fils orphelin

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: didine, Beaumont, Sisyphe, kokoyaya

Post Reply
User avatar
sunar5
Membre / Member
Posts: 116
Joined: 06 May 2015 06:26
Location: Turquie

fils orphelin

Post by sunar5 » 03 Dec 2017 19:45

Triste vieillard...

Triste vieillard, depuis que pour tes cheveux blancs
Il n'est plus de soutien de tes jours chancelants,
Que ton fils orphelin n'est plus à son vieux père,
Renfermé sous ton toit et fuyant la lumière,
Un sombre ennui t'opprime et dévore ton sein.

A.Chénier

"Que ton fils orphelin n'est plus à son vieux père," dans ce vers est-ce que le fils du vieillard reste-il dans une pension?
Pourquoi on dit qu'il est "orphelin" . Merci,

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10466
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: fils orphelin

Post by Sisyphe » 04 Dec 2017 01:14

sunar5 wrote:
03 Dec 2017 19:45
Triste vieillard...

Triste vieillard, depuis que pour tes cheveux blancs
Il n'est plus de soutien de tes jours chancelants,
Que ton fils orphelin n'est plus à son vieux père,
Renfermé sous ton toit et fuyant la lumière,
Un sombre ennui t'opprime et dévore ton sein.

A.Chénier
André Chénier passer pour un poète très difficile du point de vue de la syntaxe, parfois même à la limite de la correction grammaticale.

En outre, les poèmes de Chénier n'ont pas été édité de son vivant ; ils sont pour l'essentiel à l'état de brouillon, et il est parfois difficile de savoir le contexte dans lequel tel poème devait être compris. C'est le cas de votre extrait :

https://fr.wikisource.org/wiki/%C5%92uv ... %99esclave

On comprend vaguement qu'il est question d'un jeune grec enlevé pour devenir esclave ailleurs, dans la tradition des romans grecs de l'Antiquité, cf les deux vers finaux :

Ce qu’elle a ? tous les dieux contre elle sont unis ;
La femme désolée, elle a perdu son fils.
Son fils esclave meurt loin de sa main chérie.
Nourrice d’Apollon..........
"Que ton fils orphelin n'est plus à son vieux père," dans ce vers est-ce que le fils du vieillard reste-il dans une pension?
Attention :
1) Question indirecte : pas d'inversion du sujet.
2) Rester = demeurer, mais seul "demeurer" peut s'utiliser comme synonyme "d'habiter".
Pourquoi on dit qu'il est "orphelin" . Merci,
André Chénier (et tous les poètes néoclassique du XVIIIe siècle français, très peu connus d'ailleurs même en France) "pensent" littéralement en latin ; une grande partie de l'oeuvre de Chénier est une imitation de poèmes antiques.

À mon avis (c'est du moins la seule explication), Chénier entend "orphelin" dans le double sens que possède "orbus" en latin, c'est à dire "privé d'un parent ascendant ou descendant" (ici, le fils est privé de son père, puisqu'il a été enlevé pour devenir esclave sur un autre île, même si le père est toujours vivant).
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

User avatar
sunar5
Membre / Member
Posts: 116
Joined: 06 May 2015 06:26
Location: Turquie

Re: fils orphelin

Post by sunar5 » 04 Dec 2017 01:59

Merci beaucoup pour votre explication.

User avatar
Andergassen
Membre / Member
Posts: 24900
Joined: 12 Nov 2009 15:20
Location: Plein sud/Pôle nord, selon la langue

Re: fils orphelin

Post by Andergassen » 04 Dec 2017 11:22

Coïncidence amusante, André Chénier était né à Constantinople. Sa mère était grecque et son père un négociant français.
Keng Fra ass esou schlecht dass si net nach déi besser Halschent vun engem Mann kéint sinn !

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10466
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: fils orphelin

Post by Sisyphe » 04 Dec 2017 23:15

Andergassen wrote:
04 Dec 2017 11:22
Coïncidence amusante, André Chénier était né à Constantinople. Sa mère était grecque et son père un négociant français.
:) Ce qui le rend pire que les autres, car lui pense littéralement en grec, et en grec ancien (ou du moins dans une katharevoussa extrêmement proche du grec ancien : sa mère n'est pas seulement grecque, elle est issue d'une famille phanariote de haute culture, et nécessairement proche de l'élite intellectuelle de la "renaissance hellénique" de l'époque, celle-là même qui "repurifie la langue purifiée" : Coray, etc.). C'est d'ailleurs ce qui le distingue des autres poètes néoclassiques totalement oubliés : son lien avec l'Antiquité est assez immédiat.

:-? Je ne retrouve plus l'édition scientifique récente de Chénier que je sais pourtant avoir dans ma bibliothèque, mais je continue de chercher : je pense que la solution s'y trouve.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

Post Reply