Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadgets

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22344
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Latinus » 10 Sep 2011 18:34

leo wrote:et là on est dans toute la problématique...
mon prof d'électronique qui me dit: mais non de toute façon tu n'y arrivera jamais (trop nul toi :) )
moi: tiens, j'y capte rien mais on va voir
c'est bien peut être parce que je ne me doutais pas de toutes ces subtilités que je l'ai fait :D
maintenant savoir si j'ai réussi, grosse question
je vous l'ai sans doute déjà dit... un comparatif d'enceintes dans un studio hihi, là cuivres ahhh bien, là autre enceinte, piano ohhh
une fois acheté et chez toi tu ne vois plus la différence, c'est bien pourquoi je trouve les miennes bien :roll:
déjà il faudrait que je me fasse greffer d'autres oreilles :lol:
ahem
viewtopic.php?p=372143#p372143
:punk:
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Anuanua » 10 Sep 2011 21:51

Latinus wrote:
En ce qui concerne les capacités, il est conseillé de toujours préférer des condensateurs au polyester, qui présentent des tolérances inférieures par rapport aux condensateurs électrolytiques.
Malheureusement, lorsqu'on a besoin de capacités importantes, on ne peut pas se passer de condensateurs électrolytiques. Dans ce cas, nous vous conseillons d'utiliser seulement ceux de type non polarisé, bien qu'ils ne soient pas faciles à trouver.

[grosse coupure, à lire "sur place"]

... , Rappelons que tous les condensateurs électrolytiques professionnels non polarisés pour filtres sélectifs ont généralement des tolérances inférieures à 10 %.
Oui j'avais vu, Lat. Cependant j'aimerais préciser que la principale raison pour laquelle je m'oppose à l'emploi d'électrolytiques dans le chemin du signal audio N'EST PAS la tolérance. Oui la tolérance altère la réponse des filtres c'est évident. Et si ±10% a un effet presqu'inaudible sur la réponse en fréquences, une différence de ±10% (ou une différence cumulative de ±20% entre les deux enceintes) peut causer une différence de PHASE très audible, embrouillant sérieusement l'image stéréo. Car l'effet stéréo est perçu plus par le délai entre les deux oreilles que par la différence d'amplitude. Or, quand un filtre de premier ordre coupe une fréquence de 3dB (ce qui est à peu près le minimum perceptible à l'oreille de monsieur et madame Toulmonde, sauf des habitués comme les chefs d'orchestre ou des techniciens qui ajustent des amplis et enceintes), le déphasage atteint déjà 45°. C'est plus ou moins inacceptable d'avoir une erreur de 45° entre les enceintes mais, même là, je tolèrerais des électrolytiques dans des applications non audiophiles. Mais je répète que la tolérance N'EST PAS la raison pour laquelle je les déconseille fortement.

La raison N°1 est leur inductance et leur résistance parasites, et leur effet de batterie. L'impédance d'un condensateur, purement imaginaire négative (dans le sens mathématique du terme) et quasi infinie aux très basses fréquences, doit devenir réelle et tendre vers zéro aux hautes fréquences. Ce faisant, la phase du signal transmis passe de +90° à 0° dans le circuit qui reçoit le signal, si ce circuit présente une charge résistive. Une inductance pure présente les caractéristiques contraires : une impédance nulle et réelle à 0Hz, tendant à une valeur imaginaire positive infinie vers les très hautes fréquences, et donc une phase passant de 0° à -90° quand on balaie des basses aux hautes fréquences. Qu'arrive t-il si on met les deux en série? Un circuit résonant à Q très élevé (ce qu'on ne désire pas dans une enceinte), un passe-bande étroit qui a une impédance élevée à haute comme à basse fréquences, et qui, à la fréquence de résonance (la fréquence où l'impédance du condensateur égale celle de la bobine en valeur absolue) a une impédance et un déphasage zéro. C'est déjà pas trop souhaitable pour un condensateur…

Ajoutons qu'un condensateur idéal consiste en deux (ou plus) surfaces conductrices placées face à face et isolées. Ce qui signifie qu'aucun courant ne doit passer d'une plaque à l'autre. Une autre façon de dire la même chose est de dire que la résistance entre les deux plaques est infinie. Ce qui n'est pas le cas des électrolytiques : non seulement elle n'est jamais très grande (de 100K à 1G dépendant de la valeur et de la qualité) mais elle n'est pas la même dans les deux sens!!! Ce qui signifie que UN CONDENSATEUR NE LAISSE PAS PASSER LES DEUX DEMIE-PHASES D'UN SIGNAL SEMBLABLEMENT! Il en résulte une importante distorsion d'harmonique et de croisement zéro.

L'article cité a raison de préférer des condensateurs aux polyesters. Et, parmi les différents polyesters, je suggère fortement le polystyrène et, pour ceux qui veulent le meilleur du meilleur, les condensateurs à film de polypropylène (non enroulés). Mais il a tort quand il prétend que
lorsqu'on a besoin de capacités importantes, on ne peut pas se passer de condensateurs électrolytiques.
C'est vrai quand on parle de GRANDES capacités, comme 100 ou 1000 uF (quoiqu'il y ait des polypropylène de 100 et même 250uF) mais je ne vois aucune raison pour utiliser de telles capacités en audio. Des polypropylène jusqu'à 10uF et des polystyrène jusqu'à 25uF sont couramment disponibles. Oui, ils sont plus gros (nettement!) que leurs équivalents électrolytiques. Mais ne venez pas me dire qu'il n'y a pas la place pour mettre ça dans une enceinte!!! Les plus hautes valeurs que donne cet article sont de 18uF et 12uF. 18 (qui n'est pas une valeur standard), peut se faire avec des polypro en parallèle de 10, 6.6 et 1.2uF respectivement (toutes des valeurs standard), et 12 avec 10 + 2.0 uF. On voit sur cette page des polyester et des polypropylene jusqu'à 15uF avec des tolérances de ±5%. Et cette page nous offre des polypro de précision, destinés à un usage pour filtres, couplage et découplage (applications en ligne de signal, quoi), 5% jusqu'à 10uF.

Non : la raison de mes objections n'est pas la tolérance des électrolytiques ; c'est leur piètre qualité sonore. Si vous avez de la difficulté à me croire, mettez des électrolytiques dans une enceinte et des des polypro de mêmes capacités dans l'autre (une expérience pas coûteuse, mais ch***te comme travail) et écoutez!
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
leo
Membre / Member
Posts: 19565
Joined: 07 Oct 2005 17:47
Location: Latitude 48.662 degrés Nord - Longitude 7.825 degrés Est

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by leo » 11 Sep 2011 00:42

comme pour la 3D que n'ai pas, la stéréo c'est tout pareil, donc Cabasse pour moi serait un peu trop demander malheureusement :-? :cry: mais il me reste 2 jambes, 2 pieds et 2 bras.... plus la tête :lol:
le Travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une Médecine du Travail (Coluche)

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22344
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Latinus » 11 Sep 2011 01:34

Pas compris ton message Leo. J'ai l'impression que tu comprends "qu'on" te dit de changer... ce qui est loin d'être mon propos.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22344
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Latinus » 11 Sep 2011 01:46

@Anua :

L'article traite, dans la note du rédacteur, le problème du déphasage acoustique généré par inductance et condenso et de l'alignement butterworth choisi en conséquence.

Par ailleurs, il s'adresse avant tout au néophyte qui ne veut et ne peut se plonger dans les formules compliquées que l'initié ne contournerait sans doute pas.
L'article ne se trompe pas, son principal défaut est d'être décalé par rapport à l'orientation première de ce topic... d'où ta réaction sans doute.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
leo
Membre / Member
Posts: 19565
Joined: 07 Oct 2005 17:47
Location: Latitude 48.662 degrés Nord - Longitude 7.825 degrés Est

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by leo » 11 Sep 2011 03:17

Latinus wrote:Pas compris ton message Leo. J'ai l'impression que tu comprends "qu'on" te dit de changer... ce qui est loin d'être mon propos.
c'est pas ça, 3D pour moi c'est pas possible on en a déjà parlé, et stéréo non plus puisque je n'ai qu'une oreille là aussi de valide, donc je disais juste, suite à l'exposé précédent d'Anuanua, que de superbes enceintes (dont je rêve) pour bien écouter en stéréo c'est pas pour moi, c'est tout :P et la suite 2 bras etc... c'était juste une con*****
sinon Lat avec tes belles Cabasses tu a quoi comme éléments dans ta chaine ?
le Travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une Médecine du Travail (Coluche)

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Anuanua » 11 Sep 2011 05:56

Tu as 100% raison, Lat, sauf sur un seul point. Il pouvait écrire quelque chose comme “N'utilisez pas des élecrtrolytiques ; ils massacrent le son”. Ça, même le plus néophyte des audiophiles peut comprendre.

De plus, il utilise lui-même des électrolytiques d'aluminium (voir les flèches dans l'image).
Capture d’écran 2011-09-11 à 00.02.45.jpg
S'il tenait absolument à utiliser des électrolytiques, il aurait au moins pu utiliser des électrolytiques au tantale!

Je me suis peut-être mal exprimé ci-dessus ; je vais reformuler en un langage qu'à peu près tout le monde, y compris les non initiés, peut comprendre. Et ce qui suit concerne aussi Leo avec son unique oreille.

J'ai précisé que la principale raison pour laquelle je préconise de ne pas utiliser des électrolytiques N'EST PAS leur tolérance, donc cette principale raison n'a rien à voir avec l'image stéréo, 3D ou non.

Les électrolytiques, peu importe leur tolérance, transmettent un son mou, mal défini, comme si vous aviez de la ouate dans les oreilles.

Dit comme ça, est-ce plus clair?

Si vous me permettez une comparaison, écouter une musique à travers un électrolytique c'est comme regarder un paysage à travers un verre légèrement dépoli. L'écouter à travers des polyester, c'est comme le regarder à travers une votre propre. L'écouter à travers des polystyrène ou des polypropylène, c'est comme s'il n'y avait pas de vitre. Et ça n'a rien à voir avec le fait que vous regardiez le paysage avec vos deux yeux ou un seul oeil, ou que vous écoutiez de la musique stéréo ou mono avec une ou deux oreilles.

Brèfle, les électrolytiques embrouillent le son, même en monophonie.

Dit comme ça, est-ce compréhensible?

Ceci dit, les électrolytiques au tantale massacrent nettement moins le son que les aluminium. Si on doit à tout prix utiliser des électrolytiques, au moins que ce soient des tantale.
_________________________________________________________________________________

Ceci dit, permettez-moi de vous narrer une expérience vécue.

Il y a quelques décennies, je travaillais à un amplificateur instrumental. C'est à dire pas destiné à l'audio mais à des mesures en laboratoire pour divers usages. Il avait une réponse en fréquences de zéro hertz à environ 10 mégahertz. Donc, le spectre audio était une toute petite partie de ses possibilités. Étant un instrument de mesure, il était une référence (c'est d'ailleurs la vocation des instruments de mesure...) : il devait donc avoir une distorsion très basse, un bruit ...absent etc. etc. etc. Un instrument de laboratoire, quoi. Non seulement il n'y avait pas d'électrolytiques dans le chemin du signal : il n'y avait aucun condensateur du tout : c'est pour ça d'ailleurs qu'il pouvait amplifier du continu (zéro hertz).

J'ai voulu savoir ce que ça donnerait en audio un machin comme ça. J'y ai ajouté une compensation RIAA (pour les cellules magnétiques) et je suis allé chez un ami qui avait un ampli de puissance de bonne qualité et des bonnes enceintes (ce que je n'avais pas). Mon ampli instrumental servirait de préampli entre la cellule et l'ampli de puissance. Nous avons choisi un passage musical complexe et riche en fréquences diverses et facilement reconnaissables à l'oreille : la chorale de la 9ième symphonie de Beethoven, première édition de Karajan. Nous en avons d'abord écouté un passage avec son système. Puis nous avons remplacé son préampli par le mien. Immédiatement les aiguës et le haut médium nous ont sauté aux oreilles : beaucoup plus détaillés dans être stridents ni criards. Simplement précis, quoi. Puis, pendant que nos oreilles s'y habituaient, les basses nous ont aussi frappés : ronflantes et non boumantes. Profondes. Détaillées elles aussi, précises.

Claude et moi nous sommes regardés : se peut-il qu'il y ait tant de différence??? Qu'on s'entende : son préampli n'était quand même pas une bébelle de bas de gamme! C'est peut-être subjectif? C'est peut-être dans notre tête?

Alors nous avons fabriqué un commutateur qui permettrait de les comparer directement. Le canal gauche passait par un préampli (disons le mien) et le droite par l'autre (disons le sien) et, en activant le bouton, le préampli de gauche passait à droite et vice-versa, mais la gauche demeurait à gauche et la droite à droite dans l"ampli de puissance et les enceintes. Bref, l'orchestre n'était pas inversé, mais les deux préamplis avaient changé de côté en 1/10ième de seconde. (La connexion pour ce faire est expliquée ci-dessous.)

Alors nous reprenons l'écoute avec mon préampli à gauche et le sien à droite. Là c'était évident, on ne pouvait simplement pas parler de subjectif . Puis nous avons interverti les préamplis (le mien à droite et le sien à gauche) : là ce fut encore plus évident : les soprani sont à gauche ; mais le mien était tellement mieux détaillé que, tout en entendant les soprani à gauche, on entendait leurs harmoniques a droite!

Alors j'ai cru que je m'étais trompé dans l'égalisation RIAA (ce qui pourrait avoir un tel effet) : si il y a un surcroit d'aiguës, ça pourrait ressembler à ça. Mais cela n'expliquerait pas les basses plus précises... Alors j'ai repris mon ampli et je suis allé à un labo où j'ai testé la réponse RIAA de zéro à 100,000 Hz : C'était précis à +0 et -1/2dB. Bon : plus de doute possible : c'est le préampli de Claude qui est en faute!

On l'ouvre ...et on découvre des découplages par condensateurs électrolytiques aluminium! Dans un préampli qui se prétendait de qualité audiophile!!! On remplace tout ça par des polypropylène. Ceci fait, il ressemblait au mien : aiguës détaillées, basses profondes et ronflantes. De plus, le bruit de fond avait audiblement diminué.

Si là vous n'avez pas compris que je ne parle pas seulement de phase et de tolérances, mais de son massacré par des distorsions d'harmoniques et des dissymétries dans l'onde sonore, en plus de bruits de fond ajoutés, bin là je ne sais pas comment le dire plus clairement.

_____________________________________________________________________________________________

Voici comment nous interchangions les préamplis. Un commutateur 4 pôles deux positions fut employé. Voir le schéma ci-dessous. En position 1, le canal de gauche est envoyé à un préampli (ici c'est le mien) et celui de droite à l'autre (celui de Claude). À la sortie des préamplis, les signaux sont envoyé à l'ampli de puissance qui alimente les enceintes. C'est le chemin rouge. En position 2, la gauche est envoyé à l'ampli de Claude et la droite au mien, puis les sorties sont envoyées à l'entrée appropriée de l'ampli de puissance. C'est le chemin bleu.

Image

Le fait de pouvoir transférer les préamplis d'un côté à l'autre instantanément sans interrompre le son et sans interchanger la droite et la gauche dans les enceintes ni l'ampli de puissance permet d'entendre immédiatement les différences entre les préamplis et élimine les différences qui pourraient être dues à l'ampli et aux enceintes.
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22344
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Latinus » 11 Sep 2011 12:48

J'espère que c'est de l'ironie que de conseiller du tantale pour la hifi et, si pas, rappelle moi quelle(s) propriété(s) tu recherches dans un "condenso hifi" et dans quelles conditions ?
Et, sinon, quelques sources pour étayer tout ça serait le bienvenu.
leo wrote:Lat avec tes belles Cabasses tu a quoi comme éléments dans ta chaine ?
Le reste de ma hifi n'est pas aussi beau que mes Cabasses ;)

J'ai commencé à m'équiper à mes 18 ans (proposition de cadeau), ma Tata et moi sommes allé au magasin et j'ai fait mon choix.
Mon coeur balançait entre le gros matos reconnu mais que je trouvais qd même cher (et je voulais pas abuser) ou du matos milieu de gamme qui ferait de toute façon son office car je n'avais encore que des enceintes vieillies : de -très- bonnes Beovox s45 (Bang & Olufsen) mais de récup et malheureusement abîmées par le premier propriétaire (le modèle illustré ici).

J'ai donc choisi un Technics (juste à temps, la marque n'a pas bien évolué ensuite) SA EX-120 (quelques illustrations). Ampli-tuner stéréo (faut fuir le HC pour la hifi) 2x100@4 et 2x80@8.
Ça répondait aussi (tuner intégré) au critère encombrement pour lequel j'étais assez sensible dans mon studio étudiant :p

Une platine cd de la même marque (SL-PD6) avec un tiroir chargeur (5 cd) permettant de changer les 4 durant la lecture d'un 5e.
Bien que j'apprécie la sortie optique et le confort du chargeur, cet appareil impose une coloration pas toujours bienvenue.

Ma platine LP et les vinyles sont restés en Belgique. Je ne me fais pas d'illusion.


En changeant les enceintes, j'ai paré au plus urgent... et la différence fut énorme.

La prochaine étape sera l'ampli (les composants ont vieilli et ça s'entend sur un simple Bink), débarrassé au passage de son fonction tuner car je n'écoute plus la radio que par Internet (Box reliée à l'ampli), ce qui permet de l'avoir en bien meilleure qualité puisque pas de parasites "aériens" et forcément moins de compression.

Les ampli à lampes sont pour le moins sympa esthétiquement parlant mais je ne suis pas certain de rechercher ce type de coloration.
Y'a de bonnes choses chez Cambridge, Nad... Mais bon de toute façon les finances n'y sont pas pour l'instant (déménagement, endettement pour trois décennies, bref pas cette année-ci).

Suivra la platine cd en guise de conclusion.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Anuanua » 11 Sep 2011 18:01

Latinus wrote:J'espère que c'est de l'ironie que de conseiller du tantale pour la hifi et, si pas, rappelle moi quelle(s) propriété(s) tu recherches dans un "condenso hifi" et dans quelles conditions ?
Et, sinon, quelques sources pour étayer tout ça serait le bienvenu.
Hélas non... Tout ce que je voulais souligner est que, même si personne qui s'y connaît tant soit peu ne suggérerait des tantale pour des applications hi-fi, ils sont quand même moins mauvais que les aluminium. Je crois que ça dit tout!

Brèfle et pour me redire : AUCUN électrolytique dans le chemin du signal.

Point final!
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22344
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Latinus » 11 Sep 2011 18:20

J'ai pas pour habitude de me conformer aux propos d'église, surtout lorsqu'un minimum de recherche tend à les faire vaciller.
Si tu n'as pas de source, évite de continuer à creuser.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Anuanua » 12 Sep 2011 06:24

Une expérience vécue n'est pas un "propos d'église" sauf si on prétend avoir vécu une apparition de la Vierge Marie. Ce qui n'est pas le cas de la comparaison que je mentionne dans mon post ci-dessus (l'as-tu lue?) où je relate un test A-B de deux préamplis, puis la comparaison entre un préampli et lui-même avant et après avoir remplacé des électrolytiques par des polypropylène.

Concernant les tantale, je reconnais que, depuis leur apparition, un effort radical a été fait pour améliorer les électrolytiques et que l'aluminium a nettement repris le dessus côté qualité. Certains fabricants ont même conçu des électrolytiques dédiés au "high end audio". Et, crois-le ou non, même eux continuent d'affirmer que “For a better choice, prefer polypropylene capacitors". C'est ce que propose Elna, un de ces fabricants de "high end audio electrolytics".

Cependant si tu ne veux pas me croire et préfères d'autres sources, voici une page qui compare des électrolytiques dont certains “are designed for high end audio” (mentionné tout au bas de la page). Plusieurs électrolytiques sont testés et le meilleur, selon ces tests, est le Elna. Oui : Elna que je viens de citer ci-dessus. Cependant, l'auteur mentionne, à titre de conclusion
If you search for better capacitors from Elna, look for metalized polypropylene capacitors.
À voir en cliquant ici. Et je te jure que lui et moi ne nous sommes pas rencontrés dans une église.

Voici maintenant le témoignage d'une autre église : le fabricant de condensateurs Jensen. Il veut nous convaincre que ses électrolytiques sont les meilleurs en demandant
What makes our capacitors better than the other electrolytics declared "audio signal” and "very high frequency" products?
On note qu'il compare ses électrolytiques à d'autres électrolytiques ; et non à des condo plastic, polystyrène ou polypropylène. Cependant, même lui reconnait, concernant les électrolytiques, que
They have a high dielectric absorption causing serious phase(frequency) delays. Signals going through electrolytics are slowed down and suffer severe harmonic distortion. They have high impedance and ESL value at higher frequencies and their resonance frequency is too low to be used in a wide band amplifier.
Il est aussi radical que moi et pourtant c'est un fabricant de "high end audio electrolytic capacitors" qui dit ça! Je suis d'accord avec lui quand il prétend que
Most of the accusations are true, but then everybody knows that the electrolytics are indispensable because of their unbeatable C/V ratio.
C/V ratio désigne le rapport capacité par volume. Il est vrai que les électrolytiques présentent (et de loin!) le meilleur rapport C/V. Et je suis d'accord que, quand on cherche des grandes capacité (disons plus de 100uF), ils sont presqu'irremplaçables (il y a des polypro jusqu'à 250 uF mais ils sont énormes et coûteux, et pas conçus pour l'audio). Cependant selon moi la place des grandes capacités est dans le bloc d'alimentation là où elles sont requises, pas dans le chemin du signal. Tu peux vérifier ce que j'avance en cliquant ici

Les condensateurs électrolytiques sont bien décrits par le Ernest B. Yeager Center for Electrochemical Sciences (YCES) et le Chemical Engineering Department , Case Western Reserve University , Cleveland, Ohio. Ils entretiennent un site nommé Electrochemistry Encyclopedia. Ce site décrit le fonctionnement des condensateurs électrolytiques sur cette page. Ils proposent l'usage d'électrolytiques en audio, mais exclusivement dans l'alimentation. Pourquoi?
Electrolytic capacitors have a positive voltage coefficient of capacitance, and this leads to some harmonic distortion.
À lire en descendant dans la page jusqu'à "Audio applications" (environ aux 7/8 de la page).

Tu voulais des références : je viens de t'en donner de fabricants de "high end audio capacitors" et du département de chimie d'une université. Je n'appelle pas ça des églises. Si tu ne veux toujours pas me croire, ce sera maintenant à toi de le justifier avec des références valables, assez valables pour qu'un minimum de recherche ne les fasse pas vaciller. Ce qui veut dire plus valables que des fabricants qui sont obligés de parler contre leurs propres produits pour ne pas faire de la fausse représentation et qu'un département d'université qui est catégorique sur le sujet.

Non Lat : ce que je disais n'était pas des "propos d'église" ni des paroles en l'air venant d'un parti-pris : ça vient de trois décennies d'expérience industrielle comme physicien en électronique physique.
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22344
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Latinus » 12 Sep 2011 10:12

Le problème c'est que selon les sources on préférera l'un et pas l'autre et c'est en ce sens que je parle de propos d'église.
Selon les uns, le tantale est à proscrire en hifi du fait de son comportement en faible tension, selon les autres il est deux fois plus intéressant que les alu électrolytiques.

Je suis sûr qu'en cherchant bien on peut trouver un mouvement prônant l'usage des condo céramiques dans la hifi.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
Anuanua
Membre / Member
Posts: 3868
Joined: 05 Aug 2007 09:58
Location: Laval, Québec, Canada

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Anuanua » 12 Sep 2011 11:38

Mais non voyons : c'est sûr que je ne prônerai pas l'usage de condos au tantale pour la haute fidélité audio!!! Surtout depuis l'arrivée des alu développés pour le "high end audio"! Les céramique, je n'ai rien contre comme découplage et filtrage de l'alimentation, mais pas dans le chemin du signal. quoiqu'ils soient moins néfastes que les électrolytiques.

Mais surtout, je ne comprends pas pourquoi tu t'obstines à éviter le sujet central : il n'est pas principalement question dans mes propos de tantale contre alu, ni de céramique, mais d'éviter les électrolytiques dans le chemin du signal. Cela et rien que cela. Tu ne l'as pas encore compris?

J'ai répété clairement mon avis : pas d'électrolytiques dans le chemin du signal. Et je me fous que ce soient des tantale, des alu, des supercondensateurs ou autres électrolytiques. Toi, tu t'es contenté de contester. Par exemple :
Le problème c'est que selon les sources on préférera l'un et pas l'autre et c'est en ce sens que je parle de propos d'église.
Cette contestation me semble à la limite de l'honnêteté : elle semble sous-entendre que j'ai biaisé mon choix de références pour "prouver" mes préférences plutôt qu'apporter des faits réels. Pourquoi ne pas employer les mots exacts et me traiter d'hypocrite? Je ne suis pas un prosélyte mais un physicien. J'ai soigneusement choisi des déclarations de fabricants reconnus (comme Elna et Jensen qui ont une excellente réputation dans les électrolytiques en audio) et d'un département de chimie d'une université qui explique le fonctionnement des électrolytiques avant de faire des recommandations. Si j'avais voulu biaiser mes sources, je n'aurais certes pas pris de telles références! Or mêmes les fabricants qui vantent leurs électrolytiques préconisent l'emploi d'électrolytiques quand on ne peut faire autrement, spécifiant que pour des meilleurs résultats, on devrait préférer des polypro. Et tu balaies ça d'un revers de la main avec des généralités qui ne visent même pas le sujet principal qui n'est ni le tantale ni les céramique, mais les distorsions causées par les condensateurs à diélectrique chimique (les électrolytiques, quoi). Jusqu'ici tu as émis des contradictions, des doutes, des "oui mais", des contradictions non référées alors que tu me demandes des références. Pourrais-tu présenter des raisons valables montrant que les références que j'ai données ne sont pas recevables ou qu'elles sont biaisées ou "d'église"?

J'ai aussi cité une expérience vécue et contrôlée dont tu t'obstines à ne pas tenir compte. Ça, ça n'a rien à voir avec des sources "sélectionnées" : c'est du vécu, du vérifié, c'est un seul et même circuit avant et après qu'on ait remplacé les électrolytiques par des polypro. Pourquoi insistes-tu pour passer ces faits sous silence et prétendre que "Selon les sources..."?

J'aimerais tellement mieux que tu nous présentes TON opinion, ton choix à toi! Parles-nous de ce que tu aimes, de ce que tu crois. Es-tu d'accord pour employer surtout des condensateurs non chimiques dans le chemin du signal ou préfères-tu des électrolytiques? As-tu un opinion? As-tu une préférence? Si oui indique-les. Et dis-nous pourquoi tu préfères ceci ou cela. Ça serait certes plus bienvenu que des contradictions faciles.

Si tu exprimais une opinion, ce serait tellement plus bienvenu!!! Dis-nous si tu as remarqué une différence après des essais. Ou sinon, pourquoi tu préfères ceci ou cela.
I te rahiraa o te taime, mea pāpū aè te reo ia taì mai i te mafatu, e mea haavarevare roa atoā rä o ia.
La langue est souvent plus éloquente, mais aussi plus trompeuse que le coeur.

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22344
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Pour audiophiles seulement : électronique et autres gadg

Post by Latinus » 12 Sep 2011 12:20

C'est fou comme la notion de "ne pas avoir le temps" peut être élastique.

Mais surtout, je ne comprends pas pourquoi tu t'obstines à éviter le sujet central : il n'est pas principalement question dans mes propos de tantale contre alu, ni de céramique, mais d'éviter les électrolytiques dans le chemin du signal. Cela et rien que cela. Tu ne l'as pas encore compris?
Le sujet n'a pas été évité précédemment, il y a d'ailleurs un article que tu as simplement balayé... donc sujet clos.
J'ai répété clairement mon avis : pas d'électrolytiques dans le chemin du signal. Et je me fous que ce soient des tantale, des alu, des supercondensateurs ou autres électrolytiques. Toi, tu t'es contenté de contester. Par exemple :
Le problème c'est que selon les sources on préférera l'un et pas l'autre et c'est en ce sens que je parle de propos d'église.
Cette contestation me semble à la limite de l'honnêteté : elle semble sous-entendre que j'ai biaisé mon choix de références pour "prouver" mes préférences plutôt qu'apporter des faits réels.
Nous ne sommes pas en train de débattre de mathématiques appliquées mais de bon son, dans un sujet "pour audiophiles" (perso je ne cautionne pas le "seulement", tout le monde est le bienvenu)... C'est à dire avant tout de préférences personnelles d'écoute(s).

Si il y a bien un domaine où les débats restent sans fin, c'est bien celui là. Certains sont convaincus de leur vérité en balançant chiffres, graphes, formules (leur science quoi, sans péjoration) et d'autres préfèrent se poser devant une bonne paire... d'enceintes et ajuster comme ils l'entendent.
Donc OUI ton choix est biaisé et c'est normal au vu du contexte.

C'est du même ordre que les débat au sujet des pointes de découplage. Certains ont leur science vérité avec graphiques, formules et incontestabilité et d'autres, décidément non, ne parviennent pas à être d'accord à l'écoute.
J'ai aussi cité une expérience vécue et contrôlée dont tu t'obstines à ne pas tenir compte. Ça, ça n'a rien à voir avec des sources "sélectionnées" : c'est du vécu, du vérifié, c'est un seul et même circuit avant et après qu'on ait remplacé les électrolytiques par des polypro. Pourquoi insistes-tu pour passer ces faits sous silence et prétendre que "Selon les sources..."?
Parce que, nous ne sommes pas en train de calculer une accélération en chute libre dans le vide dans des conditions universellement admises.

J'aimerais tellement mieux que tu nous présentes TON opinion, ton choix à toi! Parles-nous de ce que tu aimes, de ce que tu crois. Es-tu d'accord pour employer surtout des condensateurs non chimiques dans le chemin du signal ou préfères-tu des électrolytiques? As-tu un opinion? As-tu une préférence? Si oui indique-les. Et dis-nous pourquoi tu préfères ceci ou cela. Ça serait certes plus bienvenu que des contradictions faciles.

Si tu exprimais une opinion, ce serait tellement plus bienvenu!!! Dis-nous si tu as remarqué une différence après des essais. Ou sinon, pourquoi tu préfères ceci ou cela.
Le souci ici est que tu martèles ton opinion comme vérité absolue et que tu te permets de balayer un article avec, je te cite, des contradictions faciles.

Ne retourne donc pas la chose à mon attention alors qu'a aucun moment j'ai dit "je suis 100% contre, il faut faire ceci ou cela parce que c'est mieux et puis c'est tout" :baby:
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

Post Reply