Grec ancien : infinitifs

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: didine, Beaumont, Sisyphe, kokoyaya

Post Reply
Achille
Membre / Member
Posts: 60
Joined: 06 Apr 2017 08:26
Location: France

Grec ancien : infinitifs

Post by Achille » 19 Apr 2018 16:16

Bonjour,

Dans le texte de Diodore de Sicile (Livre 4 - 64 --> http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... ivre4c.htm ,

Est-ce que tous les infinitifs signalés ci-dessous sont des verbes appartenant à des complétives, compléments du verbe μυθολογοῦσι ?
προτιθέναι ... λῦσαι ... κατακρημνίσαι ... γεννῆσαι ...

Alors que γαμεῖν et βασιλεύειν sont les sujets du génitif absolu Προτιθεμένου ? (Là, j'ai des doutes car je crois qu'ils devraient être accompagnés d'un article au génitif).

Et εἶναι ... εἶναι ... sont les verbes des complétives, compléments du verbe ἀπεφήνατο ?

Ai-je bien analysé dans ce bazar d'infinitifs ?

Je vous remercie.

Note : Le Captcha est une véritable catastrophe ! Heureux qui parvient après bien des vicissitudes à passer le barrage !

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10466
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Grec ancien : infinitifs

Post by Sisyphe » 19 Apr 2018 17:32

:) "bazar d'infinitifs", c'est une bonne définition du grec ancien !

Je suppose que vous parlez du passage ci-dessous (Oedipe). Je vous indique en gras les verbes introducteurs et en souligné les infinitives qui en résultent :
Καθ´ ὃν δὴ χρόνον μυθολογοῦσι [I.] σφίγγα, δίμορφον θηρίον, παραγενομένην εἰς τὰς Θήβας αἴνιγμα προτιθέναι τῷ δυναμένῳ λῦσαι, καὶ πολλοὺς ὑπ´ αὐτῆς δι´ ἀπορίαν ἀναιρεῖσθαι. Προτιθεμένου δὲ ἐπάθλου φιλανθρώπου τῷ λύσαντι γαμεῖν τὴν Ἰοκάστην καὶ βασιλεύειν τῶν Θηβῶν, ἄλλον μὲν μηδένα δύνασθαι γνῶναι τὸ προτεθειμένον, μόνον δὲ Οἰδίπουν λῦσαι τὸ αἴνιγμα. Ἦν δὲ τὸ προτεθὲν ὑπὸ τῆς σφιγγός, τί ἐστι τὸ αὐτὸ δίπουν, τρίπουν, τετράπουν. Ἀπορουμένων δὲ τῶν ἄλλων ὁ Οἰδίπους ἀπεφήνατο [II.] [ ἄνθρωπον εἶναι τὸ προβληθέν· νήπιον μὲν γὰρ αὐτὸν ὑπάρχοντα τετράπουν εἶναι, αὐξήσαντα δὲ δίπουν, γηράσαντα δὲ τρίπουν, βακτηρίᾳ χρώμενον διὰ τὴν ἀσθένειαν. [I.] Ἐνταῦθα τὴν μὲν σφίγγα κατὰ τὸν μυθολογούμενον χρησμὸν ἑαυτὴν κατακρημνίσαι, τὸν δ´ Οἰδίπουν γήμαντα τὴν ἀγνοουμένην ὑφ´ ἑαυτοῦ μητέρα γεννῆσαι δύο μὲν υἱοὺς Ἐτεοκλέα καὶ Πολυνείκην, δύο δὲ θυγατέρας Ἀντιγόνην καὶ Ἰσμήνην.
À l'intérieur de la première infinitive, il y a un génitif absolu

ροτιθεμένου δὲ ἐπάθλου φιλανθρώπου : une récompense philanthropique étant donnée
τῷ λύσαντι : pour celui qui la résoudrait
γαμεῖν τὴν Ἰοκάστην καὶ βασιλεύειν τῶν Θηβῶν : à savoir épouser Jocaste et régner sur les Thébains.

L'infinitif γαμεῖν peut être compris de deux façons : soit comme une apposition à ἐπάθλου ("une récompense, à savoir"), soit comme la continuation de l'infinitif ("les mythographes disent que <cette récompense> était d'épouser etc.". La première est plus simple, car dans le deuxième, on aurait plutôt un infinitif substantivé. Mais bon, c'est du grec, tout est possible.

βασιλεύω se construit avec le génitif ("de contact" !), comme ἄρχω, κρατέω...


Pour le captcha, parlez-en sur le forum "maintenance"...
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

Achille
Membre / Member
Posts: 60
Joined: 06 Apr 2017 08:26
Location: France

Re: Grec ancien : infinitifs

Post by Achille » 19 Apr 2018 19:03

Je vous remercie.

Qu'est-ce qui a conduit Diodore d'abandonner les infinitives dans l'extrait
Ἦν δὲ τὸ προτεθὲν ὑπὸ τῆς σφιγγός, τί ἐστι τὸ αὐτὸ δίπουν, τρίπουν, τετράπουν.
?

Ne pensez-vous pas que l'extrait
Ἐνταῦθα τὴν μὲν σφίγγα κατὰ τὸν μυθολογούμενον χρησμὸν ἑαυτὴν κατακρημνίσαι, τὸν δ´ Οἰδίπουν γήμαντα τὴν ἀγνοουμένην ὑφ´ ἑαυτοῦ μητέρα γεννῆσαι δύο μὲν υἱοὺς Ἐτεοκλέα καὶ Πολυνείκην, δύο δὲ θυγατέρας Ἀντιγόνην καὶ Ἰσμήνην.
complète μυθολογοῦσι plutôt que ἀπεφήνατο ?

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10466
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Grec ancien : infinitifs

Post by Sisyphe » 20 Apr 2018 01:52

Achille wrote:
19 Apr 2018 19:03
Je vous remercie.

Qu'est-ce qui a conduit Diodore d'abandonner les infinitives dans l'extrait
Ἦν δὲ τὸ προτεθὲν ὑπὸ τῆς σφιγγός, τί ἐστι τὸ αὐτὸ δίπουν, τρίπουν, τετράπουν.
?
:) Parce qu'il en a envie !

Un prof de français vous dirait qu'il passe du style indirect au style indirect libre. Mais c'est une appellation qui n'a pas forcément de pertinence pour le grec qui en réalité distingue très mal discours direct et discours indirect (je vous rappelle qu'il n'existe aucune concordance des temps en grec). Vous pouvez même avoir parfois un discours indirect mais avec les pronoms du discours direct. Comme vous pouvez avoir cinq pages en proposition infinitive.

Vous avez ce genre de bazar dans les minutes de procès un peu ancienne, comme par exemple le procès de Marie Antoinette. Les réponses sont toujours transcrites au style indirect (
Ne pensez-vous pas que l'extrait
Ἐνταῦθα τὴν μὲν σφίγγα κατὰ τὸν μυθολογούμενον χρησμὸν ἑαυτὴν κατακρημνίσαι, τὸν δ´ Οἰδίπουν γήμαντα τὴν ἀγνοουμένην ὑφ´ ἑαυτοῦ μητέρα γεννῆσαι δύο μὲν υἱοὺς Ἐτεοκλέα καὶ Πολυνείκην, δύο δὲ θυγατέρας Ἀντιγόνην καὶ Ἰσμήνην.
complète μυθολογοῦσι plutôt que ἀπεφήνατο ?
Vous avez raison. C'est un retour au premier mode énonciatif. J'ai amélioré ma citation ci-dessus.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

Achille
Membre / Member
Posts: 60
Joined: 06 Apr 2017 08:26
Location: France

Re: Grec ancien : infinitifs

Post by Achille » 20 Apr 2018 09:42

Merci beaucoup pour ces réponses et précisions. Dans mon analyse, je n'étais pas très loin de la solution : signe de progrès !

Quant au captcha, il a désormais disparu... C'est un mystère, comme les choix stylistiques de Diodore.

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22539
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Grec ancien : infinitifs

Post by Latinus » 20 Apr 2018 11:15

Passage discret par ici : si vous n'étiez pas identifié avec votre compte lors de la rédaction, vous aviez donc le captcha en tant que visiteur "invité".
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

Achille
Membre / Member
Posts: 60
Joined: 06 Apr 2017 08:26
Location: France

Re: Grec ancien : infinitifs

Post by Achille » 20 Apr 2018 11:26

Vous avez trouvé la raison, c'est bien ce qui s'est passé.

Post Reply