Ces choses qui nous énervent

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
Post Reply
User avatar
Andergassen
Membre / Member
Posts: 24916
Joined: 12 Nov 2009 15:20
Location: Plein sud/Pôle nord, selon la langue

Re: Ces choses qui nous énervent

Post by Andergassen » 19 Apr 2018 11:34

Quand on pense qu'en allemand, les mots désignant communément la femme ("Weib"), la jeune fille ("Mädchen"), la demoiselle ("Fräulein") sont neutres... Et s'il existe un mot pour "demoiselle" en allemand (Fräulein), il n'en existe pas pour "damoiseau" (qui serait logiquement "Herrlein"). Il y a encore un effort à faire...
Keng Fra ass esou schlecht dass si net nach déi besser Halschent vun engem Mann kéint sinn !

User avatar
Andergassen
Membre / Member
Posts: 24916
Joined: 12 Nov 2009 15:20
Location: Plein sud/Pôle nord, selon la langue

Re: Ces choses qui nous énervent

Post by Andergassen » 08 May 2018 19:43

Poltava est une bien jolie ville, mais il faut en repartir. Et là, si la grande majorité des lignes de transports en commun va à la gare du Midi, qui est la gare principale, qu'en est-il pour rejoindre la gare de Kiev, où passent les trains vers la capitale ? Les arrêts ne sont pratiquement pas indiqués, aucun horaire ou direction de ligne (la plupart ne portent que lìndication "ligne circulaire", mais par quel itinéraire ? (J'avais déjà fait l'expérience à Jitomir, et c'était pas triste). Alors demander, de préférence à plusieurs personnes, faire une synthèse de tous les avis, se référer à son plan qu'on aura eu la sagesse d'imprimer au préalable... Bienvenue en Union soviétique (les trolleys sont encore d'époque). Une fois de plus, la connaissance du russe s'avère absolument indispensable...
Le métro à Kiev : gardez-vous de vous plonger dans un bouquin, au cas où vous trouvez une place assise. Si votre voiture n'est pas modernisée et si vous ne prêtez pas attention aux annonces en ukrainien, impossible de lire un nom de station sur le quai, surtout dans la partie aérienne du réseau. Et comme la distance entre les stations est très grande (jusqu'à 5 minutes), on a du mal à se repérer.
Mais le mai en Ukraine est vraiment magique...
Keng Fra ass esou schlecht dass si net nach déi besser Halschent vun engem Mann kéint sinn !

User avatar
Ankhsenamon
Membre / Member
Posts: 19109
Joined: 22 Mar 2013 21:11

Re: Ces choses qui nous énervent

Post by Ankhsenamon » 08 May 2018 23:51

(Merci pour le partage de ces rocambolesques expériences :sweat: que j'aime mieux vivre à travers tes mots que personnellement sur place! ;)
Quant au mai magique, j'espère m'y plonger pleinement grâce à ta proposition espérée au nouveau lokaclick! :D )
"Je veux attendre, me en vain
Les derniers espoirs qui s'enlisent
Partir au clair de leurs promesses
Et
encore flâner en chemin... "

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17454
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Ces choses qui nous énervent

Post by svernoux » 09 May 2018 10:59

Hormis Poltava et Jitomir, tu as eu des arrêts et horaires de bus ailleurs en Ukraine ? De "mon" temps à Donetsk, c'était comme ça : quasiment aucun arrêt matérialisé, aucun plan de ligne et évidemment aucun horaire. Effectivement, le bouche à oreille (pour savoir où se planter et quel numéro prendre), et après, pour l'horaire, attendre... Ou prendre la marchroutka si on est pressé. Tu es fana des autres transports en commun aussi ? Parce que sinon, un taxi t'aurait sans doute amené bien plus facilement à destination.
Sonka - Сонька

User avatar
Andergassen
Membre / Member
Posts: 24916
Joined: 12 Nov 2009 15:20
Location: Plein sud/Pôle nord, selon la langue

Re: Ces choses qui nous énervent

Post by Andergassen » 11 May 2018 15:56

Fana des transports en commun, mais aimant voyager au petit bonheur la chance comme je le faisais en Yougoslavie ou en Roumanie dans ma jeunesse (les seuls pays où l'on ne demandait pas de visa). J'admets que pour Poltava et Jitomir, j'avais été un peu léger, j'avais bien imprimé mes plans de la ville, mais omis de reporter le trajet des lignes de bus ou de tram (oui, Jitomir a une ligne de tram) avec les arrêts. J'aurais vu ainsi qu'il y avait le trolley 1 qui reliait les deux gares de Poltava, et que j'ai confondu avec le 2. Par contre, j'étais bien préparé pour Lvov, parce que je voulais me rendre de la gare à l'aéroport en combinant une balade en tram à travers la vieille ville et prendre le trolley direct à l'aéroport. C'était plaisant de contempler ainsi la ville au réveil, comme je l'avais fait il y a deux ans. (Mais à partir de 10 heures, c'est invivable, avec les touristes...)
Quant au métro de Kiev, le progrès suit son petit bonhomme de chemin et mise sur la carte rechargeable sans contact. Les jetons existent encore, mais on ne peut plus en faire provision comme avant, les distributeurs n'en délivrent que 2 au maximum et au guichet, c'est la vente à l'unité. Ce qui fait qu'à chaque fois, il faut se refournir.
Le nom des rues, c'est aussi une bizarrerie dans la transcription en anglais : le nom est rendu tel quel sous sa forme ukrainienne, en remplaçant voulitsia par street ou plochtcha par square. Le problème, c'est que le nom se met généralement au génitif (la rue de). C'est ainsi que la place Tolstoï, Plochtcha Lva Tolstoho, devient Lva Tolstoho Square. Tolstoï, ça le fait pas.
En Ruthénie subcarpatique, c'est le plus pur délire. Dans certaines villes proches de la frontière hongroise, à majorité magyare, le nom des rues est en deux langues, hongrois d'abord, ukrainien ensuite. C'est ainsi qu'à Beregszász/Berehove, on a la Kisvasút utca, qui est retranscrite selon le même principe par Kichvachout voulitsia, comme s'il s'agissait d'une personnalité de l'histoire hongroise à laquelle faut pas toucher. La rue du Petit train (la Transcarpathie a encore quelques lignes secondaires à voie étroite datant du royaume de Hongrie), ça le fait pas non plus.
Keng Fra ass esou schlecht dass si net nach déi besser Halschent vun engem Mann kéint sinn !

Post Reply