Quelques interrogations sur le FLE

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
Post Reply
User avatar
Lal
Membre / Member
Posts: 65
Joined: 05 Oct 2009 23:16
Location: Île-de-France

Quelques interrogations sur le FLE

Post by Lal » 13 Dec 2013 16:35

Bonjour à tous !

En vue d'une éventuelle reconversion, je cherche des renseignements auprès de personnes ayant suivi un cursus (pour enseigner, pas pour apprendre, hein !) et/ou donné des cours de FLE (français langue étrangère).
J'ai vu des cursus via l'Alliance française à Paris (comme je n'ai qu'un bac+2, les cursus universitaires - à partir de la licence - me sont fermés). Quelqu'un a-t-il suivi là-bas une formation en vue d'enseigner le FLE ? Ou ailleurs ?
Et quelqu'un a-t-il une idée des possibles (ou impossibles) débouchés ?

Si vous connaissez quelqu'un (hors forum) et qui veut bien en discuter avec moi par courriel, je suis également preneur.
Merci d'avance pour votre éclairage.

User avatar
Beaumont
Admin
Posts: 6964
Joined: 07 Jun 2002 02:00
Location: Thailande
Contact:

Re: Quelques interrogations sur le FLE

Post by Beaumont » 14 Dec 2013 05:14

L'avantage du FLE c'est que ça permet de voyager et de rencontrer des gens. L'inconvénient c'est que c'est mal payé. Donc à mon avis à un moment il faut savoir en sortir et pour ça il faut absolument avoir d'autres cordes à son arc, et profiter des opportunités de rencontre qu'on a pu avoir.
Time is an illusion. Lunchtime doubly so.

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10345
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Quelques interrogations sur le FLE

Post by Sisyphe » 14 Dec 2013 10:01

Quelques remarques concernant le FLE dans l'éducation nationale : le FLE, ou plutôt le FLSco (bonne mise au point ici se développe beaucoup dans l'éduc-nat, car les besoins sont de plus en plus grands, ou plus exactement, on se rend de plus en plus compte, enfin, des besoins qui existent depuis trente ans (vous saviez qu'il y avait des étrangers en France, vous ? Ca alors :roll: ).

Pour l'essentiel, le besoin est couvert "en interne", par des enseignants déjà fonctionnaires. Autrefois, on nommait des instituteurs en collège, avec une vague sélection sur profil et/ou une formation plus ou moins sur le tas (le ministre a promis récemment un retour des professeurs des écoles en collèges dans cette voie, car il y a des choses qu'eux seuls savent faire, à commencer par l'alphabétisation). Aujourd'hui, le FLE est une "certification complémentaire" ouverte aux professeurs de lettres. Dans les deux cas, il faut passer par la case "concours", en théorie.

Je dis "en théorie", car depuis des années, je vois passer, sur des postes plus ou moins "strictement FLE/FLSco" et plus ou moins provisoires (pour répondre à un "arrivage massif" par exemple, ou à titre d'expérience) des enseignants non-titulaires aux parcours divers. On ne construit pas une carrière sur le précariat de la Fonction Publique (qui est par bien des aspects pire que le précariat du privé), mais il y a au moins à titre provisoire des postes à pourvoir parfois, sous la tutelle des rectorats, soit dans les centres de ressources (j'en ai donné un plus haut dans le lien), soit dans les GRETA (i.e. "groupement d'établissement", organisme en charge de la formation professionnelle continue, exemple d'une vieille offre d'emploi ici.

Cela étant, il y a longtemps qu'on n'embauche plus dans l'EN à bac+2, que ce soit par les concours ou en précaire : la licence est un minimum, et le master est en train de devenir la norme. Je te conseille de passer le réseau des CIEP : http://www.ciep.fr/carnetadFLE/formation/master_pro.php

Une dernière chose : le FLE/FLSco et le "français" comme matière sont deux choses différentes. Ce que ne comprennent ni les parents, ni l'administration ("Ah M. Sisyphe on a un Zimbabwéen qui nous est arrivé ce matin, ou vous le confie puisque vous enseignez le français"), ni même des fois les centres de ressource FLE/FLSco qui nous envoient des primo-arrivant en première L sous prétexte "qu'il faut qu'il fasse beaucoup de français" (vécu :evil: !), ni même, je dois l'avouer, quelques vieux profs de lettres qui voient parfois les profs de FLE/FLSco comme des gros nuls incultes, parce qu'ils écrivent "on" au lieu de "nous" et qu'ils ne maîtrisent pas l'histoire du naturalisme.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

User avatar
ElieDeLeuze
Membre / Member
Posts: 4001
Joined: 08 Jun 2005 00:20
Location: Lörrach

Re: Quelques interrogations sur le FLE

Post by ElieDeLeuze » 14 Dec 2013 11:46

Sisyphe wrote: ni même, je dois l'avouer, quelques vieux profs de lettres qui voient parfois les profs de FLE/FLSco comme des gros nuls incultes, parce qu'ils écrivent "on" au lieu de "nous" et qu'ils ne maîtrisent pas l'histoire du naturalisme.
Selon leurs critères, ils ont raison. C'est pour cela qu'il faut impérativement que ces deux matières soient distinctement séparées le plus possible. Car l'inculture linguistique desdits vieux profs de lettres n'est plus à prouver non plus. Même si celle de certains profs de FLE n'est pas toujours évidente non plus.

Ceci dit, des profs de lettres nuls en littérature, ça existe. Ce sont ceux qui ne se sont pas cultivés depuis leur concours. Au bout d'un moment, ça se voit.

Donc le FLE, c'est bien beau, mais les diplômes s'exportent très mal. Le FLE souffrira toujours de la barrière culturelle des administrations et des systèmes éducatifs. C'est certainement un bon tremplin pour partir et découvrir le monde en travaillant à et pour la cause francophone, mais il y a un moment où il faut jouer en suivant les règles locales, quitte à faire une partie de ces études dans le système local en question.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16897
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: Quelques interrogations sur le FLE

Post by Maïwenn » 16 Dec 2013 11:19

Salut !

Je suis prof de FLE. En Chine en ce moment, mais plus pour longtemps. Je peux répondre à tes questions ici ou par email.

La formation DAEFLE proposée par l'Alliance Française de Paris, entre autres, ne permet d'enseigner que dans les alliances. Et encore, certains pays ont des conditions bien plus drastiques. Par exemple pour être embauché en Chine, il faut impérativement une licence et 2 ans d'expériences (pas forcément dans le FLE je crois, mais un domaine approchant). Or la Chine est un des endroits qui recrutent le plus de profs de FLE en ce moment.

Pour ce qui est du boulot, précaire est le mot clé... Rare sont les postes en CDI, que ce soit en France ou à l'étranger. Ce sont généralement des contrats d'un an. Ou, en France assez souvent un statut de vacataire.

Cela dit, ça a aussi l'avantage que ça peut faciliter la recherche d'un boulot. Je vois ici, en un an l'équipe de profs français a été renouvelée à 100%. Je suis arrivée sans boulot, un mois après j'ai répondu à une annonce, et j'étais embauchée dans la foulée. Ca ne marche pas toujours mais c'est peut-être plus facile que dans d'autres domaines, surtout à l'étranger.
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
Lal
Membre / Member
Posts: 65
Joined: 05 Oct 2009 23:16
Location: Île-de-France

Re: Quelques interrogations sur le FLE

Post by Lal » 16 Dec 2013 23:18

Merci à tous d'avoir pris le temps de répondre.

Au vu de vos réponses, je ne suis pas certain que le FLE soit pour moi.
Et un diplôme de l'Alliance française qui ne permet d'enseigner qu'à l'Alliance française ne me paraît pas très intéressant. Puis, j'imaginais plutôt des débouchés en France exclusivement (peu être un peu naïvement d'ailleurs).

Mais je garde en réserve tous vos renseignements et n'hésiterai pas à vous solliciter à nouveau si j'ai besoin de plus de détails.
Merci encore.

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16897
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: Quelques interrogations sur le FLE

Post by Maïwenn » 17 Dec 2013 02:33

Si ton projet est de rester en France, effectivement le FLE n'ira pas, surtout avec juste un DAEFLE....
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

Post Reply