenn » 20 Oct 2010 12:57

Pour ce qui concerne les rapports, tout le monde est à la même enseigne, facs privées et publiques... Donc ta dernière phrase (ô combien vraie en Thaïlande) s'applique doublement... :-?
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
leo
Membre / Member
Posts: 19565
Joined: 07 Oct 2005 17:47
Location: Latitude 48.662 degrés Nord - Longitude 7.825 degrés Est

Re: Le travail de c**, dans vos métiers...

Post by leo » 20 Oct 2010 13:36

ben dis donc... à vous lire et c'est succulent, il me vient une idée salvatrice...

faite donc comme tous les :français: GREVE ! allez hoplà :loljump:
le Travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une Médecine du Travail (Coluche)

Post Reply