Aimer la vie ?

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4051
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Aimer la vie ?

Post by leelou » 03 Jul 2011 20:14

J'espère juste ne pas me taper la honte avec une question pareille... :confused:

Comment aimer la vie ? Comment faites-vous, quels sont vos secrets ?
Comment et peut-on oublier le passé ?
Comment devenir/être enthousiaste face à la vie, aux obstacles ? Comment amener à soi la confiance ?

Juste des questions philosophiques...

merci.
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: Aimer la vie ?

Post by Anuanua » 03 Jul 2011 22:06

Présentement, je suis en train d'étudier ces sujets justement. J'en parle un peu ici d'ailleurs.

Albert Camus se posait les mêmes questions. Comment, se demandait-il, quelqu'un peut-il avoir un but, ou même seulement une joie de vivre alors que l'existence est ultimement absurde?

Moi, Leelou, je l'aime la vie. Tu demandes "Comment faites-vous, quels sont vos secrets ?" J'avais posé la même question à une magicienne : Anouk Martel, une spécialiste qui s'occupe de la Maison des Enfants à Montréal, institution située dans un quartier pauvre et assez dur de la ville. Elle savait redonner de la douceur à des enfants agressifs et de la joie de vivre à des enfants mélancoliques. Je lui ai demandé comment elle réussissait ce tour de force? "En leur redonnant leurs rêves" me répondit-elle. "Mais encore, comment redonnez-vous leurs rêves à des enfants qui n'en n'on plus?" "En leur permettant de rêver"...

Réponses apparemment naïves, mais je ne juge jamais en mal quelque chose qui donne des bons résultats. Et Anouk obtenait des bons résultats avec les enfants. Et, selon elle, c'est ainsi qu'elle s'y prenait.

Tu demandes
Comment et peut-on oublier le passé ?
Comment devenir/être enthousiaste face à la vie, aux obstacles ? Comment amener à soi la confiance ?
Pardonne, mais moi je prendrais les choses dans l'autre sens. D'abord "Comment devenir/être enthousiaste face à la vie, aux obstacles ?". Quelque chose qui aide énormément est d'avoir un but. Quelque chose qui te tient à coeur.

Allez : rêve! Y a t-il quelque chose que tu aimes? Que tu aimais enfant, que tu aurais aimé faire ou devenir? Prends le temps de te le rappeler, de le re-sentir, d'y goûter, de t'y complaire. Puis mets-toi en route : dès aujourd'hui, planifie comment le faire, comment le devenir. N'attends pas demain même si oui, tu continueras demain. Si tu te rappelles maintenant ton ou tes rêves, ne finis même pas de lire mon post, va : mets-toi z'y tout de suite.

Par rapport à quelque chose d'agréable, moi j'adhère au proverbe suivant
Pourquoi remettre à demain ce que vous pouvez faire aujourd'hui...
...et encore demain...
...et après-demain...?
Et avancer vers son rêve est quelque chose d'agréable.

C'est si simple que longtemps, cette façon de voir les choses m'est apparue comme naïve, trop simple (simpliste, quoi)... Pourtant... "Comment amener à soi la confiance?" En réussissant quelque chose. Mais là entendons-nous : n'attends pas de réussir ton rêve pour avoir confiance en toi car tu n'y parviendras jamais ainsi. Les gens mélancoliques, ayant tendance à voir surtout le noir qu'il y a dans tout (ce qui n'est pas plus "objectif" que de voir surtout le joyeux), ont tendance à se culpabiliser ou se juger au moindre échec (ou à "se taper la honte" pour prendre tes mots), mais à ne se valoriser que lorsqu'ils auront réussi complètement quelque chose de superbe. Faute de quoi ils n'ont rien fait, du moins à leurs yeux. Ils oublient simplement un petit détail : un gros succès ça n'existe pas! Tout comme le plus grand des édifices est fait de briques, poutrelles, boulons, tuiles etc., tout "grand" succès est fait de petits succès successifs. Un proverbe chinois dit que "Le plus long voyage commence par un pas". Demande à ton auto : la plus longue route se parcourt un tour de roues à la fois.

Si aujourd'hui tu peux te rappeler un rêve que tu avais : C'EST un succès. Tu as réussi quelque chose que tu n'avais pas réussi quand tu as écrit ton post ci-dessus. Je sais je sais : te rappeler un rêve ne signifie pas que tu l'as réussi, ni que tu vas le réussir : ce n'est donc pas encore un succès TOTAL, TERMINÉ qui te permettrait de n'avoir plus rien à faire ni à attendre de la vie, plus aucune raison de vivre. Non : ce n'est qu'un premier pas. Tu n'est pas encore arrivée. Et ce qui te reste à faire EST la raison de continuer, justement. Si, demain, tu commences à entrevoir qu'il serait peut-être possible que tu commences à en faire une toute petite partie de ton rêve, ne serait-ce que commencer à planifier u peu, ne serait-ce que mieux le définir, c'est encore un succès. Un deuxième tour de roues sur ta longue route. Si, après demain, tu vois que, pour y parvenir, il te manque ceci et cela, c'est un début de planification : bravo, ça avance. Et ainsi de suite. Si, au lieu de voir ces petites étapes comme des niaiseries négligeables tu les vois comme des pas à faire un à un vers ton but, la toute petite joie d'avoir réussi un petit pas remplacera graduellement la grande tristesse de n'avoir rien réussi, sauf des échecs. Et tu constateras, peut-être avec surprise, qu'une petite joie est tellement plus motivante et agréable à vivre qu'une grande tristesse.

Tu demandes aussi "Comment et peut-on oublier le passé ?". On peut pas. Et c'est bien ainsi d'ailleurs puisque le passé est notre seule source de savoir, de savoir faire et de savoir quoi pas faire. Kung Fu Tzu ("Confusius") répétait que "Rien ne sert d'avoir la réponse à toutes les questions : l'utile est de poser la bonne question". Et ici, Leelou, je crois que la bonne question serait plutôt "Comment se servir du passé pour nourrir notre joie de vivre et nous aider vers notre but?"

Nan : je ne te donnerai pas la réponse : je vais te la demander. Car j'ai déjà vu à tes posts que tu peux être créative. Mets-toi z'y et réponds-moi.

Et, dans ta réponse, parle-nous aussi de quel est le rêve qui a retenu ton attention. Et je te parlerai aussi du mien. Qui est en train de se réaliser. Même si on n'y croyait pas quand, à l'âge de 60 ans, je me suis inscris en première année du bac en psychosociologie dans le but de diriger, en post-doc, un projet ayant pour but de "Changer le monde pour qu'il soit plus beau".

On en a ri, on n'y croyait pas ("Comment veut-il réussir un doc en psycho en commençant un certificat à 60 ans???"). La suite, je t'en parle après ta réponse. Je ne t'en parle ici brièvement seulement pour te dire que je m'amuse avec un dicton amusant qui dit Ils ne savaient pas que c'était impossible... alors ils l'ont fait!
Last edited by Anuanua on 03 Jul 2011 22:30, edited 2 times in total.
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
iubito
Membre / Member
Posts: 13061
Joined: 22 Dec 2002 20:31
Location: La belle Verte !
Contact:

Re: Aimer la vie ?

Post by iubito » 03 Jul 2011 22:28

c'est le sujet du bac philo ? :lol:

chépa, moi, euh... la musique, les potes..., ça aide :)
A+ les cactus !
A izza i ana sacranou
Askaratni kaasoun kaasoun khalidah
Ana mal' anou bihoubbinn raasikhinn
Lan yatroukani abada...

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10386
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Aimer la vie ?

Post by Sisyphe » 03 Jul 2011 22:31

leelou wrote:J'espère juste ne pas me taper la honte avec une question pareille... :confused:

Comment aimer la vie ? Comment faites-vous, quels sont vos secrets ?
Comment et peut-on oublier le passé ?
Comment devenir/être enthousiaste face à la vie, aux obstacles ? Comment amener à soi la confiance ?

Juste des questions philosophiques...

merci.
La réponse est 42.

Sinon, il reste Jean-Sébastien Bach.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: Aimer la vie ?

Post by Anuanua » 03 Jul 2011 22:34

Nan : pas en philo. En socio-psychologie de la DAO.
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: Aimer la vie ?

Post by Anuanua » 03 Jul 2011 22:36

Sisyphe wrote: La réponse est 42
42?????????

42 quoi?
Last edited by Anuanua on 03 Jul 2011 22:41, edited 1 time in total.
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
kokoyaya
Admin
Posts: 31587
Joined: 10 Oct 2002 14:12
Location: Moissac (82)
Contact:

Re: Aimer la vie ?

Post by kokoyaya » 03 Jul 2011 22:41


User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: Aimer la vie ?

Post by Anuanua » 03 Jul 2011 22:44

Oui bon... Je ne suis pas sûr que Leelou aimerait avoir une réponse dans 7 1/2 millions d'années...
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17304
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Aimer la vie ?

Post by svernoux » 03 Jul 2011 22:52

Contente de te voir leelou ! Je n'ai pas de réponse pour toi (d'ailleurs, y'a-t-il une réponse toute faite à ce genre de question ?) Mais je te fais un gros Image
Sonka - Сонька

Olivier
Membre / Member
Posts: 3177
Joined: 14 Jun 2002 02:00
Location: Toulouse

Re: Aimer la vie ?

Post by Olivier » 03 Jul 2011 23:21

disons par exemple:
- vivre au jour le jour: pas sûr de ce qui va se passer le lendemain, et alors? ça n'empêche pas d'être très bien aujourd'hui
- voir le positif: y penser, remercier ou ce qu'on veut mais des trucs bien et beaux il y en a toujours, et tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir
-- Olivier
Se nem kicsi, se nem nagy: Ni trop petit(e), ni trop grand(e):
Éppen hozzám való vagy! Tu es juste fait(e) pour moi!

User avatar
miju
Membre / Member
Posts: 6762
Joined: 14 May 2005 21:44
Location: LYON (bron)

Re: Aimer la vie ?

Post by miju » 04 Jul 2011 08:50

Bonjour,Leelou,

Il y a des jours où tout est noir ou gris, et des jours où tout est bleu et clair. Des matins où on se lève en ronchonnant d'autres avec un grand sourire.

Parfois on se dit que le monde va dans le mauvais sens que les valeurs importantes sont fric violence sexe, on ne voit que des mines tristes renfrognés endormies autour de nous etc.

Et puis il y a le sourire d'un bébé, les multiples questions d'un enfant son émerveillement devant le monde, la joie de l"amoureux, ou de celui qui a accompli son travail, son "devoir".

Etc ce style d'énumération pourrait être plus long tu complèteras. Tu peux chercher aussi le texte de la Prère de G Brassens même en supprimant les mots je vous salue marie.

La sérénité n'est pas facile à trouver et à conserver, la fameuse sentence ; changer les choses que l'on peut, accepter voir supporter celles sur lesquelles on ne peut rien, et avoir la sagesse de faire la différence entre les deux est peut être à "revisiter".

Allez bonne journée à tous.
Ouvrons les yeux et voyons tout ce qu'il y a de beau autour de nous.
Lorsque ta tête heurte une cruche et que ça sonne creux  n'en déduit pas que c'est forcément la cruche qui est vide.

User avatar
leo
Membre / Member
Posts: 19565
Joined: 07 Oct 2005 17:47
Location: Latitude 48.662 degrés Nord - Longitude 7.825 degrés Est

Re: Aimer la vie ?

Post by leo » 04 Jul 2011 12:01

bonjour leelou,

Aimer la vie, en voilà une question qui m’a tourmenté toute la nuit, simple en apparence mais qui fait parfois douter… Miju l’a bien commenté, mais je voulais te faire part de mes reflexions sans ratures

C’est qu’il en faut des choses pour aimer la vie

Toujours et surtout de la curiosité, de l’enthousiasme, de l’émotivité
Avoir une passion, un rêve, de l’envie en somme
Rester simple, savoir être ébloui sans raison et ne pas en avoir honte
Avoir une compagne, un compagnon, des enfants, des amis que tu aimes et qui te le rendent bien
Avoir un travail, une vie que tu aimes, où tu ne t’ennuie pas, où tu prends plaisir et satisfaction

Peut on oublier les blessures du passé ? je ne pense pas, les echecs, les humiliations, les déceptions, les pertes d’êtres chers qui vous ont marqués, tout cela restera gravé à vie, il ne faut bien sûr pas les diaboliser, mais oublier est pour moi impossible

Il y a aussi les difficultés qui vous font ne plus (ou moins) aimer tant que ça, la maladie, les peurs qui en résultent, l’âge qui avance et laisse des traces, l’usure de la vie en somme qui amène lassitude et parfois ennui

Aimer la vie oui n’est pas aussi simple, mais attendre ou espérer sa fin est bien plus grave, il y a toujours d’autres solutions au désespoir

Certains ont la foi, chose rassurante surtout et que parfois je regrette de ne pas avoir

Voilà, je l’avais déjà formulé autrement dans mes pensées, mais voilà ce qui me revient…
le Travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une Médecine du Travail (Coluche)

User avatar
Kaolyn
Membre / Member
Posts: 1172
Joined: 16 May 2005 20:43
Location: Graz, Autriche

Re: Aimer la vie ?

Post by Kaolyn » 04 Jul 2011 16:12

Salut Leelou

Pas facile comme question! Je me suis moi-même pas mal penché dessus il y a quelques temps. Aimer la vie est pour moi un combat d’optimisme dont il faut gagner le plus possible de batailles pour enfin parvenir à gagner la guerre contre ce côté de nous qui voit tout noir. Pour gagner les premières batailles, il faut parfois se forcer à voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide, transformer les évènements tristes ou désagréables en quelque chose de joyeux. Exemple tout bête : S’il fait beau, tant mieux, s’il fait pas beau, c’est pas grave, je pourrai danser sous la pluie. Un autre exemple, je me suis fait une playlist de plein de chansons qui bougent bien pour faire le ménage, maintenant c’est toujours niquel à la maison parce que le ménage est devenu une activité que j’aime bien. :lol:

Je me crée mes petits rituels qui me font plaisir. Mon petit café le matin en ouvrant la fenêtre et en regardant quel temps il fait. Ensuite je vais voir ce qui se passe sur un site bien connu commencant pas un f !. S’il se passe rien dans ma vie, peut-être que les autres ont des trucs sympa à raconter qui me feront réfléchir ou rêver. Savoir aussi s’entourer de gens qu’on aime et qui nous rendent heureux c’est aussi très important. Partager tes joies, tes peines, tes espoirs, tes déceptions, refaire le monde avec quelqu’un qui te comprends, il n’y rien de plus irremplaçable. Dès que j’ai un peu le temps, j’invite une copine à boire un café chez moi, ou alors on fait un tour en ville, on va manger un truc. Si tu habites en ville, il y a toujours des trucs à faire. Il m’arrive aussi d’aller me balader toute seule, profiter du soleil, manger une glace, observer les gens. Pour être heureux, il ne faut pas non plus dépendre des gens, il faut savoir l’être tout seul aussi.

J’ai longtemps cru que pour être heureux, il fallait l’être dans les yeux des gens. Réussir dans la vie, faire une super carrière, avoir une belle famille et hop c’est bon je serai heureuse. C’était mon but quand j’étais petite, et je pensais ne pas être heureuse avant de l’avoir atteint, mais c’est pas grave puisqu’un jour, je le serai. C’est absolument ce qu’il faut pas faire. N’attend pas que tous tes rêves se soient réalisés. Ne remet pas le bonheur à après-demain. Tout en réfléchissant à tes buts à long terme, vis ta vie au jour le jour, pense à ce que tu aimes faire, à ce qui te fait plaisir, à tous ces petits moments où tu te sens bien sans rien faire de bien spécial.

Moi maintenant il me faut pas grand-chose pour être heureuse, je le suis presque tout le temps. Évidemment il y des jours avec et des jours sans. Il y a aussi des choses dont on ne voit pas le bon côté. Un de mes meilleurs amis vient de déménager à Vienne, il me manque beaucoup. J’ai du mal à positiver sur ce coup là, mais c’est justement dans ces moments là qu’il faut se forcer à voir le bon côté. On pourrait aussi dire « se voiler la face », mais c’est la seule solution que j’ai trouvé pour me protéger de la tristesse. Alors j’en ai trouvé des bons côtés. Vienne, c’est une super ville, puis c’est qu’à 2-3 heures de routes, c’est pas si loin que ca. Lui est content d’habiter là-bas, il a trouvé un boulot qui lui plait. Comme dirait l’autre : Il faut avoir le courage de changer les choses que tu peux changer et la sérénité d’accepter celles que tu ne peux pas changer.

Oublier le passé, on peut pas. C’est ce qui différencie une personne sensible et gentille dont la vie n'a pas toujours été rose de quelqu’un d’égoiste et narcissique pour qui tout s’est toujours passé comme prévu. Vivre avec son passé n’est pas facile, mais si tu arrives à le faire, c’est une force et richesse humaine incroyable qui t’accompagneront vers les lendemains heureux que toi seule a la force de te créer.

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4051
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: Aimer la vie ?

Post by leelou » 04 Jul 2011 19:40

Je ne pensais pas ouvrir un "débat" pareil sur moi.

Kaolyn, on se connait d'ailleurs aussi, je sais de quoi tu parles. Disons que je ne pense pas avoir encore dépasser ce stade. Ca te fait quel âge déjà ?

Bref. Moi aussi, j'arrive à me dire que c'est bien qu'il pleuve ou qu'il fasse beau et mourrant de chaud; j'arrive à sortir en soirée; j'essaye de cotoyé des gens enthousiastes et aimant la vie; je fais des choses qu'avant je n'aurai pas fait ; j'apprend tous les jours et ma vision de pas mal de choses change; je note au moins 5 choses que j'ai aimé sur la journée, même des petites choses simples pour pouvoir à nouveau m'emerveiller sur pas grand chose.
C'est peut-être une mauvaise passe du moment. Mais je sais que ca ne passe pas pour l'instant.

J'ai beau habité en ville, y a rien à faire ici. Surtout quand on est seule et que les gens que l'on connait sont loin, ne viennent jamais ou sont trop occupé avec leur mari/femme et enfants.

J'ai juste l'impression que j'étais plus enthousiaste, plus fofolle avant. On me le dit souvent. Alors quoi ? Je "vieillis" ? Je me suis déjà trop assagie ? Je suis trop mature ? On peut l'être tout en restant enfant/ado; sachant s'amuser et voir la vie du bon coté non ?

Coté rêve, j'en ai. Je connais ceux qui sont totalement inaccessible et qui ne seront que de simples rêves comme tout le monde peut en avoir. Ensuite les accessibles. Je vais être très embetante, pour pas changer. Je pourrais reprendre des études pour tenter de devenir géologue et puis archéo/paléo. Mais c'est reparti pour bien 7 ans en suivant le cursus belge... ouais, mais en ce moment, la seule chose que je voudrais c'est une famille. Je le ressens tellement fort, je ne savais pas qu'une horloge biologique pourrait cliquer si puissament... Et pour moi, on ne peut pas faire les deux. Et puis, il faut les finances pour étudier.

Faire un changement de bord comme ca, alors que j'ai plus ou moins un objectif en ce moment. Bof.
Là, je suis (j'étais jusqu'au 30 juin) puéricultrice dans le milieu scolaire. Avec ca, je fais une formation pour être auxiliaire de l'enfance. Mon boulot se met dans un cadre d'aide à l'emploi en Belgique (PTP). Les PTP durent 36 mois. J'en ai fait 10, je peux encore travailler 2 ans et demi. Pendant ce temps, ma formation continue et au moment où mon PTP se termine, je termine ma formation et je peux rebondir comme ca avec un diplome. Si par malheur, je ne suis pas reprise dans mon école en Septembre (dépend des subsides de l'Etat.), je continue ma formation qui ne me prendra qu'un an et un peu plus pour les stages. J'aurai quand même mon diplome, ect...

Bon, on s'en fout un peu. Tout ca pour dire. Heu... Même avec un parcours tracé, je sais pas trop où je suis, ni même qui je suis réellement. Je crois que je me focalise trop sur le temps, le temps qui passe, mais la case "enfants" qui s'allume et qui veut ca. Oui, oui, je suis jeune. Je sais bien tout le monde me le dit... mais à la base, je ne suis pas née dans un milieu qui prend son temps pour les enfants. Et puis le tic tac...
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17304
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Aimer la vie ?

Post by svernoux » 04 Jul 2011 22:33

Ah ça, je dirais que c'est mon seul souci du moment, le tic tac, mais sûrement pas dans le même sens que toi... Tu es plus jeune que moi, si je ne me trompe ? Moi je viens de passer le cap de la trentaine et je me dis que si je veux des enfants (et j'en veux), il serait temps de s'y mettre, mais l'horloge biologique ne fait pas du tout tic tac, je suis très bien comme ça... Vie trop remplie probablement, pas de place pour un enfant ? :-?
Dans ton cas : as-tu le papa ? Et partage-t-il ton désir ?

Pour le "y'a rien à faire ici", alors là par contre j'émets de gros doutes. Si on habite au fond de la forêt, peut-être. Mais en ville, même petite, c'est rare. Enfin je ne connais pas les villes belges, mais en France ça me semble improbable. Seulement, parfois on ignore tout ce qu'il y a à faire. Ou alors on n'a pas envie, ou pas envie tout seul. Je te conseille des réseaux comme Couchsurfing (je cite celui-ci parce que je le connais, mais il y en a d'autres). Même si on n'est pas intéressé par le côté voyage, il s'y passe beaucoup de choses en local, les membres sortent entre eux, y'en a pour tous les goûts, culture, nature, sport, cuisine, simplement boire un coup ou pique-niquer...
Sonka - Сонька

Post Reply