Prononciation du mot "poêle"

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: didine, Beaumont, Sisyphe, kokoyaya

Comment prononcez-vous le mot "poêle"?

"pouale"
25
78%
"pouèle"
4
13%
autre (précisez)
3
9%
 
Total votes: 32

User avatar
didine
Freelang co-moderator
Posts: 9992
Joined: 15 Sep 2002 15:33
Location: Bruxelles

Post by didine » 03 May 2005 19:08

Maïwenn wrote:Moi je dis pouèle ! Comme didine, et comme tous les gens d'ici. Une fois de plus y'a beaucoup d'affinités entre les Bretons de l'ouest et les Nordistes !
Aah :D

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16909
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Post by Maïwenn » 03 May 2005 19:10

Penn kalet wrote:
Maïwenn wrote:Moi je dis pouèle ! Comme didine, et comme tous les gens d'ici. Une fois de plus y'a beaucoup d'affinités entre les Bretons de l'ouest et les Nordistes !
Les bretons de l'est aussi disent pouèles :D
Et une pouèllée, vous dites pouallée?
Tant mieux ! Mais pourquoi tu n'as pas voté ?
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22391
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Post by Latinus » 03 May 2005 19:15

Maïwenn wrote: Tant mieux ! Mais pourquoi tu n'as pas voté ?
Parce que tu sais qui vote et qui vote pas ? :-o
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16909
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Post by Maïwenn » 03 May 2005 19:17

Latinus wrote:
Maïwenn wrote: Tant mieux ! Mais pourquoi tu n'as pas voté ?
Parce que tu sais qui vote et qui vote pas ? :-o
Eh ouais !

Non, en fait je sais seulement qui sont les 3 personnes qui ont voté pour pouèle... :)
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

Penn kalet
Guest

Post by Penn kalet » 03 May 2005 19:29

Maïwenn wrote:
Penn kalet wrote:
Maïwenn wrote:Moi je dis pouèle ! Comme didine, et comme tous les gens d'ici. Une fois de plus y'a beaucoup d'affinités entre les Bretons de l'ouest et les Nordistes !
Les bretons de l'est aussi disent pouèles :D
Et une pouèllée, vous dites pouallée?
Tant mieux ! Mais pourquoi tu n'as pas voté ?
Voter oui ou non ?, j'hésite, comme beaucoup :D
Ah non, ça n'a rien à voir, je mélange...

flamenco
Membre / Member
Posts: 9976
Joined: 02 Feb 2003 13:09

Post by flamenco » 03 May 2005 20:46

Oups... Je dois pas être un nordiste pur et dur, je dis "poil" :D

:hello:

User avatar
didine
Freelang co-moderator
Posts: 9992
Joined: 15 Sep 2002 15:33
Location: Bruxelles

Post by didine » 03 May 2005 20:47

flamenco wrote:Oups... Je dois pas être un nordiste pur et dur, je dis "poil" :D

:hello:
Tss... :nono: Tu dois en effet être un faux. ;)

User avatar
Nephilim
Membre / Member
Posts: 1560
Joined: 25 Sep 2003 04:33
Location: où tu veux quand tu veux, baby..!

Post by Nephilim » 03 May 2005 23:11

pwal à la pwal, toulmond apwal :loljump:
You may feel alone when you’re falling asleep
And every time tears roll down your cheeks
But I know your heart belongs to someone you’ve yet to meet
Someday you will be loved

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10374
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Post by Sisyphe » 03 May 2005 23:34

:) [pwal]

***

:prof: E. et J. Bourciez, Phonétique française, § 38-4 "Dans un certain nombre de mots savant d'emprunt ancien, le groupe ai semble être passé à "oi" sous l'influence d'une consonne labiale qui le précédait. C'est ainsi qu'on a eu "armoire" pour "armaire" (armarium), "grimoire" forme divergente de "grammaire" (grammatica), "poêle" (pallium) pour l'ancien français "paile"

Il s'agit dans ce dernier cas du mot "poêle" signifiant "drap du cercueil" ou "drap de mariage" (pallium en latin).

Mais, § 54-I :

"Par confusion avec deux autres mot de forme similaire, mais d'origine et de sens très distinct ("poêle" dais et "poêle" à frire), on écrit ordinairement "poêle" pour l'ancien français "poisle" (latin "pensile"), terme qui désigne le fourneau de chauffage".

Et enfin, §88-V :

"l'a initial est devenu o dans "Noël < natalem" (...) il en at été de même plus tard pour l'ancien français "paele" < "patella", qui est encore chez Montaigne, et est devenu poêle [pwâl] sous l'action de la labiale p."

En claire :

"poêle à frire" patella > paele (et paella en espagnol ;) ) > poel > pwel > pwal

"poêle à charbon" pensile > poisle [poel] > [pwel] > [pwal]

"poêle de mariage" pallium > paile [pεl] > poêle [poel] > [pwal] - Littré l'écrit "poèle" mais indique [pwal]

Donc, tous les trois se sont un jour prononcés [we], et partout où la prononciation [we] est résistante, on devrait prononcer [pwel] .

Mais curieusement, si l'on en croit le même Bourciez (ibidem), le [oé/we] est résistant dans le centre et dans l'est (quoique pas en Franche-Comté)... Alors pourquoi le [pwel] semble-t-il être adopté par les Nordistes et les Bretons comme vous le dites ?

J'aurais tendance à penser que c'est beaucoup plus une réaction à la graphie qui s'est généralisée "en tâche d'huile" dans quelques endroits (de même que "les moerSS" ou "au grand damm" au lieu de [moer] et [dã], ou [dõpte] aujourd'hui alors que "dompter" n'a jamais eu de p).

:( Ah la grande misère de la dialectologie française...

vallisoletano
Membre / Member
Posts: 3241
Joined: 30 May 2004 22:54

Post by vallisoletano » 04 May 2005 00:27

Très chère Didine,

Tu as tendu toi-même le fouet qui allait te battre.
Mon camp mène 15 à 3.

Je ne pourrais donc que continuer à rigoler en t'entendant dire pouèle :lol:

Plus sérieusement, tout ceci me fait penser à Monsieur de la Boëtie, dont on appelle aujourd'hui la rue Rue de la Boétie (prononcé Boécie), alors qu'on le prononçait, à son époque Boissy. Du moins le crois-je, et je fais appel à Sisyphe pour m'éclaircir sur ce point.

Penn kalet
Guest

Post by Penn kalet » 04 May 2005 01:12

Miguel wrote:Très chère Didine,

Tu as tendu toi-même le fouet qui allait te battre.
Mon camp mène 15 à 3.

Je ne pourrais donc que continuer à rigoler en t'entendant dire pouèle :lol:
Et si on leur demandait comment on prononce le nom de la langue d'oil, ils vont rigoler aussi, les évolués :D On les attends :sun:

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10374
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Post by Sisyphe » 04 May 2005 01:12

Plus sérieusement, tout ceci me fait penser à Monsieur de la Boëtie, dont on appelle aujourd'hui la rue Rue de la Boétie (prononcé Boécie), alors qu'on le prononçait, à son époque Boissy. Du moins le crois-je, et je fais appel à Sisyphe pour m'éclaircir sur ce point.
L'usage actuel est plutôt d'écrire "Boétie" avec un accent aigu.

En fait, c'est plutôt l'inverse : on pronçait Boissy [boéssi]. Du moins à la cour.

[we] est la prononciation originelle. [wa] commence à supplanter [we] au XIVe siècle dans le parler populaire parisien. Vaugelas condamne vigoureusement [wa], et les condamnations se multiplient jusqu'à la fin XVIIIe siècle, mais se font de moins en moins vigoureuses, et la prononciation [wa] est admise à la Révolution. Paradoxalement, [we] passe pour paysan à partir de cette date.

Mais tu as quand même raison en ce sens que le peuple parisien lui prononçait certainement Boétie [bwassi] du vivant de l'auteur. De même que Montaigne se prononçait certainement "montagne" à cette même époque - dans les deux cas, la graphie est un archaïsme. Et notre prononciation actuelle [Boéssi] et [montègne].

Quant à savoir comment Etienne prononçait son nom... Probablement [we], car d'une part ce n'est pas un Parisien, d'autre part il écrivait bien "Boétie", et qui plus est, c'était un homme de cours. Mais il ne se serait pas vraiment offusqué qu'on prononçât [wa] - on était beaucoup plus souple qu'aujourd'hui sur les noms propres. Louis ou Louys, Louise Labé ou Loïze Labbé, Guillerague ou Guilleraque (le possible auteurs des Lettres portugaises, d'Assoucy ou Dassoucy (le "boyfriend" de Cyrano de Bergerac), etc.

Un auteur très intéressant par ailleurs, La Boétie

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22391
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Post by Latinus » 04 May 2005 01:19

Penn kalet wrote: Et si on leur demandait comment on prononce le nom de la langue d'oil, ils vont rigoler aussi, les évolués :D On les attends :sun:
heu, c'est pas très évident à écrire cette prononciation, je dirait le même son quand le verbe bouillir en anglais : "to boil"

Un "o" suivi un "i" (un peu comme "boy")
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10374
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Post by Sisyphe » 04 May 2005 01:53

Latinus wrote:
Penn kalet wrote: Et si on leur demandait comment on prononce le nom de la langue d'oil, ils vont rigoler aussi, les évolués :D On les attends :sun:
heu, c'est pas très évident à écrire cette prononciation, je dirait le même son quand le verbe bouillir en anglais : "to boil"

Un "o" suivi un "i" (un peu comme "boy")
Non, en théorie c'est [o-il] (eau-île). Car morphologiquement, c'est "o + il". O veut dire "oui"*, et -il est une particule de renforcement, comme dans "nennil".

En ancien français, "o" représente 7 mots différents : "ceci", "oui", "où/quand", "ou/ou bien", "ô", "en+le", "armée/guerre = ost".

On le voit bien dans la Chanson de Roland, écrite en décasyllabes :

"Mult me merveill se ja verrum Carlun
dist Balligant, oïl car mult est proz"

(Ce sera pour moi une chose admirable que de voir Charles
dit Balligant, "oui, car il est très courageux)

(o/il/car/mult/est/proz = 6 syllabes)

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22391
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Post by Latinus » 04 May 2005 02:34

ha ben merci :hello:

Cette prononciation me vient directement du cours d'histoire (mais c'est loin tout ça :sweat: ) : langue d'oil (prononcé comme je l'ai expliqué) et langue d'oc.
Peut-être typique Nord/?/Belge ?
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

Post Reply