éducation bilingue (ou plus) des enfants

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
Post Reply
User avatar
ann
Membre / Member
Posts: 2915
Joined: 24 Nov 2003 11:45
Location: Florence

Post by ann » 06 Oct 2004 08:37

flamenco wrote:Et puis moi qui adore les langues (comme tout le monde ici! :lol: ), j'aimerais bien devenir bilingue un jour mais ya encore du boulot et puis de toute façon j'aurais toujours une trace d'accent français... :c-com-ca:
Flam'
C'est vrai que c'est l'avantage des enfants qui naissent dans un contexte plurilingue de ne pas avoir d'accent (meme si mes deux enfants ont un beau r français en italien, bizarre: moi je ne l'ai pas... en italien...) mais en meme temps je suis persuadé que le fait d'avoir un accent n'est pas un défaut (tu en penses quoi Maiwenn? ;) ) tant que ça n'empeche pas la communication. Si on veut "perdre son accent", ce n'est pas impossible: le travail sur la prononciation est une chose peut-etre difficile mais presque toujours faisable. Je l'ai fait souvent avec mes élèves lorsqu'ils avaient un défaut qui justement empéchait la compréhension par exemple dans la prononciation des nasales en français. Et généralement c'est par la répétition / correction à outrance qu'on y arrive.
J'ai fait ce travail sur moi avec la prononciation du "z" à l'espagnole quand je suis arrivée en Espagne, parce que j'avais un accent sud-américain et qu'on se fichait de moi. Je répétais tous les jours: "la vecina de fronte tiene la cabeza vacia pero llena de calabacines, zanahorias y garbanzos" et à la fin ça a pris. Pareil pour le "gl" (l mouillé) italien, j'avais beaucoup de mal au début et je me suis entrainée.
Par contre j'ai critiqué souvent l'ami germano-canadien dont je parlais plus haut parce qu'il n'avait pas du tout d'accent en français: son père avait un accent allemand gigantesque mais quand il parlait français tout le monde était impressionné. Son fils parlait bien mieux que lui mais sans accent alors on remarquait les erreurs (qui n'étaient pas dignes d'un français) au lieu de l'admirer!!! ;)
Pile ou face?

flamenco
Membre / Member
Posts: 9976
Joined: 02 Feb 2003 13:09

Post by flamenco » 06 Oct 2004 08:59

ann wrote: Son fils parlait bien mieux que lui mais sans accent alors on remarquait les erreurs (qui n'étaient pas dignes d'un français) au lieu de l'admirer!!! ;)
J'ai testé ça aussi, avec ma prof de suédois. Elle n'a aucun accent en français et un jour en cours de phonétique, elle nous a demandé si on savait ce qu'était "un syllabe", alors on a répondu qu'on ne connaissait pas, elle a une telle maîtrise du français que je n'ai pas imaginé une seconde qu'elle ait pu faire une erreur!!! :lol:

Flam'

User avatar
didine
Freelang co-moderator
Posts: 9992
Joined: 15 Sep 2002 15:33
Location: Bruxelles

Post by didine » 06 Oct 2004 09:04

flamenco wrote:J'ai testé ça aussi, avec ma prof de suédois. Elle n'a aucun accent en français et un jour en cours de phonétique, elle nous a demandé si on savait ce qu'était "un syllabe", alors on a répondu qu'on ne connaissait pas, elle a une telle maîtrise du français que je n'ai pas imaginé une seconde qu'elle ait pu faire une erreur!!! :lol:

Flam'
Mme Cremnitzer?

flamenco
Membre / Member
Posts: 9976
Joined: 02 Feb 2003 13:09

Post by flamenco » 06 Oct 2004 09:07

didine wrote:
flamenco wrote:J'ai testé ça aussi, avec ma prof de suédois. Elle n'a aucun accent en français et un jour en cours de phonétique, elle nous a demandé si on savait ce qu'était "un syllabe", alors on a répondu qu'on ne connaissait pas, elle a une telle maîtrise du français que je n'ai pas imaginé une seconde qu'elle ait pu faire une erreur!!! :lol:

Flam'
Mme Cremnitzer?
Non non, l'autre Maria. Tu l'as connais?

User avatar
didine
Freelang co-moderator
Posts: 9992
Joined: 15 Sep 2002 15:33
Location: Bruxelles

Post by didine » 06 Oct 2004 09:09

flamenco wrote:
didine wrote:Mme Cremnitzer?
Non non, l'autre Maria. Tu l'as connais?
Non, nous on avait Mme Cremnitzer et un Christer, qui a dû repartir depuis. J'étais étonnée par ton message car Mme Cremnitzer a un accent en francais.

Fin de mon hors-sujet. ;)

flamenco
Membre / Member
Posts: 9976
Joined: 02 Feb 2003 13:09

Post by flamenco » 06 Oct 2004 09:12

didine wrote:
flamenco wrote:
didine wrote:Mme Cremnitzer?
Non non, l'autre Maria. Tu l'as connais?
Non, nous on avait Mme Cremnitzer et un Christer, qui a dû repartir depuis. J'étais étonnée par ton message car Mme Cremnitzer a un accent en francais.

Fin de mon hors-sujet. ;)
En effet! ;)

moonila
Guest

Post by moonila » 06 Oct 2004 12:54

Je suis issue d'une famille portugaise, mes deux parents le sont. A la maison, ils nous ont toujours parlé en français (les seuls moments où ils parlaient en portugais c'était quand ils se disputaient :loljump: ) Par contre, ils fréquentaient une communauté portugaise, c'est une langue que j'ai toujours entendue. De plus, ma grand-mère ne parlait pas le français donc on s'adressait à elle en portugais. Ils nous ont inscrites dans une école portugaise et nous avions 3h de portugais tous les mercredi. Mais ça n'a pas duré longtemps, parceque nous ne voulions pas y aller. On avait déjà toute la semaine avec l'école française et le mercredi était sacré et exclusivement réservé aux jeux :rolmdr: Résultat, je parle le portugais (sans accent), je le comprend et je sais le lire (j'ai un dico pour les tits manques de vocabulaire) mais je suis incapable de l'écrire :(

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17262
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Post by svernoux » 06 Oct 2004 16:36

flamenco wrote:Et puis moi qui adore les langues (comme tout le monde ici! :lol: ), j'aimerais bien devenir bilingue un jour mais ya encore du boulot et puis de toute façon j'aurais toujours une trace d'accent français... :c-com-ca:
Moi, je me demande toujours à quel point on peut "devenir" bilingue (si on ne l'est pas depuis tout petit, j'entends). En tout cas, je trouve que ce n'est pas une fin en soi. Personnellement, je ne me considère bilingue dans aucune des langues que je parle, mais ça ne m'empêche pas de les utiliser du soir au matin dans ma vie privée et professionnelle. Je pense que s'acharner à vouloir devenir bilingue avec une langue, c'est peut-être se fermer des portes vers d'autres langues. Car on ne peut pas tout faire, et devenir bilingue demande beaucoup de temps. Sauf si on vit depuis 20 ans dans un pays étranger, là c'est un autre cas...

Pour ce qui est de l'accent, il suffit peut-être de choisir une langue dont la prononciation est proche du français : en allemand, je n'ai aucun accent, mais il faut dire que la prononciation de l'allemand est quasi identique à celle du français. Mais en russe, je ne cherche même pas, je sais que j'aurai toujours un accent (à moins de ne m'occuper que de ma prononciation du soir au matin, OK, mais bon, j'ai d'autres choses à faire...)
Sonka - Сонька

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17262
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Post by svernoux » 06 Oct 2004 16:41

Je me suis rappelé une anecdote sur le bilinguisme et l'accent. J'ai connu une Russe-Allemande (maintenant, vous savez ce que c'est !) qui avait vécu une dizaine d'années en Russie (Kazakhstan) et une dizaine d'années en Allemagne. Elle était parfaitement bilingue, étant donné que déjà en Russie, ils parlaient allemand à la maison. Son seul défaut en allemand : elle roulait les "r", à la russe (alors que les "r" allemands sont comme en français). On pourrait se dire qu'elle n'arrivait pas à les prononcer. Mais en fait, elle prononçait parfaitement les "r" en français, elle en était donc tout à fait capable. Mais probablement elle avait pris depuis toute petite l'habitude de les rouler en allemand. Elle ne s'était jamais rendu compte de cette particularité, c'est moi qui la lui ai fait remarquer.
Bizarre, non ?
Sonka - Сонька

User avatar
ann
Membre / Member
Posts: 2915
Joined: 24 Nov 2003 11:45
Location: Florence

Post by ann » 06 Oct 2004 17:30

J'ai eu la meme histoire avec l'italien: je roulais les r en espagnol et quand j'ai commencé à parler italien, j'imitais mon copain (qui ne roule pas beaucoup les r) et donc on pensait que c'était mon accent français... Jusqu'au moment où c'est lui qui m'a dit que je pouvais les rouler... :loljump:
Pile ou face?

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16897
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Post by Maïwenn » 06 Oct 2004 18:00

Au sujet du bilinguisme : il y a au moins 15 définitions de la chose. Pour certains c'est une compétence égale et parfaite dans les deux langues (selon Bloomfield par exemple), mais, à l'autre bout de la chaîne d'autres (par exemple Mc Namara) pensent qu'être bilingue c'est avoir une compétence minimale dans une des 4 habilités (parler, comprendre, lire, écrire je crois). Jusqu'à présent je me situais plutôt du côté de Bloomfield, et pour moi les vrais bilingues ne pouvaient être que ceux qui avaient appris 2 langues étant enfants.

Mais hier j'ai appris qu'en fait j'étais quadrilingue ! En effet, selon un certain Grosjean c'est l'usage qui fait tout : sont bilingues (ou plurilingues) les gens qui utilisent 2 langues ou plus dans leur vie quotidienne. Je vous donne une citation : Contrary to general belief, bilinguals are rarely equally fluent in their languages : some speak one language better than another, other use one of their language in specific situation, and others still can only read or write one of the language they speak.

En fait tout est question de définition, et selon les cas on prendra plutôt l'une ou l'autre... Mais je crois qu'elle sont toutes intéressantes finalement, et que ça donne à réfléchir

Voilà, un peu de théorie dans votre discussion par ailleurs très intéressante :)
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
ann
Membre / Member
Posts: 2915
Joined: 24 Nov 2003 11:45
Location: Florence

Post by ann » 06 Oct 2004 18:13

Au milieu des extremes que tu cites Maiwenn, je crois qu'il est peut-etre possible de décrire une personne comme bilingue à partir du moment où elle réussit à penser dans deux langues. Beaucoup de gens au départ de leur acquisition d'une langue traduisent les mots de leur langue maternelle vers la langue seconde. Selon moi la langue seconde n'est une autre langue véritable pour eux que lorsqu'ils commencent non plus à appliquer des concepts préexistants dans l'autre mais à associer directement un concept à un mot dans une langue sans passer par une autre. Je ne sais pas si je suis claire... De meme qu'on ne doutera pas d'un petit Français qui baragouine en faisant des fautes que le français est bien sa langue maternelle, ou d'une personne qui ne connait pas beaucoup de mots et bafouille "truc" et "machin" dans chacune de ses phrases... de meme lorsque je parle en anglais par exemple aujourd'hui les mots me manquent, ma syntaxe n'est pas très assurée mais je pense en anglais, j'ai étudié dans une université anglophone et j'étais capable de lire moultes textes théoriques et d'écrire en anglais... Je crois que je peux me dire bilingue ou plutot quadrilingue meme si l'anglais est enfoui dans un coin de cerveau, que j'emmele un peu mon espagnol avec mon italien que je pratique tous les jours, mais après quelques heures de conversation, le coin de cerveau reprend une place de choix et j'oublie le français et les autres langues
Pile ou face?

User avatar
Ilek
Membre / Member
Posts: 56
Joined: 12 Sep 2004 18:48
Location: Athens

Post by Ilek » 06 Oct 2004 19:32

ann wrote:
flamenco wrote:Et puis moi qui adore les langues (comme tout le monde ici! :lol: ), j'aimerais bien devenir bilingue un jour mais ya encore du boulot et puis de toute façon j'aurais toujours une trace d'accent français... :c-com-ca:
Flam'
C'est vrai que c'est l'avantage des enfants qui naissent dans un contexte plurilingue de ne pas avoir d'accent (meme si mes deux enfants ont un beau r français en italien, bizarre: moi je ne l'ai pas... en italien...)
:loljump: J'ai un r francais en grec... :lol: Par contre ma petite soeur roule tres bien les r en grec mais n'a jamais vecu ici, du coup il parait qu'au final j'ai un meilleur accent en grec qu'elle. Comme quoi... L'accent ne depend pas que des lettres ;)

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16897
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Post by Maïwenn » 06 Oct 2004 20:11

Ann me demandait mon avis sur les accents, je suis plutôt spécialiste des accents francophones, mais voici une petite réflexion (je vous ressors tous mes cours là ;) )

Avoir ou pas un accent dans une langue étrangère n'est pas seulement une question de capacités articulatoires. C'est aussi une question d'identité. Consciemment ou pas on peut vouloir garder une trace d'accent pour bien prouver qu'on est étranger, et qu'on n'appartient pas au pays. Ca peut aussi être stratégique, je sais de source sûre que Jane Birkin parle presque sans accent au naturel. Seulement son accent fait partie de la personnage, alors elle le force en public, comme les fautes de genres, ça lui donne une style.
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

flamenco
Membre / Member
Posts: 9976
Joined: 02 Feb 2003 13:09

Post by flamenco » 06 Oct 2004 20:22

svernoux wrote:
flamenco wrote:Et puis moi qui adore les langues (comme tout le monde ici! :lol: ), j'aimerais bien devenir bilingue un jour mais ya encore du boulot et puis de toute façon j'aurais toujours une trace d'accent français... :c-com-ca:
Moi, je me demande toujours à quel point on peut "devenir" bilingue (si on ne l'est pas depuis tout petit, j'entends). En tout cas, je trouve que ce n'est pas une fin en soi. Personnellement, je ne me considère bilingue dans aucune des langues que je parle, mais ça ne m'empêche pas de les utiliser du soir au matin dans ma vie privée et professionnelle. Je pense que s'acharner à vouloir devenir bilingue avec une langue, c'est peut-être se fermer des portes vers d'autres langues. Car on ne peut pas tout faire, et devenir bilingue demande beaucoup de temps. Sauf si on vit depuis 20 ans dans un pays étranger, là c'est un autre cas...

Pour ce qui est de l'accent, il suffit peut-être de choisir une langue dont la prononciation est proche du français : en allemand, je n'ai aucun accent, mais il faut dire que la prononciation de l'allemand est quasi identique à celle du français. Mais en russe, je ne cherche même pas, je sais que j'aurai toujours un accent (à moins de ne m'occuper que de ma prononciation du soir au matin, OK, mais bon, j'ai d'autres choses à faire...)
J'entend par bilingue, la possibilité de parler aussi facilement dans une langue que dans une autre... je pense que je parlerai toujours mieux français que n'importe quelle langue. Et puis c'est vrai que j'aimerai pouvoir parler la langue sans accent bien sûr... Mais c'est vrai que si déjà je savais parler toutes les langues que j'étudie ou j'ai étudié ce serait merveilleux! (Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Danois, Suédois, Néerandais et Portugais! Ya du boulot!)

Flam'

Post Reply