Un magnifique poème Russe de Marina Tsvetaïeva (Марина Ивановна Цветаева)...

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: didine, Beaumont, Sisyphe, kokoyaya

Post Reply
C0C0nut
Membre / Member
Posts: 1
Joined: 26 Mar 2018 23:10

Un magnifique poème Russe de Marina Tsvetaïeva (Марина Ивановна Цветаева)...

Post by C0C0nut » 26 Mar 2018 23:53

Bonjour à tous,

Il y a quelques années déjà, grâce à l'un de mes compositeurs favori - Max Richter - j'ai découvert un magnifique poème (et son écrivain par la même occasion) de Marina Tsvetaïeva : https://www.youtube.com/watch?v=G8BHZgCHQi8

Le voici (source : http://www.tsvetayeva.com/poems/urzskolkoihupalo)

Уж сколько их упало в эту бездну,
Разверзтую вдали!
Настанет день, когда и я исчезну
С поверхности земли.

Застынет все, что пело и боролось,
Сияло и рвалось.
И зелень глаз моих, и нежный голос,
И золото волос.

И будет жизнь с ее насущным хлебом,
С забывчивостью дня.
И будет все — как будто бы под небом
И не было меня!

Изменчивой, как дети, в каждой мине,
И так недолго злой,
Любившей час, когда дрова в камине
Становятся золой.

Виолончель, и кавалькады в чаще,
И колокол в селе…
— Меня, такой живой и настоящей
На ласковой земле!

К вам всем — что мне, ни в чем
не знавшей меры,
Чужие и свои?! —
Я обращаюсь с требованьем веры
И с просьбой о любви.

И день и ночь, и письменно и устно:
За правду да и нет,
За то, что мне так часто — слишком грустно
И только двадцать лет,

За то, что мне прямая неизбежность —
Прощение обид,
За всю мою безудержную нежность
И слишком гордый вид,

За быстроту стремительных событий,
За правду, за игру…
— Послушайте! — Еще меня любите
За то, что я умру.

8 декабря 1913

Le soucis c'est que moi le Russe... Je trouve que c'est une langue magnifique, mais je n'en parle pas un mot ! (quand je vois déjà les années d'effort pour réussir à aligner de manière à peu près intelligible quelques mots d'anglais :D )

Alors bien sûr j'ai trouvé des traductions sur internet :
- ici en anglais https://alisaunderground.wordpress.com/ ... anslation/
- tiré d'un livre là http://poezibao.typepad.com/poezibao/20 ... rm_20.html
- par l'auteur de ce blog ici https://olgamedvedkova.blog4ever.com/ts ... abime-1913
- Une autre, dans les commentaires ici, dont je ne sais trop si elle est tiré du livre cité, ou bien de la personne qui l'a posté https://www.babelio.com/livres/Tsvetaie ... ili/220605
(autant que possible j'espère avoir rendu compte ces travaux de traduction à leurs auteurs respectifs...)

Alors avec toutes ces traduction, pourquoi donc est-ce que je viens poster ce poème ici ?? Et bien déjà... Pour le faire partager/découvrir ;)
Mais aussi parce que ces traductions ne me satisfont pas totalement... Parce que leurs traducteurs essaient de retranscrire une rime, là où je me satisferai d'abandonner la rime à la version originale, en faveur d'une traduction plus... "authentique".

Alors, malgré que je ne parle pas du tout Russe, j'ai essayé de "compiler" les parties de ces traductions qui me semblaient les plus justes. La version anglaise semble finalement s'affranchir de cet exercice de respect de la rime, je lui accorde donc peut-être un plus grand crédit, mais à tort ou à raison je n'en ai absolument aucune idée... :roll:
Du coup, voici ce que j'ai compilé à l'aide des traductions précédemment listées, et de l'aide de... Google translate, et du traducteur Bing !! :D
Donc si quelqu'un pouvait m'aider à confirmer/infirmer ce texte (sans prétention !), ce serait magnifique :love:

Combien sont-ils déjà, tombés dans cet abîme
Qui nous attend au loin !
Le jour viendra où à mon tour je disparaîtrai
de la surface de la terre.

Se figera alors tout ce qui chantait et luttait,
Brillait et rayonnait:
Le vert de mes yeux, ma douce voix,
Et l'or de mes cheveux.

Et la vie continuera avec son pain quotidien,
Et l'oubli du jour.
Et tout sera comme si sous le ciel
Je n'avais pas été !

Comme un enfant changeant à chaque expression,
Méchant juste un instant,
Qui aimais ces moments où dans la cheminée le bois
se transformait en cendres

Le violoncelle et les cavalcades dans la forêt,
Et la cloche dans le village
Moi! Si vivante et si réelle
sur cette douce terre

A vous tous - étrangers et amis
pour moi qui ne connaît pas la mesure
Je vous le demande avec foi
Et je vous demande de l'amour

De jour comme de nuit, par les mots et la parole:
Pour la vérité du oui et du non,
Pour le fait que je sois triste si souvent
Et n'ai que vingt ans

Pour que mes inévitables affronts et offenses
Me soient pardonné -
Pour l'ensemble de ma tendresse impétueuse
Et regard trop fier -

Pour la rapidité des événements qui se précipitent,
Pour la vérité, pour le jeu, je dis -
Ecoutez-moi! Aimez-moi encore,
Parce que je vais mourir.

:roll:

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17421
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Un magnifique poème Russe de Marina Tsvetaïeva (Марина Ивановна Цветаева)...

Post by svernoux » 28 Mar 2018 17:47

Du grain à moudre :
http://www.lemonde.fr/culture/article/2 ... _3246.html
En particulier le dernier paragraphe ;)
Sonka - Сонька

Post Reply