éducation bilingue (ou plus) des enfants

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
Post Reply
User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16909
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by Maïwenn » 26 Jul 2014 14:08

domanlai wrote:
En fait, pour la petite histoire si ça peut intéresser Maïwenn,
Tu parles que ça m'intéresse ! :) Toutes les histoires de multilinguismes m'intéressent, mais là en plus on sera confronté à peu près aux mêmes problématiques que vous, donc je prends tout !

Mon mari parle le yunnanhua à Judikael. C'est un choix de sa part, il maîtrise aussi le mandarin. Mais dans sa famille et son village on parle yunnanhua, il veut donc que Judikael parle la langue vernaculaire. En plus, Judikael a commencé à parler à Chengdu, les dialectes sont proches. Et puis c'est relativement facile de passer du dialecte au standard, il n'est pas très éloigné, alors que l'inverse est plus compliqué. Pour des questions sûrement plus sociologiques que linguistiques d'ailleurs.

On a encore quelques années devant nous avant d'aborder la lecture. Mais c'est vrai que les caractères peuvent être plus attractifs que les lettres ! John a acheté des livres de primaire, et compte bien faire des leçons quotidiennes, on verra si ça marche !

Judikael n'ira pas à Diwan, mais dans le système bilingue public, dans une école qui mélange bilingues et monolingues. On sait donc pertinemment que le français dominera largement, mais c'est mieux que rien. On a choisi cette école parce qu'elle est proche de la maison, Diwan est plus loin, on ne veut pas faire la route, surtout avec un enfant si jeune. Mais il ira peut-être à Diwan plus tard. Cela dit, là aussi le français est bien présent entre les enfants, au moins en maternelle/primaire. A partir du collège ils sont généralement internes, et on les force plus à utiliser le breton entre eux. Pour ce qui est des parents, je pense que c'est comme chez vous, peu parlent la langue. Mais je vois avec mes collègues qui ont scolarisé leurs enfants en bilingue ou Diwan qu'elles essayent de s'y mettre aussi.

Bon courage pour ta santé !
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

domanlai
Membre / Member
Posts: 1260
Joined: 22 Jul 2005 17:19

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by domanlai » 26 Jul 2014 21:37

Maïwenn wrote: Mon mari parle le yunnanhua à Judikael. C'est un choix de sa part, il maîtrise aussi le mandarin. Mais dans sa famille et son village on parle yunnanhua, il veut donc que Judikael parle la langue vernaculaire. En plus, Judikael a commencé à parler à Chengdu, les dialectes sont proches. Et puis c'est relativement facile de passer du dialecte au standard, il n'est pas très éloigné, alors que l'inverse est plus compliqué. Pour des questions sûrement plus sociologiques que linguistiques d'ailleurs.
Je vais raconter ça à mon mari, ça va lui faire plaisir. :)
Non pas qu'on ait des statistiques de rencontres particulièrement représentatives en nombre mais tous ceux qu'on a connus dans un tel cas ont opté pour le mandarin. Le plus typique étant un hongkongais dont les racines familiales étaient hakka mais complètement coupées de la région d'origine (toute sa famille à HK), il n'a parlé que mandarin à son fils et quand ils ont été en rendre visite aux grand-parents à HK, ça a été un flop ...

Juste par curiosité, John a appris le chinois (je veux dire la langue écrite et le mandarin) dans quel contexte ? de ce que j'ai parcouru sur ton blog, ça ne semble pas être dans sa famille. Ecole chinoise très jeune ou bien c'est son choix plus tardivement ?
Maïwenn wrote: Judikael n'ira pas à Diwan, mais dans le système bilingue public, dans une école qui mélange bilingues et monolingues. On sait donc pertinemment que le français dominera largement, mais c'est mieux que rien. On a choisi cette école parce qu'elle est proche de la maison, Diwan est plus loin, on ne veut pas faire la route, surtout avec un enfant si jeune. Mais il ira peut-être à Diwan plus tard. Cela dit, là aussi le français est bien présent entre les enfants, au moins en maternelle/primaire. A partir du collège ils sont généralement internes, et on les force plus à utiliser le breton entre eux. Pour ce qui est des parents, je pense que c'est comme chez vous, peu parlent la langue. Mais je vois avec mes collègues qui ont scolarisé leurs enfants en bilingue ou Diwan qu'elles essayent de s'y mettre aussi.
T'as bien raison de faire passer le rythme quotidien en priorité. Et puis si ton père lui parle breton, c'est encore mieux qu'une école immersive d'autant plus que els sections bilingues publiques semblent aussi efficaces en terme d'apprentissage de la langue.

En ce qui concerne l'avenir de ces langues, je pense que les enfants sont très natures : ils prennent tout ce qui leur est présenté si ça accroche qq part. Le truc c'est qu'il n'y a pas ou que très peu de base familiale : je suis bien placée pour le dire quand on se met à la langue après la scolarisation de l'enfant ou qu'on l'utlise réellement tardivement, ils sentent très vite la réalité. Mais bon, c'est mieux que rien.

Clamenç aimait bcp son instit de ps et parlait bcp avec elle : apparemment il faisait partie de ceux qui parlaient bcp en occitan. Puis il a réalisé un jour qu'on parlait français dans les autres écoles. Anecdote très amusante : c'est logique dans le fond mais j'avais pas du tout capté qu'il pensait qu'on parlait occitan dans toutes les écoles. J'ai vu l'éclair dans ses yeux lorsqu'il a compris ça :loljump:
我要飛往天上 呀﹗像那天鳥傲翔 呀﹗那裡充滿希望﹗

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16909
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by Maïwenn » 26 Jul 2014 21:55

domanlai wrote:
Juste par curiosité, John a appris le chinois (je veux dire la langue écrite et le mandarin) dans quel contexte ? de ce que j'ai parcouru sur ton blog, ça ne semble pas être dans sa famille. Ecole chinoise très jeune ou bien c'est son choix plus tardivement ?
Dans le village, en plus de l'école publique thaïe classique, il y a une école chinoise, financée par les parents et Taïwan. Enfin, de l'argent qui vient de Taïwan, je ne sais pas d'où exactement. Les enfants y vont le soir pendant 1h30 et le samedi matin, c'est là qu'il a appris le mandarin. Bopomofo et caractères traditionnels, bien sûr.

Aujourd'hui on est allés à la plage avec mes parents et ma copine qui parle breton à sa fille. 4 langues dans notre petit groupe de 7, j'adore ! :) Un petit garçon installé à côté a demandé à sa mère : maman, il est français le monsieur ? :lol:
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

domanlai
Membre / Member
Posts: 1260
Joined: 22 Jul 2005 17:19

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by domanlai » 27 Jul 2014 06:55

Ah oui, j'ai déjà entendu parler de ce genre d'écoles financées d'une manière ou d'une autre par des fonds taiwanais.
Maïwenn wrote: Aujourd'hui on est allés à la plage avec mes parents et ma copine qui parle breton à sa fille. 4 langues dans notre petit groupe de 7, j'adore ! :) Un petit garçon installé à côté a demandé à sa mère : maman, il est français le monsieur ? :lol:
:D
我要飛往天上 呀﹗像那天鳥傲翔 呀﹗那裡充滿希望﹗

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17295
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by svernoux » 25 Feb 2015 22:35

Je viens de réécouter une émission d'il y a quelques jours où il est question du bilinguisme :
http://www.franceinter.fr/emission-la-t ... ilinguisme
Et même si l'intervention est courte, elle apporte - en ce qui me concerne - beaucoup d'informations nouvelles. Notamment, la chercheuse indique que les enfants distinguent parfaitement les langues dès la naissance (ça c'est prouvé) et elle en déduit (même si cela n'a pas été prouvé par des études) que le principe 1 parent = 1 langue est inutile, que comme ils distinguent les langues il n'y a probablement pas de confusion. Bon, ça reste à expérimenter ! Mais pour notre part on va expérimenter malgré nous, car nous ne sommes pas très disciplinés... :lol:

PS : et une autre émission récente sur les langues à réécouter, c'est la prochaine sur ma liste :
http://www.franceinter.fr/emission-la-t ... -langues-2
Sonka - Сонька

User avatar
kokoyaya
Admin
Posts: 31586
Joined: 10 Oct 2002 14:12
Location: Moissac (82)
Contact:

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by kokoyaya » 25 Feb 2015 22:44

Je n'ai pas pris le temps d'écouter l'émission mais je suppose que ça dépend des langues : français/russe, ça doit passer ; j'ai beaucoup plus de doutes entre espagnol et asturien par exemple.

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16909
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by Maïwenn » 25 Feb 2015 22:47

En effet, il me semble avoir lu récemment que le principe 1 parent = 1 langue est préconisé plus pour des raisons d'organisation qu'autre chose. Tu nous diras ce qu'il en est chez vous :)

Ici, les compétences de Judikael sont très déséquilibrées. Il parle apparemment très bien français pour son âge, beaucoup de gens sont étonnés par sa maîtrise de la langue. Mais le chinois est vraiment à la traîne. Il comprend très bien, connaît plein de mots et fait la traduction si on lui demande, mais il répond le plus souvent en français. Il progresse, certains automatismes se mettent en place mais c'est pas encore ça... Normalement à partir de la semaine prochaine il va avoir un babysitter chinois 2 heures par semaine, j'espère que ça aidera un peu.
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

domanlai
Membre / Member
Posts: 1260
Joined: 22 Jul 2005 17:19

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by domanlai » 25 Feb 2015 23:14

De notre expérience, je suis également convaincue que les enfants distinguent parfaitement les langues sans relier l'identité d'une langue à une personne - et ce même entre langues proches.

Je pense que le mélange entre langues vient des locuteurs modèles. Si les adultes ne finissent pas les phrases dans une langue et ajoutent des mots de l'autre langue par commodité, l'enfant doit juste suivre le modèle qui lui est proposé et donc mixer voire peut-être amplifier le phénomène. Si ces mêmes adultes utilisent toutes les langues proposées de manière fluctuante mais en veillant à bien s'exprimer à 100% dans une langue donnée pour exprimer une idée donnée à un moment donné, à priori, l'enfant fait pareil.
Ou alors, une différence de niveau importante entre les langues et l'enfant comble les trous par sa connaissance dans l'autre langue mais c'est pas vraiment un mélange inconscient.
我要飛往天上 呀﹗像那天鳥傲翔 呀﹗那裡充滿希望﹗

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4043
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by leelou » 26 Feb 2015 13:31

Maïwenn, le fait que John travaille beaucoup et est "peu" présent pour parler à Judikaël serait-il un début de réponse quant à ses difficultés ?
Sans parler du fait que le chinois est en infériorité par rapport au français (à la maison, papa qui apprend le français, à l'extérieur, chez les grands parents, chez les amis,...) ?
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16909
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by Maïwenn » 26 Feb 2015 14:10

Oui, c'est exactement ça. Pas la peine de mettre peu entre guillemets d'ailleurs.

Surtout que John a été absent 4 mois, juste au moment où Judikael a vraiment développé son langage oral. Il a fallu repartir de très loin.
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17295
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by svernoux » 26 Feb 2015 15:23

Mais je crois que de toute façon, la langue "étrangère" est forcément en infériorité par rapport à la langue du pays de résidence, même avec parents présents. Je crois que je vous ai déjà parlé de mes amis russes (tous les deux) qui ne parlaient que russe à la maison et dont la fille a quand même eu une phase "je ne parle que français". C'est passé, maintenant elle parle les deux, mais je pense qu'à terme le français sera quand même dominant. Enfin, à voir !
Mais quand même autre chose : on sait bien qu'il y a des hauts et des bas (par phases) et aussi que le reste de l'entourage et de l'environnement compte. Chez nos amis, il avait pourtant la grand-mère russe juste à côté ! Chez toi, Maï, à part John personne ne lui parle chinois ? Donc, c'est très bien l'idée du babysitter ! L'idéal, c'est un(e) au-pair, mais bon, c'est toute une organisation, un budget... Il n'y a pas de cercles de parents sinophones vers chez toi ? Nous à Lyon, on a une asso qui fait "l'école" du samedi ou du mercredi en russe pour les petits (activités, lecture). Bon, je trouve que Lyon, ça fait trop loin rien que pour ça. J'aimerais bien former un collectif du même genre plus près de chez moi mais je ne me suis pas encore attelée à la tâche.
En ce qui nous concerne et même si Nikita est encore loin de parler, je pense que le russe est pour l'instant légèrement dominant parce qu'il passe beaucoup beaucoup de temps avec son père et surtout ses grands-parents russes, mais il ne faudra pas grand chose pour que ça s'inverse alors c'est toujours ça de pris.
Sonka - Сонька

User avatar
ElieDeLeuze
Membre / Member
Posts: 4002
Joined: 08 Jun 2005 00:20
Location: Lörrach

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by ElieDeLeuze » 26 Feb 2015 15:55

C'est l'école qui fait basculer l'équilibre mis en place dans la petite enfance. Il y a l'intensité, évidemment, mais aussi le désir infini et insassiable de conformité des jeunes gens. Il suffit de quelques expériences humiliantes dans son groupe social et le russe pourrait bien être l'objet d'un complexe. Si au contraire c'est l'objet d'un gain en termes de statut microsocial, c'est l'effet inverse. Bref, on est très dépendant de la connerie des autres.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16909
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by Maïwenn » 26 Feb 2015 16:01

Oui, seulement John. Ses collègues chinois qu'on voit de temps en temps lui parlent français :( J'ai pourtant répété et répété qu'ils pouvaient parler chinois, ils ne s'y font pas.

Il n'y a pas énormément de familles chinoises ici. D'ailleurs l'institut Confucius propose des cours pour petits sinophones à... Rennes, et pas à Brest. On avait un contact avec une Chinoise mère de 2 enfants, mais on n'a pas encore réussi à se voir. Il faudra qu'on essaye de développer ce genre de relations-là. Après, il faut aussi trouver des gens pour qui la transmission de la langue est importante, c'est pas le cas de toutes les familles (intégration par le français bla bla bla...)

Mais la situation n'est pas désespérée ! Il comprend très bien, en est plutôt fier (en espérant que ça dure !) et s'intéresse beaucoup aux caractères.
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17295
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by svernoux » 26 Feb 2015 16:08

Oui, pas toujours évident de rentrer en contact avec d'autres familles ! Rennes, je vois oui :roll: Encore mieux que Lyon pour moi...

Elie, oui, tout à fait d'accord !
Sonka - Сонька

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4043
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: éducation bilingue (ou plus) des enfants

Post by leelou » 26 Feb 2015 22:40

C'est vrai que l'intégration par le français doit gâcher pas mal d'occasions. :(
Mon copain a parlé chinois depuis toujours dans la famille, mais "l'avantage" c'est que ses parents ont peu appris le français (papa en cuisine, maman en salle, c'est la seule à parler assez bien quand elle ose). Donc le cantonais primait énormément (TV, famille, amis).
La seule difficulté qu'il a aujourd'hui, c'est de parler un cantonais de maison. Il ne connait pas les expressions habituelles de cantonais, le parler de tous les jours et le coté "moderne" et "jeune".
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

Post Reply