LokaNova et Freelang

Map It is currently 24 May 2017 17:32

All times are UTC + 1 hour [ DST ]




Post new topic Reply to topic  [ 148 posts ]  Go to page Previous  1 ... 6, 7, 8, 9, 10
Author Message
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 11 Apr 2017 10:57 
Offline
Membre / Member
User avatar

Joined: 09 Jun 2004 09:55
Posts: 17075
Location: Beaujolais
Bonjour ace,

Je l'ai invitée/accompagnée (juste?) : oui, si c'est une femme
C'était aussi depuis ce moment qu'elle fut/etait consideree un diable. : C'est aussi depuis ce moment qu'elle fut considérée comme un diable.
A 20 ans, il experimenta ce que beaucoup de gens ne pouvaient experimenter a son age : grammaticalement correct, par contre on n'utilise pas expérimenter dans ce sens. Il faudrait plutôt dire "il vécut des expériences" ou une autre tournure
Aussitot qu'elle eut obtenu son passeport, elle partit : ok
Elle se reveilla quand le reveil sonna : ok
Elle decida/decidait de ne jamais le quitter : décida
Ses parents qui connaissaient la verité, la protegeaient n'importe où elle se trouvait : oui, par contre la fin n'est pas vraiment bien tournée : la protégeaient où qu'elle se trouvât (langage soutenu) / où qu'elle se trouve (plus familier) / ou plus simplement : partout, en toutes circonstances, etc.
Je me fus mouché tout à l'heure : je me suis mouché
Il employa des gens qui l'aidèrent. Sa fille fut orpheline a 10 ans. Il sut qu'il ne remplacerait pas sa mere. : ok
Elle etait joyeuse quand elle s'occupa les plantes... : s'occupait
C'était à ce moment—là, qu'elle fut/était consideree comme le chef. : C'est à ce moment-là qu'elle fut considérée comme le chef
Ce qu'elle n'avait pas prevu, c'etait les gens qui lui lancaient/lancerent des sourires : spontanément plutôt l'imparfait, mais selon la situation, je pense que le passé simple pourrait être possible aussi.
Il attendait son retour mais il ne lui ecrivait pas ne rentra jamais : il manque un morceau, là : il ne rentra jamais ? C'est OK. NB : écrire pourrait aussi être au passé simple, ça dépend de ce qu'on veut dire.
Des qu'il eut remis le talisman, il se changea en grenouille et cette guerre fut terminee : ok
Il etait mordu par un koala et etait trop malade pour vivre : il avait été mordu

_________________
Sonka - Сонька


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 11 Apr 2017 11:19 
Offline
Membre / Member

Joined: 05 Jan 2010 18:33
Posts: 197
Location: Timişoara, Roumanie
1. Je l'ai invitée/accompagnée (juste?) — juste si « l’ » représente une personne de sexe féminin, mais comment le savoir si le nom qui nomme cette personne n’apparaît pas avant ?
2. C'était aussi depuis ce moment qu'elle fut/etait consideree un diable. — « C’est aussi depuis ce moment-là qu’elle fut considérée comme un diable » — « -là » est nécessaire, parce qu’il s’agit d’un moment du passé ; « fut », parce que c’est un procès momentané ; attention aux accents à mettre !
3. A 20 ans, il experimenta ce que beaucoup de gens ne pouvaient experimenter a son age — « À 20 ans il avait déjà une expérience que beaucoup de gens n’avaient pas à son âge »
4. Aussitot qu'elle eut obtenu son passeport, elle partit — correct, sauf « aussitot » → « aussitôt »
5. Elle se reveilla quand le reveil sonna — correct, sauf « reveilla » → « réveilla », « reveil » → « réveil »
6. Elle decida/decidait de ne jamais le quitter — les deux sont corrects en fonction du contexte, sauf que « décida/décidait » doit avoir un accent aigu
7. Ses parents qui connaissaient la verité, la protegeaient n'importe où elle se trouvait — « verité » → « vérité », « protegeaient » → « protégeaient » . Je ne sais pas si « n’importe où elle se trouvait est correct », c’est peut-être acceptable dans la langue parlé, mais j’écrirais « où qu’elle se trouvât » (subjonctif imparfait), à la rigueur « où qu’elle se trouve » (subjonctif présent).
8. Je me fus mouché tout à l'heure — Le passé antérieur s’emploie seulement dans des subordonnées, en rapport avec un passé simple présent dans la principale (exemple correct – la phrase 4).
9. Il employa des gens qui l'aidèrent. Sa fille fut orpheline a 10 ans. Il sut qu'il ne remplacerait pas sa mere — « a » → « à », « mere » → « mère » ; « sut » → « savait » — Le passé simple de « savoir » est adéquat pour une action momentanée, par exemple « D’un seul regard il sut que l'enfant avait faim ».
10. Elle etait joyeuse quand elle s'occupa les plantes... — « etait » → « était », « les plantes » → « des plantes ». Pour le reste, grammaticalement correct, si par « s’occupa » tu veux dire qu’elle a fait ça une seule fois, dans une période de temps bien délimitée. Pour ça, il faudrait une phrase plus développée, par exemple « Elle était joyeuse quand elle s’occupa des plantes ce matin-là, mais la mauvaise nouvelle qu’elle reçut plus tard la rendit triste ». Par contre, si tu veux dire qu’elle faisait ça d’habitude, il faut mettre « s’occupait ».
11. C'était à ce moment-là, qu'elle fut/était consideree comme le chef — « C’est à ce moment-là qu’elle fut considérée comme le chef » — voir phrase 2.
12. Ce qu'elle n'avait pas prevu, c'etait les gens qui lui lancaient/lancerent des sourires — « prevu » → « prévu », « c’etait » → « c’était ». Et puis il faudrait formuler la subordonnée autrement : « … c’était que les gens lui lanceraient des sourires », avec « lanceraient » au lieu de « lançaient/lancèrent », le futur dans le passé pour une action passée postérieure par rapport à l’action passé de la principale.
13. Il attendait son retour mais il ne lui ecrivait pas ne rentra jamais — Il y a ici deux « il » qui semblent être deux personnes différentes. Peut-être « Elle attendait son retour mais il ne lui écrivait pas qu’il ne rentrerait jamais », avec « rentrerait » — futur dans le passé (voir phrase 12)
14. Des qu'il eut remis le talisman, il se changea en grenouille et cette guerre fut terminee — correct, sauf « des » → « dès » et « terminee » → « terminée »
15. Il etait mordu par un koala et etait trop malade pour vivre — Grammaticalement correct, mais je dirais plutôt « Il avait été mordu par un koala et il était trop malade pour survivre ».


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 11 Apr 2017 16:26 
Offline
Membre / Member

Joined: 16 Jul 2004 16:15
Posts: 271
En voici d'autres :

Dès que nous sommes arrivés, nous te contacterons.
Ils se furent parlé avant que la belle descendit les escaliers.
Elle fut tombée et poussa un cri
il savait/sut dès le début qu'elle etait/fut marié et voulait le tuer pour ce qu'il ne devait savoir…
C'etait touchant mais cela la rendait toute chose aussi
autant que je pouvais, je ne criai jamais

Ils.s'aimerent, resterent ensembles et deciderent d'avoir un enfant et peu après, labfin frappa à leur porte
Il dit (passé() qu'il reviendrait/reviendra mais.. ce n'était que quelques mots.
Il ne previt/prevoyait pas que ses habitants n'obtiendraient pas d'argent durant des mois
il aurait arraché mon sac si je n'avais pas crié
quand on est entré, il y avait une armoire cassée
Je m'étais/mouché il y a un instant. (Un passé proche dans le passé)

Merxi


Last edited by ace on 11 Apr 2017 16:29, edited 1 time in total.

Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 11 Apr 2017 16:26 
Offline
Membre / Member

Joined: 16 Jul 2004 16:15
Posts: 271
En voici d'autres :

Dès que nous sommes arrivés, nous te contacterons.
Ils se furent parlé avant que la belle descendit les escaliers.
Elle fut tombée et poussa un cri
il savait/sut dès le début qu'elle etait/fut marié et voulait le tuer pour ce qu'il ne devait savoir…
C'etait touchant mais cela la rendait toute chose aussi
autant que je pouvais, je ne criai jamais

Ils.s'aimerent, resterent ensembles et deciderent d'avoir un enfant et peu après, labfin frappa à leur porte
Il dit (passé() qu'il reviendrait/reviendra mais.. ce n'était que quelques mots.
Il ne previt/prevoyait pas que ses habitants n'obtiendraient pas d'argent durant des mois
il aurait arraché mon sac si je n'avais pas crié
quand on est entré, il y avait une armoire cassée
Je m'étais/mouché il y a un instant. (Un passé proche dans le passé)

Merxi


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 11 Apr 2017 20:47 
Offline
Membre / Member

Joined: 06 Apr 2017 08:26
Posts: 28
Location: France
Dès que nous serons arrivés, nous te contacterons.
Ils se sont parlé avant que la belle descendit les escaliers.
Elle tomba et poussa un cri
Il savait/sut dès le début qu'elle était mariée et elle voulait le tuer pour ce qu'il ne devait savoir…
C'était touchant mais cela la rendait toute chose aussi
Autant que je pouvais, je ne criais jamais

Ils s'aimèrent, restèrent ensemble et décidèrent d'avoir un enfant et peu après, la fin frappa à leur porte
Il dit (passé) qu'il reviendrait mais.. ce n'était que des mots.
Il ne prévoyait pas que ses habitants n'obtiendraient pas d'argent durant des mois
Il aurait arraché mon sac si je n'avais pas crié
Quand on est entrés, il y avait une armoire cassée.
Je venais de me moucher. (Un passé proche dans le passé)

Merci


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 12 Apr 2017 04:21 
Offline
Membre / Member

Joined: 16 Jul 2004 16:15
Posts: 271
il dit qu'il serait revenu/reviendrait (passé)


Last edited by ace on 18 Apr 2017 05:07, edited 1 time in total.

Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 12 Apr 2017 11:27 
Offline
Membre / Member

Joined: 06 Apr 2017 08:26
Posts: 28
Location: France
Il dit qu'il reviendrait (passé)
Il ne prévit pas que ses habitants n'obtiendraient pas d'argent pendant des mois et ce fut le début des soucis.


Pensez aux accents.

Une action dans le passé qui suit une première action dans le passé se traduit par un verbe au conditionnel présent.
Code:
Je reviendrais
tu reviendrais
il/elle/on reviendrait
nous reviendrions
vous reviendriez
ils/elles reviendraient


Je promettais alors que je reviendrais bien vite.


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 18 Apr 2017 05:04 
Offline
Membre / Member

Joined: 16 Jul 2004 16:15
Posts: 271
Bonjour,

Pouvez-vous m'expliquer l'emploi des temps dans les phrases suivantes ? (textes littéraires) Merci

Il se fit à l'idée qu'il ne devait se consacrer qu'à sa santé. Pourquoi utilisation de l'imparfait ?
La pluie était passée et il devrait reprendre sa route ! Pourquoi conditionnel présent ?
De tous les magasins où elle se rendit, on répondit qu'on n'avait pas de place. Pourquoi PS puis IMP ?
On sentait qu'il se mettrait en colère. Pourquoi le conditionnel ?
S'il avait acheté cette voiture, il eût conduit dans les petites rues de Monaco et eût escorté des stars. Pourquoi l'utilisation du subjonctif ?
Ils eurent l'air de pleurer/ ils avaient l'air de pleurer (quelle différence?)
Il cria sans trop savoir ce qu'il disait (pourquoi imparfait ?)
Puisqu'il ne venait pas, il irait à Boston et Melbourne.
Elle s'aperçut qu'il se blottissait à côté d'elle


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 18 Apr 2017 10:15 
Offline
Membre / Member

Joined: 05 Jan 2010 18:33
Posts: 197
Location: Timişoara, Roumanie
1. Il se fit à l'idée qu'il ne devait se consacrer qu'à sa santé. Pourquoi utilisation de l'imparfait ? — Règle de concondance des temps : Si le verbe de la proposition principale est à un temps passé (« fit »), le verbe de la proposition qui lui est subordonnée (« devait ») est à l’imparfait pour exprimer un procès simultané à celui de la principale.

2. La pluie était passée et il devrait reprendre sa route ! Pourquoi conditionnel présent ? — Faute de contexte, on peut interpréter « il devrait » de deux façons : il peut exprimer une nécessité, et alors il a la valeur du conditionnel présent, ou bien il a la forme du conditionnel présent mais la valeur de futur dans le passé qui s’explique par le fait que les verbes qui constituent le squelette de la narration sont probablement au passé simple, et alors aux verbes des deux propositions de cette phrase on applique les règles de concordance suivantes : un procès antérieur à un procès passé s’exprime par le plus-que-parfait (« était passé ») et un procès postérieur à un procès passé s’exprime par le futur dans le passé (« devrait »).

3. De tous les magasins où elle se rendit, on répondit qu'on n'avait pas de place. Pourquoi PS puis IMP ? — même règle que pour la phrase 1.

4. On sentait qu'il se mettrait en colère. Pourquoi le conditionnel ? — Le verbe est à la forme du conditionnel présent mais avec la valeur de futur dans le passé. Là c’est clair, on applique la règle : Si le verbe de la proposition principale est à un temps passé, le verbe de la proposition qui lui est subordonnée est au futur dans le passé pour exprimer un procès postérieur à celui de la principale.

5. S'il avait acheté cette voiture, il eût conduit dans les petites rues de Monaco et eût escorté des stars. Pourquoi l'utilisation du subjonctif ? — Ces verbes ont la forme du subjonctif plus-que-parfait, mais dans la langue littéraire ils sont employés avec la valeur du conditionnel passé (= il aurait conduit, aurait escorté)

6. Ils eurent l'air de pleurer/ ils avaient l'air de pleurer (quelle différence?) — La différence ne peut s’expliquer que par le contexte.

7. Il cria sans trop savoir ce qu'il disait (pourquoi imparfait ?) — même règle que pour la phrase 1.

8. Puisqu'il ne venait pas, il irait à Boston et Melbourne. — Les verbes qui constituent le squelette du contexte sont probablement au passé simple ou au passé composé et la forme des deux verbes de cette phrase est demandée par les règles suivantes : imparfait (« venait ») pour un procès simultané à celui d’un procès passé, futur dans le passé (« irait ») pour un procès postérieur à celui d’un procès passé.

9. Elle s'aperçut qu'il se blottissait à côté d'elle — même règle que pour la phrase 1.


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 19 Apr 2017 11:44 
Offline
Membre / Member

Joined: 16 Jul 2004 16:15
Posts: 271
D'autres phrases demandant eclaircissement :

A peine but—il, qu'elle sortit.
Il s'était renseigné et la maire avait dit qu'on se perdait facilement ici. Pourquoi PQP ?
Et il avait crié pendant des jours là où les gens désespérés se réfugient lors de telles circonstances. Pourquoi le présent ?
Il se réjouissait rieur comme il l'était peu souvent.
QUand il ne gagnerait que 500euros, ce serait toujours bon à prendre.
Il resta au lit tant que quelques minutes resterent avant le départ
Quand elle eut crié, elle se rendit compte de son erreur
Il posa ses jambres contre le poirier qui l'avait soutenu tout à l'heure. Pourquoi PQP avec tout a l'heure ?
On se demandait si elle avait des sous.
Il nous avait dit qu'il nous ferait manger des coquillages.
Il se crut grand comme si Napoleon avait traversé son corps. Pourquoi pas le conditionnel passé ici au lieu du plus—que—parfait ?
Merci


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 20 Apr 2017 09:57 
Offline
Membre / Member

Joined: 05 Jan 2010 18:33
Posts: 197
Location: Timişoara, Roumanie
1. A peine but-il, qu'elle sortit. — Il y a ici deux passés simples exprimant deux procès momentanés qui se succèdent dans le passé.

2. Il s'était renseigné et la maire avait dit qu'on se perdait facilement ici. Pourquoi PQP ? — Ces pl.-que-parf. expriment des procès antérieurs aux procès exprimés par le temps des verbes qui constituent le squelette de la narration, le passé simple ou le passé composé.

3. Et il avait crié pendant des jours là où les gens désespérés se réfugient lors de telles circonstances. Pourquoi le présent ? — Ce présent sort du schéma de la concordance des temps au passé, parce qu'il exprime une vérité générale, atemporelle.

4. Il se réjouissait rieur comme il l'était peu souvent. — Le premier imparfait exprime un procès simultané aux procès des verbes qui constituent le squelette de la narration, le passé simple ou le passé composé ; le deuxième exprime un procès qui se répète dans le passé.

5. QUand il ne gagnerait que 500euros, ce serait toujours bon à prendre. — Ce sont deux conditionnels présents avec leur valeur de base. La première proposition est équivalente à « S'il ne gagnait que 500 euros ».

6. Il resta au lit tant que quelques minutes resterent avant le départ — deux passés simples exprimant deux procès qui se succèdent dans le passé

7. Quand elle eut crié, elle se rendit compte de son erreur — Le premier verbe est au passé antérieur, qui exprime un procès immédiatement antérieur au passé simple de la deuxième proposition.

8. Il posa ses jambres contre le poirier qui l'avait soutenu tout à l'heure. Pourquoi PQP avec tout a l'heure ? — « Tout à l'heure » n'ifluence pas l'utilisation ou non du pl.-que-parf. Celui-ci exprime simplement un procès antérieur à celui du verbe de la proposition principale.

9. On se demandait si elle avait des sous. — Le premier imparfait exprime un procès simultané aux procès des verbes qui constituent le squelette de la narration, le deuxième exprime la même chose directement par rapport au verbe de la proposition principale.

10. Il nous avait dit qu'il nous ferait manger des coquillages. — Le temps des deux verbes dépend du temps des verbes qui constituent le squelette de la narration : le premier, au plus-que-parfait, exprime un procès antérieur, le deuxième, au futur dans le passé – un procès postérieur.

11. Il se crut grand comme si Napoleon avait traversé son corps. Pourquoi pas le conditionnel passé ici au lieu du plus—que—parfait ? — La locution conjonctive « comme si » se comporte comme « si » conditionnel.


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 10 May 2017 14:55 
Offline
Membre / Member

Joined: 16 Jul 2004 16:15
Posts: 271
Dans la rue du mois de Mars, il y avait de belles passantes qui marchaient avec légèreté comme des moineaux qui commençaient leur premier saut d'un arbre.
Est-ce bon ?
A peine eurent-ils le dos tourné, (qu') il partit pour le front
A peine avait-il fait ses adieux, (qu') il partit pour le front
A peine avait-il fait ses adieux, (qu') il partait pour le front

Comment expliquez les différences de temps dans ses phrases ?

Merci


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: accords en français
PostPosted: 12 May 2017 09:32 
Offline
Membre / Member

Joined: 05 Jan 2010 18:33
Posts: 197
Location: Timişoara, Roumanie
D’abord deux questions : 1. Est-ce que ce sont des phrases composées par toi ou trouvées quelque part et, dans le dernier cas, trouvées où ? 2. Quelle est ta langue maternelle ?

1. Dans la rue du mois de Mars, il y avait de belles passantes qui marchaient avec légèreté comme des moineaux qui commençaient leur premier saut d'un arbre. — correct : deux procès continus dans le passé. Ils peuvent constituer la toile de fond des verbes au passé simple ou au passé composé qui constituent le squelette de la narration.

2. A peine eurent-ils le dos tourné, (qu') il partit pour le front — voir l'exemple n° 7 de mon message antérieur.

3. A peine avait-il fait ses adieux, (qu') il partit pour le front. 4. A peine avait-il fait ses adieux, (qu') il partait pour le front — À ma connaissance, pour exprimer un procès du passé immédiatement antérieur à un autre procès du passé à l’aide de « à peine », on l’utilise avec le passé antérieur, mais je peux me tromper. Qu’en pensent les francophones natifs ?


Top
 Profile  
Reply with quote  
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic Reply to topic  [ 148 posts ]  Go to page Previous  1 ... 6, 7, 8, 9, 10

All times are UTC + 1 hour [ DST ]


Who is online

Users browsing this forum: Bing [bot], Yahoo [Bot] and 3 guests


You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot post attachments in this forum

Search for:
Jump to:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group