Temps quotidien pour préparation examen école d'interprètes?

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
Post Reply
Pim
Membre / Member
Posts: 77
Joined: 02 Mar 2010 14:05
Location: am Main

Temps quotidien pour préparation examen école d'interprètes?

Post by Pim » 12 Sep 2012 16:51

Bonjour à tous! :hello:

Voilà, la question est déjà dans le titre, je sais qu'il n'y a pas de réponse unique et arrêtée, mais je vous donne quand même quelques éclaircissements ("quelques", le mot est faible, c'est plutôt 36-15 TAVIE ;) ) afin d'obtenir des témoignages, des conseils, des idées.

J'ai passé l'examen d'entrée de l'ESIT en mars dernier et ai été assez sèchement recalée, sans même bénéficier d'un compte rendu du jury, compte rendu que l'on est pourtant "en droit" de demander afin de pouvoir s'améliorer pour la tentative suivante; d'autres participants que je connais en ont eu avec d'autres jurys, mais j'ignore si les autres personnes ayant échoué avec "mon" jury en ont eu un ou pas du tout. Néanmoins, je ne suis pas naïve, et je me doute bien que si ce jury pensait qu'il y avait peut-être la possibilité de "faire quelque chose d'elle si les petits cochons ne la mangent pas" il se serait fendu d'un commentaire "faites ceci plutôt comme ça, et ça comme ceci etc etc", je prends donc ça pour un "n'y revenez pas" :cry: .

L'ennui c'est que j'ai la tête un peu dure :gniii: , et après avoir bien déprimé quelques temps, j'ai quand même choisi l'option "même joueur joue encore" :shy: . Et puisque je ne sais pas ce qui a péché dans ma préparation, me (re)voilà face à quelques interrogations.

Je suis en Allemagne depuis 2 ans, boulot à temps plein (pas toujours le même, j'essaye de varier les plaisirs et donc les sources d'apprentissage "facile" car passif), surtout depuis 1 an, 40h par semaine, plus heures supp (jusqu'à 40h en 1 mois) plus le transport (30 à 45 min en train matin et soir, je peux au moins rentabiliser en lisant ou écoutant des podcasts avec mon mp3) bref, au final pas plus de quelques 4 heures par jour à consacrer à la préparation de l'examen. Et en lisant divers forums et témoignages depuis l'examen, j'ai paniqué car "calculé" qu'il me faudrait - pour faire de mon Allemand une vraie B et renforcer mes Anglais et Italien C sans oublier naturellement consolider mon français A - environ 8h par jour au minimum :-o .
J'ai bon? Ou est-ce que ces quelques heures par jours (environ 4 au max + samedi et dimanche complets) peuvent suffire si l'on est surdoué? (ce qui n'est pas mon cas :loljump: )

Dans mon cas (comme pour beaucoup sans doute), il faut que je réussisse à trouver le bon ajustement entre les variables temps et argent.
Jusqu'à présent j'ai tenté de concilier les 2 en choisissant de bosser à temps plein pour mettre des sous de côté pour éventuellement financer l'école et je n'avais que quelques heures par jour à consacrer à la préparation (oui, je sais si je n'y entre pas, ça ne m'aura servi à rien de mettre des sous de côté, néanmoins ces sous économisés ne seront pas perdus, un jour ou l'autre j'achèterai une maison :sun: ).
Là j'ai "l'opportunité" de prendre un ptit boulot alimentaire à temps partiel sur 4 jours (entrepôt de chez H&M) pour avoir 3 jours complets libres par semaine + au moins 5h par jour les 4 jours travaillés pour la préparation (mais du coup sans doute pas assez de sous pour financer l'école si j'y entre, et ma famille n'étant pas descendante de Crésus :D il me serait difficile de me faire aider/entretenir, mais là encore je ne suis pas la seule dans ce cas sans doute).

C'est cette histoire de compte rendu qui m'a perturbée. Je pense sincèrement avoir compris de quoi il retournait dans les discours que j'ai entendu, je peux encore en reparler aujourd'hui. J'avais en italien omis de restituer un paragraphe, l'enseignante m'a demandé si je n'avais pas oublié quelque chose, et j'ai pu restitué le paragraphe oublié. Ce n'est certes pas "top" d'avoir oublié, mais j'ai pu prouver que je n'avais pas occulté ce passage par manque de compréhension et pas oublié complètement au point de ne pas m'en souvenir du tout.
J'ai aussi manqué un point de datation en anglais, détail dont je n'ai jamais pu me souvenir en revanche, mais qui a du me coûter assez cher à priori.
Je sais aussi que mon langage corporel n'a pas été un point fort, je n'ai pas assez balayé le "public" du regard pendant la restitution, montrant par là que je n'étais pas à l'aise et que j'étais tournée plutôt "en dedans" parce que je me concentrais sur ce que je racontais (stress :sweat: ).
Bref, j'aurais voulu qu'on m'explique "ton vocabulaire en français n'est pas assez riche, vas relire tes classiques", ou "tu n'as rien pigé, je te parlais de l'euro tu me parles architecture" ou encore "ta culture générale à peine plus élevée que celle des participants à Secret Story ." ou alors "on voit que tu as compris le truc, mais ta restitution manque de clarté/rigueur/stucture".

Donc je ne sais pas ce qu'il me manque ni ce que je dois modifier dans ma "méthode", ou travailler davantage, l'exercice de restitution en lui même avant tout, et le vocabulaire au hasard - néanmoins ciblé - de mes lectures? Ou bien les langues stricto sensu (vocabulaire, grammaire) en priorité? Ou bien finalement les 2 de A à Z? Du coup, sans ce compte-rendu du jury dont j'attendais beaucoup en fait, pour rectifier le tir en cas d'échec, je ne sais pas si 4h par jour me suffiront pour combler mes lacunes ou si au contraire, à moins de 8h je ne réussirai pas. Et je n'ai personne dans mon entourage qui soit "dans le milieu" et donc pourrait objectivement me dire ce qui ne va pas.

Voilà ce qui me turlupine, et comme je sais que certains ici sont interprètes, leur expériences et leurs conseils pourraient m'éclairer. Je sais que chacun est différent dans sa capacité de travail et d'apprentissage, mais vos commentaires et regards extérieurs sont les bienvenus. :jap:
D'ailleurs si quelqu'un connaît un/une interprète, même à la retraite, qui aurait envie de me consacrer quelques heures de son temps dans les environs de Francfort pour m'examiner et me conseiller....

Et un grand bravo à celui ou celle qui aura tout lu jusqu'ici :clap: :confused:

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17262
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Temps quotidien pour préparation examen école d'interprè

Post by svernoux » 13 Sep 2012 10:08

Je ne suis pas interprète et pour moi ta question est un casse-tête total, cependant, quelques pistes :

- essaie de te rapprocher du BDÜ et de chercher des infos sur ProZ : il se peut qu'il y ait des rencontre près de chez toi qui soient ouvertes à tous et que tu aies la possibilité d'y trouver des infos, voir un tuteur (clairement : sauf par recommandation effectivement, je doute que tu trouves à distance un tuteur motivé pour s'occuper de quelqu'un qui n'a même pas encore commencé de formation ; par contre, quand on voit les gens en face à face, ça change parfois bien des choses si on leur est sympathique !)

- ton oubli de date en anglais me fait penser à une méthode découverte la semaine dernière en séminaire professionnel, et dont les interprètes présents dans la salle ont dit que c'était une fabuleuse découverte pour la prise de notes : le mind mapping. Je te laisse faire tes recherches à ce sujet si ça te branche.
Sonka - Сонька

User avatar
leo
Membre / Member
Posts: 19565
Joined: 07 Oct 2005 17:47
Location: Latitude 48.662 degrés Nord - Longitude 7.825 degrés Est

Re: Temps quotidien pour préparation examen école d'interprè

Post by leo » 13 Sep 2012 10:58

bonjour Pim, je n'ai aucune compétence pour ce sujet que tu décris à la perfection et que j'ai lu jusqu'au bout ;) eh oui...
cependant je me permet une remarque, c'est quand tu dis ""Je sais aussi que mon langage corporel n'a pas été un point fort, je n'ai pas assez balayé le "public" du regard pendant la restitution, montrant par là que je n'étais pas à l'aise et que j'étais tournée plutôt "en dedans" parce que je me concentrais sur ce que je racontais (stress)"", de mon point de vue et ayant été "un petit" maître de stage informatique dans le temps c'est bien ce à quoi je portais attention, donc chose à ne pas négliger
bon courage...
le Travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une Médecine du Travail (Coluche)

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17262
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Temps quotidien pour préparation examen école d'interprè

Post by svernoux » 13 Sep 2012 14:46

Leo a raison, mais après, je ne sais pas quelles sont les exigences des jurys, mais il ne faut pas oublier qu'ils font face à de futurs étudiants et non pas à d'actuels potentiels fournisseurs. Autrement dit, on n'a pas (ou on ne devrait pas) avec les mêmes exigences face à quelqu'un qui est sur le marché du travail et face à quelqu'un qui n'a même pas encore commencé sa formation. Ca me semble assez normal d'être stressé quand on interprète pour la première fois en public sans jamais y avoir été formé !
Sonka - Сонька

Pim
Membre / Member
Posts: 77
Joined: 02 Mar 2010 14:05
Location: am Main

Re: Temps quotidien pour préparation examen école d'interprè

Post by Pim » 18 Sep 2012 19:32

Bonsoir!

et un grand merci pour vos réponses! :jap:

pardon tout d'abord pour le retard de ma réponse, j'ai quelques soucis à faire installer correctement internet à mon appartement...D'ailleurs, si je parviens à obtenir gain de cause sans m'énerver, je demanderai à la "Hotline" de mon FAI de me rédiger une attestation "cliente ayant une grande maîtrise de ses nerfs et ne perdant son calme en aucune façon", et je l'ajouterai à mon prochain dossier ESIT, je pense que ça peut avoir son petit effet :loljump:

Enfin bref, j'en reviens à merci beaucoup pour vos réponses

Pour ce qui est de l'attitude générale, je pense que mon stress s'est vu, mais je pense surtout que mon attitude corporelle (tournée en dedans pour bien faire attention à ce que je disais et la façon de le dire) leur a donné l'impression, sans doute justifiée, que je ne maîtrisais pas correctement l'exercice de restitution, je n'ai sans doute pas réussi à les convaincre que cela m'était tout aussi naturel que respirer.

En ce qui concerne le BDÜ, avant d'écrire le message, j'avais relevé tous les noms des interprètes établis dans ma région avec une combinaison semblable à la mienne, avec l'intention de les contacter dans l'espoir que l'un ou l'une se sente une âme de pygmalion (je ne rêve pas), ou à tout le moins, accepte de se fendre d'un petit conseil, voire accepte de me recevoir pour me tester. Néanmoins, comme je me doute que sans recommandation il me sera délicat d'arriver à mes fins, je me suis permise de demander si quelqu'un connaîtrait quelqu'un qui connaîtrait quelqu'un :shy:

J'ai jeté un oeil au mind-mappig. C'est en effet très intéressant pour la prise de note, mais dans le cas de l'examen de l'ESIT, de prise de note il n'y a point, de ta seule mémoire te servir tu dois, mais cette méthode mérite d'être testée par exemple pour l'apprentissage, pourquoi pas de listes de vocabulaire autour d'un thème central. Qui plus est, dans le cas de la prise de note, je crois qu'omettre de noter une date ce n'est pas autorisé :nono: ;)

Encore merci pour le temps consacré à la lecture de mon post (et de celui-ci également), bravo leo pour ta ténacité (au passage, j'adore ta photo de profil, j'aime bien ces gros chats :sun: )

User avatar
leo
Membre / Member
Posts: 19565
Joined: 07 Oct 2005 17:47
Location: Latitude 48.662 degrés Nord - Longitude 7.825 degrés Est

Re: Temps quotidien pour préparation examen école d'interprè

Post by leo » 18 Sep 2012 20:26

Pim wrote:Encore merci pour le temps consacré à la lecture de mon post (et de celui-ci également), bravo leo pour ta ténacité (au passage, j'adore ta photo de profil, j'aime bien ces gros chats :sun: )
:jap: mais là je vais être un peu plus circonspect (c'est ça qu'on dit ? :lol: ) ton discours est un peu long et confus du coup, enfin pour moi... :confused: et tu restes un peu dans le déni de toi :nono:
le Travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une Médecine du Travail (Coluche)

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10343
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Temps quotidien pour préparation examen école d'interprè

Post by Sisyphe » 19 Sep 2012 00:53

La "confession" avec un jury, ainsi qu'on appelle l'entretien, est ou devrait être effectivement un droit après tout examen ou concours de ce niveau, j'en suis d'accord. Cela étant, tirer des conclusions du refus de celui-ci est à mon avis très largement une surinterprétation. Le problème peut être strictement matériel (pas le temps, pas la salle, pas préparé...).

D'une façon plus générale d'ailleurs, pour avoir passé de nombreux concours et pour être aujourd'hui souvent de l'autre côté de la barrière, je crois qu'il faut savoir dépasser la "logique du miroir" : "mon Dieu qu'est-ce qu'ILS veulent que je dise, qu'est-ce qu'ILS pensent de moi ? Que suis-je à LEURS yeux ?" C'est la matière qui doit parler... En s'enfermant là-dedans, on se limite inconsciemment à une forme plus ou moins prédéfinie, et plus ou moins stéréotypée, sinon même fantasmée.

Quant au temps de travail dont vous disposez, de toute façon, en dernière analyse, vous ne pouvez rien contre la réalité - et là, hélas, je sais de quoi je parle :( ... Le temps de travail idéal, ce serait 24/24h, mais votre corps ne serait pas d'accord de toute façon. Un boulot à mi-temps en utilisant tous les temps de trajet, c'est déjà un beau sacrifice...

Dernière chose : n'oubliez pas que toute notation est relative, et là c'est mon boulot... En l'occurence, c'est un examen de recrutement, on se rapproche donc de la notation d'un concours, relativement "logarithmique" et surtout discriminante : on va noter de 1 à 7 puis de 14 à 18, là où on aurait pu noter de façon continue de 8 à 12, la question étant de savoir "est-ce que je le prends ou pas" (et non pas "est-ce que je le laisse partir ou pas" ?). Là encore, ne surinterprétez pas.

Une remarque : vous suivez les usages germaniques concernant les signes de ponctuation forts (? et !) ; en français, c'est "(espace) ! (espace)" ; "(espace) ? (espace)".
("quelques", le mot est faible, c'est plutôt 36-15 TAVIE)
Ca, c'est le genre de remarque qui trahit l'âge et la génération...

*

:sun: Bon courage
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

Post Reply