I believe I can fly

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
Post Reply
User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

I believe I can fly

Post by Anuanua » 21 Nov 2010 15:58

Évidemment, comme trafic c'est un peu plus léger que Los Angeles LAX, Singapore Changi, Paris Charles-de-Gaule, Amsterdam Shiphol, London Heathrow, ou New-York JFK!

Parlant de Los-Angeles-LAX, qui est situé pas loin de l'immense base militaire Edwards AFB et sa fameuse "Area 51", il court une anecdote comme quoi le ATC (Air Trafic Control) aurait intercepté cette conversation (qui convient assez bien à ce topic sur l'insolite) :
Avion : Ici LOKA : Lima Oscar Kilo Alpha, j'appelle 51 ATC
Edwards : Edwards ATC : J'écoute
A : Approchons. Sommes au-dessus de New-York. Demandons permission voler à 40,000 mètres pour nous préparer à atterrir.
E : Euh... Edwards ATC à Lima Oscar Kilo Alpha : pourriez-vous répéter?
A : Lima Oscar Kilo Alpha à Edwards ATC : Approchons. Sommes au-dessus de Chicago. Demandons permission voler à 40,000 mètres et demandons permission d'atterrir.
E : Edwards ATC à Lima Oscar : Avez-vous dit que vous êtes au-dessus de New-York ou de Chicago?
A : Lima Oscar Kilo Alpha à Edwards ATC : Sommes près de Denver. Demandons permission voler à 40,000 mètres et nous nous préparons à atterrir
E : Edwards ATC à Lima Oscar : Et comment comptez-vous monter à 40,000 mètres? Et comment se fait-il que vous soyez tout à coup près de Denver?
A : Lima Oscar Kilo Alpha à Edwards ATC : Nous vous contactons à vue. Demandons permission de DESCENDRE à 40,000 mètres, faire palier puis atterrir. Sommes à bord d'un Lockheed SR-91 Aurora.

Image
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
arkayn
Membre / Member
Posts: 12148
Joined: 09 Dec 2002 02:02
Location: St Pierre la Bruyère (France)
Contact:

Re: LOKACLIC XIIIème : L'INSOLITE

Post by arkayn » 27 Nov 2010 16:21

Anuanua wrote:Sommes à bord d'un Lockheed SR-91 Aurora.
Très drôle. Évidemment, c'est fictif, mais c'est bien trouvé.

Je vois mal quand même les militaires dévoiler aussi stupidement l'existence du Aurora. Cela fait bien 15 ans ou plus qu'on en entend parler sans jamais en voir le bout d'une aile.

Son nom de SR-91 a été imaginé par des amateurs en le calquant sur celui du célèbre SR-71. Aurora est le nom de code budgétaire du B-2 mais certains partisans d'une théorie du complot croient que le programme aurait eu une face officielle, le B-2, et une face secrète, l'Aurora, trouvant en effet le coût du B-2 (estimé entre 1,157 et 2,2 milliards de dollars) injustifié par rapport aux innovations qu’il propose.

L'Area 51 (37° 14′ 35″ N 115° 48′ 47″ W) n'est pas situé dans la base Edwards (34° 54′ 57″ N 117° 53′ 30″ W) . Elle en est proche géographiquement mais est indépendante. Et en comptant la vitesse supposée du Aurora, entre mach 12 et 15, il lui faudrait quand même entre 10 et 15 minutes pour parcourir les 1300 km séparant Chicago de New-York, nettement plus que la conversation évoquée. Sans parler que contacter la Base Edwards pour un atterrissage à New-York n'est pas vraiment un choix judicieux. ;)
La folie des uns est la sagesse des autres

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: LOKACLIC XIIIème : L'INSOLITE

Post by Anuanua » 27 Nov 2010 17:55

Oui : c'était pour amusement seulement. La même blague courait il y a 50 ans à propos du SR-71. C'est à dire longtemps avant que son existence soit officiellement dévoilée en 1964. (Il s'appelait alors A-12. On sut plus tard qu'à Skunk Works, on l'avait surnommé non pas "Blackbird", mais "Titanium Goose", probablement en souvenir du "Spruce Goose" d'Howard Hughes.)

Il y a suffisamment d'indices pour que je croie à l'existence actuelle d'un avion quelconque, qu'on l'appelle Aurora ou autrement, un avion à très hautes performances qui est maintenu secret. Entre autres le fait que oui, il A ÉTÉ aperçu. Plusieurs fois. Tout comme le SR-71 avait été aperçu maintes fois avant que le Pentagone en reconnaisse l'existence. Quant à "SR-91", il s'agit bien sûr d'un code fictif : les militaires ne seraient pas assez naïfs pour lui donner un nom aussi proche de celui du célèbre avion secret Blackbird. (Ça fait quant même amusant de parler d'un "célèbre" avion "secret", non?) T'en fais pas : le successeur de l'Aurora est déjà sur les planches à dessin (ou plutôt sur les écrans de CAD : Computer-Aided Design) et, quand les États-Unis reconnaîtront l'existence de l'Aurora, c'est qu'il sera déjà périmé et remplacé. Ou, s'il n'est pas officiellement dénoncé comme le furent le U-2 et le SR-71, peut-être sera t-il remplacé sans que jamais son existence ne soit dévoilée.

Concernant le B-2, son prix est effectivement surprenant. Il justifie aussi (officiellement) la quantité limitée commandée à Boeing-Northrop. Si le B-2 n'est pas l'objet de la dépense, moins on en produit et plus on pourra produire d'Auroras. Au sujet du B-2, les performances annoncées sont incroyables (impossible à croire) : on dépenserait un budget semblable pour un bombardier subsonique et aussi vulnérable? Jean-Pierre Petit a décelé sur des vidéo officielles de l'USAF des signes comme quoi il utiliserait la MHD (Magneto-Hydro-Dynamique) pour améliorer ses performances en régimes trans-et supersonique. Sûr sûr, le développement de telles technologies coûte cher, mais sûr sûr également que son emploi ne sera pas limité au seul B-2.

Un détail : dans la blague, ils ne contactaient pas Edwards pour un atterrissage à New-York, mais DE New-York pour un atterrissage à Edwards.
________________________________________________________

Concernant ces avions hyper-secrets, il est une anecdote reconnue comme véridique par Lockheed et par le gouvernement étasunien. Dans les années '70, les É-U. ont voulu concurrencer le Concorde avec leur SST (SuperSonic Transport). Lockheed a voulu développer une technologie du titane pour permettre à son SST de sur-performer celui de Boeing. Mais ce fut difficile, laborieux, long et coûteux. De sorte que Lockheed a perdu la compétition au profit(?) de Boeing. Je mets un (?) parce que, finalement, le projet SST a été annulé.

Puis, suite à la découverte du SR-71 par les russes et à leurs protestations officielles à l'ONU preuves à l'appui, Lyndon B. Johnson a reconnu l'existence du SR-71 et son utilisation depuis "un certain temps". Ça, c'était évidemment la version officielle dans laquelle on ne confesse que le minimum ...et beaucoup moins si possible. Détail intéressant : le A-12 (renommé SR-71) fut conçu et fabriqué par Skunk Works, une division de Lockheed. Sans que l'administration ne le sache! Et le A-12 avait déjà maîtrisé la technologie "titanesque" que Lockheed cherchait à acquérir... Autre détail intéressant, le A-12 était le 12ième concept ; les autres s'étant appelés A-1, A-2... Donc, ça ne datait pas d'hier! Pour protéger le secret militaire, Skunk Works doit fonctionner de façon indépendante de Lockheed. Pour le Pentagone, "secret" signifie "secret"!

Je crois qu'il en est de même pour le SR-91 Aurora ou qu'on l'appelle comme on voudra.
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22351
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: LOKACLIC XIIIème : L'INSOLITE

Post by Latinus » 27 Nov 2010 18:49

Anuanua wrote: Puis, suite à la découverte du SR-71 par les russes et à leurs protestations officielles à l'ONU preuves à l'appui, Lyndon B. Johnson a reconnu l'existence du SR-71 et son utilisation depuis "un certain temps". Ça, c'était évidemment la version officielle dans laquelle on ne confesse que le minimum ...et beaucoup moins si possible. Détail intéressant : le A-12 (renommé SR-71) fut conçu et fabriqué par Skunk Works, une division de Lockheed. Sans que l'administration ne le sache! Et le A-12 avait déjà maîtrisé la technologie "titanesque" que Lockheed cherchait à acquérir... Autre détail intéressant, le A-12 était le 12ième concept ; les autres s'étant appelés A-1, A-2... Donc, ça ne datait pas d'hier! Pour protéger le secret militaire, Skunk Works doit fonctionner de façon indépendante de Lockheed. Pour le Pentagone, "secret" signifie "secret"!

Je crois qu'il en est de même pour le SR-91 Aurora ou qu'on l'appelle comme on voudra.
Compte tenu de l'état de l'économie mondiale (Lockheed a d'ailleurs pas mal licencié) et ce qui est arrivé au F-22 en 2009 (donc lorsqu'on ne parlait pas encore vraiment de crise) parce que son coût unitaire était bien trop important, d'autant plus au regard du F-35 alors en préparation à moitié prix, je doute fortement que des milliards soient investis, encore aujourd'hui, dans ce type de projet... Et c'est sans parler de l'intérêt croissant de Lockheed pour les drones.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
arkayn
Membre / Member
Posts: 12148
Joined: 09 Dec 2002 02:02
Location: St Pierre la Bruyère (France)
Contact:

Re: LOKACLIC XIIIème : L'INSOLITE

Post by arkayn » 27 Nov 2010 21:58

Attention aussi aux inexactitudes.

Il est vrai que Skunk Works* bénéficiait d'une grande liberté de manœuvre (ils ont par exemple commencé à développer le XP80 quatre mois avant que Lockheed ne signe le contrat), mais cela ne veut pas dire qu'ils travaillaient en cachette ou en concurrence avec la maison mère. Si cachotteries il y a eu, ce serait plutôt du côté de la CIA.

Le A-12 n'a pas été non plus renommé SR-71*. Il s'agit de deux avions différents, même si le SR-71 a été développé sur la base du A-12 (et il n'est pas le seul). En plus d'améliorations, il est devenu bi-place.

Jean-Pierre Petit* est aussi bien connu dans le milieu ufologique comme un doux rêveur pour les uns et un gros charlot pour les autres. Il reste quelques personnes peu au courant de ses travaux et/ou de la physique pour croire encore à ses affirmation sur le MHD (entre autres).

* Wikipedia n'est pas forcément le top en matière d'information, mais cela permettra à ceux qui veulent en savoir plus d'avoir une entrée en la matière.

On n'est pas un peu HS là ? Si on coupe le sujet, cela ne me dérange pas.
La folie des uns est la sagesse des autres

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: LOKACLIC XIIIème : L'INSOLITE

Post by Anuanua » 28 Nov 2010 05:21

arkayn wrote:Il est vrai que Skunk Works* bénéficiait d'une grande liberté de manœuvre (ils ont par exemple commencé à développer le XP80 quatre mois avant que Lockheed ne signe le contrat), mais cela ne veut pas dire qu'ils travaillaient en cachette ou en concurrence avec la maison mère. Si cachotteries il y a eu, ce serait plutôt du côté de la CIA.
Bin non arkayn : jamais je n'ai prétendu que Skunk Works travaille en concurrence avec la maison-mère. Jamais, par exemple, ils n'auraient développé le SST que Lockheed cherchait désespérément à mettre au point avant Boeing. Mais travailler en cachette, oui! C'est d'ailleurs une exigence des militaires, et pas seulement de la CIA. Je me rappelle avoir vu, pendant que je travaillais comme physicien consultant en électronique, plusieurs compagnies qui faisaient dans le militaire et où certaines sections étaient marquées en jaune vif RESTRICTED AREA. Pour y entrer il fallait avoir une carte ID spéciale, laquelle n'était pas décernée par la compagnie mais par l'armée après vérifications de sécurité. SEULS les employés de cette section pouvaient y entrer, ce qui exclut le président et tout visiteur. Il en allait et il en va encore ainsi chez Skunk Works.
arkayn wrote:Le A-12 n'a pas été non plus renommé SR-71*. Il s'agit de deux avions différents, même si le SR-71 a été développé sur la base du A-12 (et il n'est pas le seul). En plus d'améliorations, il est devenu bi-place.
Oui oui : il y a des différences. Mais veux-tu on va revenir dans le contexte : le SR-71 était un A-12 habillé. Les "A" étaient des modèles expérimentaux. Sans leur technologie "titane", leurs réacteurs spéciaux, l'emploi de sudation pour résister aux très hautes température et autres techniques développées pour les "A", le SR-71 n'existerait simplement pas. C'est comme dire que le XP-80 (modèle expérimental pour le développement du concept) est un avion différent du F-80 (chasseur opérationnel armé), lui-même différent du T-33 biplace d'entraînement ("T" pour "trainer") et autres. La famille 80 (incluant les T-33) ont eu 25 variantes. Pourtant, je prétends que, fondamentalement, c'est le même avion habillé différemment et évoluant avec les ans. Je crois qu'il en est de même pour A-1, A-2... A-12, SR-71A, SR-71B, SR-71C...
arkayn wrote:Jean-Pierre Petit* est aussi bien connu dans le milieu ufologique comme un doux rêveur pour les uns et un gros charlot pour les autres. Il reste quelques personnes peu au courant de ses travaux et/ou de la physique pour croire encore à ses affirmation sur le MHD (entre autres).
Je suis d'accord pour voir PARTIELLEMENT J.-P. Petit comme un rêveur ufologique, mais pas seulement. J'ai personnellement travaillé en MHD (autant pour le milieu aérien que marin) et ce qu'il affirme me semble loin d'être tout faux!!! De fait, ce que j'en lis me convainc qu'il y a mis les mains (travaux pratiques), et pas seulement les yeux (études théoriques). Je n'ai pas eu besoin de J.-P. Petit pour être surpris de voir une photo comme celle-ci. Petit explique la couleur jaune du nuage d'onde de choc par la HMD, mais ce qui m'a surpris est qu'il y ait un tel nuage autour du B-2, jaune ou pas! Si on connaît un peu (même pas beaucoup) les phénomènes de transition de sub- à supersonique, il suffit de regarder l'aérodynamique du B-2 pour voir immédiatement que cet avion N'A PAS été conçu pour des vols trans- ou supersoniques. Des moteurs d'une puissance inouïe seraient requis bien inutilement puis qu'il aurait suffi de dessiner un bord d'attaque supersonique, technologie bien maîtrisée depuis les années '60. La présence d'un tel nuage d'onde de choc est fréquente lors de la transition à Mach 1, comme le montrent ce B-1b et ce F-18. Mais comment réagiriez-vous en voyant ça autour d'un Boeing 747 ou d'un Airbus A-340? Leur aérodynamique ne le leur permet pas et seule la force brute (et inutile) y parviendrait ...en mettant à risque la structure de l'avion. Et voilà que le B-2 se promène allégrement en régime transsonique??? À d'autres! Cependant, je plussoie Petit qui affirme que la couleur jaune peut être un indice d'utilisation de MHD. De fait, la MHD, employée adéquatement (et avec un tel budget on peut), peut permettre à une structure subsonique d'approcher Mach 3 : les couches laminaires sont entraînées à une vitesse relative subsonique.

Et si le dessin est super- ou hypersonique, elle ouvre la porte à des vitesses fantastiques. Ce serait une aubaine pour l'Aurora, non?
arkayn wrote:On n'est pas un peu HS là ? Si on coupe le sujet, cela ne me dérange pas.
Bof! Tant qu'on n'a pas commencé à poster nos images, on n'a rien d'autre à faire...

_____________________________________________________________
P.S. : J"aimerais commenter que j'apprécie tes commentaires au plus haut point, arkayn. Tu approfondis ce que tu avances, tu apportes des références... On ne fait pas qu'effleurer la surface quoi. Bon : je sais que Lokanova n'est pas Futura-Science et que ce n'est pas sa vocation non plus. Mais, quand on aborde un sujet intéressant (surtout quand, comme ici, on a le temps et l'espace pour le faire en attendant les photos), ce n'est pas une excuse pour se limiter à des banalités comme "On peut s'attendre à tout sauf à la vérité avec les militaires, alors pourquoi pas?". Oui ça donne des posts plus longs que "Trois petits chats" ou "Mobilettres", mais comme insistait Einstein
Albert Einstein wrote:On doit rendre les choses aussi simples que possible.
Mais pas plus!
Sinon, gare au simplisme!
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22351
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: I believe I can fly

Post by Latinus » 28 Nov 2010 14:06

Sans transition, bonne continuation ;)
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
arkayn
Membre / Member
Posts: 12148
Joined: 09 Dec 2002 02:02
Location: St Pierre la Bruyère (France)
Contact:

Re: LOKACLIC XIIIème : L'INSOLITE

Post by arkayn » 28 Nov 2010 15:32

Anuanua wrote:
arkayn wrote:Il est vrai que Skunk Works* bénéficiait d'une grande liberté de manœuvre (ils ont par exemple commencé à développer le XP80 quatre mois avant que Lockheed ne signe le contrat), mais cela ne veut pas dire qu'ils travaillaient en cachette ou en concurrence avec la maison mère. Si cachotteries il y a eu, ce serait plutôt du côté de la CIA.
Bin non arkayn : jamais je n'ai prétendu que Skunk Works travaille en concurrence avec la maison-mère...
Nous sommes bien d'accord. C'est la CIA qui a travaillé en secret, comme souvent.

Mais remarque que tu dis
Anuanua wrote:Et le A-12 avait déjà maîtrisé la technologie "titanesque" que Lockheed cherchait à acquérir...
ce qui laisse entendre que Skunk Works cachait des choses à Lockheed. ;)
Anuanua wrote:
arkayn wrote:Le A-12 n'a pas été non plus renommé SR-71*. Il s'agit de deux avions différents, même si le SR-71 a été développé sur la base du A-12 (et il n'est pas le seul). En plus d'améliorations, il est devenu bi-place.
...le SR-71 était un A-12 habillé. Les "A" étaient des modèles expérimentaux. Sans leur technologie "titane", leurs réacteurs spéciaux, l'emploi de sudation pour résister aux très hautes température et autres techniques développées pour les "A", le SR-71 n'existerait simplement pas. ... Je crois qu'il en est de même pour A-1, A-2... A-12, SR-71A, SR-71B, SR-71C...
On peut dans ce cas là parler de A-13 ou de A-14, mais ce n'est plus un A-12. Les modifications apportées ont justifié le changement d'appellation.
Anuanua wrote:
arkayn wrote:Jean-Pierre Petit* est aussi bien connu dans le milieu ufologique comme un doux rêveur pour les uns et un gros charlot pour les autres. Il reste quelques personnes peu au courant de ses travaux et/ou de la physique pour croire encore à ses affirmation sur le MHD (entre autres).
Je suis d'accord pour voir PARTIELLEMENT J.-P. Petit comme un rêveur ufologique, mais pas seulement. J'ai personnellement travaillé en MHD (autant pour le milieu aérien que marin) et ce qu'il affirme me semble loin d'être tout faux!!! De fait, ce que j'en lis me convainc qu'il y a mis les mains (travaux pratiques), et pas seulement les yeux (études théoriques)...
C'est bien là tout le problème. A force d'avoir le nez dans le guidon, on ne voit pas la route.

JPP travaille sur le MHD et est persuadé qu'on peux en avoir des applications pratiques. Dès lors, tout ce qui pourrait ressembler à du MHD en est forcément pour lui (et pour les partisans de la théorie du complot). Il oublie tout simplement que deux choses qui se ressemblent ne sont pas forcément identiques.

Souviens-toi et du loup et du loup de Tasmanie. Même ressemblance générale, mais le premier est un mammifère et le second un marsupial.

Dans le cas du B2, sa vitesse n'est pas connue précisément (vaguement décrite comme haut subsonique, par Northrop). Théoriquement, elle serait de 1010 km/h à 12 000 m soit mach 0,95, et sa vitesse de croisière de 870 km/h.

Pour réduire sa signature infrarouge, les gaz d'échappement des réacteurs sont évacués par des tuyères en forme de « V » montées au-dessus et en retrait pour masquer ces sources thermiques aux détecteurs terrestres. De l'acide chlorofluorosulphonique, dérivé de l'acide sulfonique, est injecté dans le sillage d'échappement pour empêcher la formation de traînées de condensation. Le bord d'attaque en flèche (33°) et le bord de fuite en dent de scie piègent les ondes radar. (flemme de rédiger, j'ai piqué ce paragraphe sur Wikipedia).

Je reconnais que ça doit peut-être laisser la possibilité aux satellites de le repérer par le dessus, mais ça n'a pas l'air de traumatiser l'armée. Cette protection a dû leur paraître suffisante.

Comme le montre la photo que tu as fourni toi même, on a un nuage sur le dessus de l'appareil et non à l'arrière, comme sur les B1-B et F-18 que tu cites, lesquels passent effectivement les murs du son et produisent une singularité de Prandtl-Glauert.

Ce que l'on voit ici, ce sont des gouttelettes d'eau provoquées par un milieu humide (le B-2 est juste au dessus de la mer) et qui se mêlent aux gaz d'échappement et à l'acide chlorofluorosulphonique. D'où cette sorte de nuage sur le dessus du fuselage. Le B-2 n'est pas en mode transsonique, hélas pour les partisans de la théorie du complot.

Il en est peut-être capable d'ailleurs, vu que sa limite est floue. Mais quel intérêt pour un appareil destiné à accomplir des missions à basse altitude si il se laisse trahir bêtement par un bang ou une singularité lorsqu'il veut espionner ?

En plus, dans le cas qui nous intéresse (photos), le B-2 n'avait pas besoin d'être en mode furtif. Si lui est indétectable, les appareils qui l'accompagnent ne le sont pas (il y en avait toujours au moins un pour faire la photo).
Last edited by arkayn on 28 Nov 2010 15:36, edited 1 time in total.
La folie des uns est la sagesse des autres

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22351
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: LOKACLIC XIIIème : L'INSOLITE

Post by Latinus » 28 Nov 2010 15:33

Anuanua wrote: Je n'ai pas eu besoin de J.-P. Petit pour être surpris de voir une photo comme celle-ci. Petit explique la couleur jaune du nuage d'onde de choc par la HMD, mais ce qui m'a surpris est qu'il y ait un tel nuage autour du B-2, jaune ou pas! Si on connaît un peu (même pas beaucoup) les phénomènes de transition de sub- à supersonique, il suffit de regarder l'aérodynamique du B-2 pour voir immédiatement que cet avion N'A PAS été conçu pour des vols trans- ou supersoniques. Des moteurs d'une puissance inouïe seraient requis bien inutilement puis qu'il aurait suffi de dessiner un bord d'attaque supersonique, technologie bien maîtrisée depuis les années '60. La présence d'un tel nuage d'onde de choc est fréquente lors de la transition à Mach 1, comme le montrent ce B-1b et ce F-18. Mais comment réagiriez-vous en voyant ça autour d'un Boeing 747 ou d'un Airbus A-340? Leur aérodynamique ne le leur permet pas et seule la force brute (et inutile) y parviendrait ...en mettant à risque la structure de l'avion. Et voilà que le B-2 se promène allégrement en régime transsonique??? À d'autres! Cependant, je plussoie Petit qui affirme que la couleur jaune peut être un indice d'utilisation de MHD. De fait, la MHD, employée adéquatement (et avec un tel budget on peut), peut permettre à une structure subsonique d'approcher Mach 3 : les couches laminaires sont entraînées à une vitesse relative subsonique.

Et si le dessin est super- ou hypersonique, elle ouvre la porte à des vitesses fantastiques. Ce serait une aubaine pour l'Aurora, non?
Tu prends donc ce site là : http://skystars.unblog.fr/2008/01/30/bo ... ulsion-mhd
en référence ? Bref, passons sur l'orientation manifeste...
Tu parles d'une photo et d'une qualité d'image... je te sais pourtant amateur de dimensions plus grandes et d'images plus travaillées.
En fait d'une photo, il s'agit d'une capture d'une video... Et, en parlant de video, j'avoue que le discours est très divertissant ! Aucune preuve, un tas d'affirmations, on change les couleurs pour faire croire à une analyse quelconque.

Pour moi, le haut de l'appareil est exposé au soleil, pas le bas puisque l'appareil lui-même fait écran. Ce qui explique de manière plus logique l'éclairage de la "bulle" supérieure et non celle du dessous.
Notons tout de même que la bulle du dessous est partiellement illuminée (mais moins que l'orateur) sur l'arrière. On a donc un soleil arrière mais certainement pas en phase de coucher comme il peut le prétendre... d'autant que, que plus tôt, il parle de video prise de jour.

Marrant aussi le style "mais comment se fait-il qu'un journaliste spécialisé n'ait pas mis le doigt dessus, mais enfin voyons ça saute pourtant aux yeux !"

Gare au simplisme, oui, mais il faudrait tout de même rester un minimum sérieux.

edit : je viens de regarder les deux photos du b1b et du f-18 ; comment peux-tu sérieusement comparer la "bulle" du b2 de ces deux autres qui n'ont rien d'une bulle, justement, mais plutôt celle d'un "bord de sphère" (convexe si on considère l'avant de l'avion comme point de vue) et qui sont effectivement dues à de la condensation locale lorsqu'il fait humide et que l'appareil évolue à vitesse supérieure de celle du son.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
arkayn
Membre / Member
Posts: 12148
Joined: 09 Dec 2002 02:02
Location: St Pierre la Bruyère (France)
Contact:

Re: I believe I can fly

Post by arkayn » 28 Nov 2010 15:41

De mémoire, la photo/vidéo a été prise à 6h du matin. Un peu tôt pour un coucher de soleil.
La folie des uns est la sagesse des autres

User avatar
leo
Membre / Member
Posts: 19565
Joined: 07 Oct 2005 17:47
Location: Latitude 48.662 degrés Nord - Longitude 7.825 degrés Est

Re: I believe I can fly

Post by leo » 28 Nov 2010 17:06

j'adore vos echanges... qui a raison ?

je suis trop inculte pour le dire mais j'aime :D
le Travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une Médecine du Travail (Coluche)

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22351
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: I believe I can fly

Post by Latinus » 28 Nov 2010 17:58

leo wrote:j'adore vos echanges... qui a raison ?

je suis trop inculte pour le dire mais j'aime :D
Si c'était du matraquage d'idées pour imposer sa raison, je ne pense pas que nous pourrions parler d'échange, Leo.

Cela étant, d'une manière générale d'ailleurs, lorsque certains points ont pour base d'argumentation le fantasme (de quelque célébrité), l'échange a bien peu de latitude :c-com-ca:
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
leo
Membre / Member
Posts: 19565
Joined: 07 Oct 2005 17:47
Location: Latitude 48.662 degrés Nord - Longitude 7.825 degrés Est

Re: I believe I can fly

Post by leo » 28 Nov 2010 19:44

je voulais dire qu'il y a à prendre chez chacun, bien que les positions soyent assez tranchées...
le Travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une Médecine du Travail (Coluche)

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10348
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: I believe I can fly

Post by Sisyphe » 29 Nov 2010 02:01

Y'a quand même un truc que j'ai jamais compris : il sert à quoi, l'Aurora-qui-n'existe-pas ?

Le but d'une armée, c'est de défendre ou d'attaquer sur un territoire. Bon, déjà, la probabilité d'une invasion sur le sol américain proprement dit est assez médiocre, sauf coup de folie des Canadiens engendrés par une recrudescence d'encéphalite spongiforme cervine, conséquence d'une épidémie d'orignals-fous. Le problème moderne, c'est le terrorisme. Des bêtes avions de chasse auraient largement suffit à abattre les avions du 11 septembre si... Si les services concernés avaient passé un peu moins de temps à polir l'Aurora.

Sur un champ de bataille extérieur : repérer un objectif ennemi, surtout quand les ennemis sont des Talibans dispersés dans des montagnes, des chasseurs-bombardiers le font très bien. Vu le coup de fonctionnement astronomique des triangles volants, sans parler du surcoût engendré par le besoin de prendre des précautions pour que personne il voit l'avion, existant ou non, l'Aurora, on doit hésiter à le sortir pour faire ses courses au Monoprix de Kandahar.

Donc, les Etats-Unis possèdent ou ne possèdent pas un superavion plus ou moins ufologique avec grille-pain à lévitation magnétique transcendante, et en tout cas furtif, c'est-à-dire qui passe inaperçu. Mais de qui ? Bon, d'accord, Poutine croit toujours à la guerre froide et certains Républicains aussi, ça barbouzarde à mort entre les deux puissances... Mais j'ai du mal à voir l'impact du prétendu Aurora dans ce genre de rapports internationaux.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

Post Reply