Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16917
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by Maïwenn » 09 Jun 2015 22:11

Svernoux et moi avons entamé une conversation par mp et comme je pense qu'elle pourrait intéresser d'autres personnes, je la rend publique (avec l'accord de la 2ème intéressée, bien sûr).

Sur mon blog, je viens de mettre la photo du premier mot écrit par Judikael (sous ma dictée). Il a juste 3 ans, et est donc un peu en avance par rapport aux programmes officiels. Voici ce qu'on en a dit.
Svernoux wrote: Je viens de voir ton blog. Ca résonne tout à fait avec ce que je suis en train de lire : "Croire en son enfant". Un bouquin un peu daté, et qui contient du bon et du moins bon, mais dont le propos est que tous les enfants sont curieux et intelligents, et qu'il faut tirer parti de cette curiosité pour leur donner le goût d'apprendre toutes sortes de choses, sans attendre "l'âge officiel", pour ainsi dire. Bref, l'auteur développe tout un programme (qui semble un peu exagéré, surtout si on veut tout faire) mais qui a le mérite de donner plein d'idées pour aborder la lecture, le calcul, etc. de façon ludique. Est-ce que tu fais des choses spéciales avec Judi ou juste au fil de l'eau ?
Maïwenn wrote:En fait rien n'est organisé et je n'avais jamais pensé aller plus vite que les "programmes" officiels. Mais comme Judikael adore les lettres, on l'accompagne. Pour l'alphabet, il a beaucoup appris à l'école. Son instit avait bien remarqué son intérêt, mais elle a quand même été surprise la première fois où elle l'a entendu épeler tout son prénom, d'autant qu'ils travaillent surtout ça l'après-midi, et qu'à l'époque il n'allait à l'école que le matin. A la maison on a des lettres sur le frigo, des "flashcards" alphabet qu'on sort de temps en temps mais on ne le fait que parce que ça l'intéresse, je ne le forcerais pas. Pareil pour le chinois, on lui demande régulièrement de lire les caractères au mur, mais si ça ne lui dit rien à ce moment-là, on n'insiste pas.

Pour la suite, et s'il ne se lasse pas, je me tournerai peut-être vers la méthode les Alphas. Pour le moment il ne comprend pas les associations de sons, mais il a bien le temps !

Pour l'écriture, c'est lui qui m'a dit qu'il savait comment faire un T. Donc j'ai enchaîné avec d'autres lettres faciles.

Etant donné le défi linguistique qui l'attend, on est bien content que tout ça le botte ! :)

Je me dis que ce serait bien qu'on lui donne le goût des sciences aussi, mais c'est moins notre truc... Ils en parlent dans ton lire ? Bon, il connaît déjà presque tous les chiffres, c'est un bon début ! ;)
Svernoux wrote:C'est bien tout ça ! Je ne connais pas les Alphas, mais à vrai dire je ne connais aucune méthode... :confused:
Oui dans mon livre ils parlent de tout : lettres, sciences, histoire, géographie, arts... Et activité physique aussi.
Moi aussi les maths c'est pas du tout mon truc, mais je suis assez impressionnée par ce que je lis. Ca me donnerait presque envie de m'y mettre pour les maths !
J'allais commencer à t'expliquer, mais je crains de m'embrouiller en voulant synthétiser :lol:
En tout cas ça me semble la règle d'or : que ça amuse l'enfant, et que ça amuse le parent aussi !

PS : je ne connaissais pas non plus le terme flashcard, mais mon bouquin, qui n'est pas tout neuf, utilise en fait des flashcards faits maison... ;)
Svernoux wrote:Je voulais compléter mon PS sur les flashcards : tu en es contente ? Parce qu'un des inconvénients de la "méthode" que je lis, c'est qu'il faut passer un temps fou à préparer du matos. Ce qui est bien sûr intéressant, mais enfin, on dirait que l'offre s'est développée depuis !
Maï wrote:Ton message est particulièrement intéressant : j'ai l'impression de ne rien faire de spécial, mais c'est pas vrai, j'ai quand même des connaissances et un savoir-faire de base. Faire des flashcards, créer du matériel pédagogique divers c'est mon quotidien. A tel point que je pense même acheter une plastifieuse pour créer des supports durables, surtout par rapport au chinois, pour le français on trouve à peu près tout en magasin. Nos flashcards alphabet je les ai trouvées dans un magasin "Tout à 2 euros", c'est dire !

Je vais voir si je trouve ton bouquin à la bibli ici. Je lis peu d'ouvrages de ce genre, mais il m'a l'air intéressant !
Svernoux wrote:J'espère que tu trouveras le livre, il n'est + dispo qu'en occasion apparemment, mais sinon je pourrais essayer d'en mettre quelques grandes lignes sur le forum, surtout s'il y a d'autres parents intéressés.
Oui moi aussi en lisant, je me suis dit "ah mais ça, on le fait déjà" ! Lire, chanter, parler beaucoup beaucoup et évidemment dans plusieurs langues (oui j'oubliais, elle a aussi un chapitre langues, mais bon, pour toi et moi ça coule de source !)
Voilà, désolée pour le pavé, mais au moins, vous avez tout. Est-ce que ça parle aux parents ou éducateurs du forum ? Avez-vous des remarques, conseils ?
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17304
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by svernoux » 09 Jun 2015 23:19

Ah, merci Maï ! En plus, je me demandais comment on pourrait nommer ce sujet, tu as trouvé un très beau titre.

Alors je précise un peu, le livre que je lis s'intitule Croire en son enfant et il est de Cécile B. Loupan, paru en 1987.

Comme a priori Maï va le lire, et au cas où d'autres parents, aujourd'hui ou bien plus tard, s'y intéressent, j'ai envie de préciser : il faut bien persévérer dans la lecture. Le début peut laisser perplexe et donner envie de mettre le livre de côté, si on n'est pas d'accord. Mais la suite est beaucoup plus nuancée. Le livre s'articule en deux parties :
1/ L'expérience de l'auteur : à l'époque où sa première fille est toute jeune, la petite famille déménage aux États-Unis et c'est là que l'auteur fait la connaissance des méthodes de stimulation des bébés, notamment en participant à un stage d'une semaine au "Better Baby Institute". Cette expérience est fascinante, même s'il y a du bon et du moins bon. Ensuite, l'auteur raconte ses premiers pas avec cette méthodes, ses réussites, ses échecs. Et comment elle est parvenue à la conclusion que certaines choses devaient être revues/adaptées dans cette méthode.
2/ Deuxième partie : elle propose donc un "guide pratique", avec sa propre méthode inspirée du BBI, d'autres sources et de sa propre expérience.
Le tout divisé en grands domaines :
-La première année de vie
-Mobilité
-Langage et poésie
-Lecture et écriture
-Langues étrangères
-Logique et calcul
-Histoire
-Géographie
-Histoire de l'art et dessin
-Musique
-Natation
-Équitation
-Autres domaines

Le tout assorti d'énormément d'exemples, d'idées d'exercices, de jeux, de chansons, de partitions, des dessins... A la fin aussi, des adresses, conseils de matériel et bibliographie, même si tout cela est probablement bien daté maintenant.

J'arrive au bout du livre. Je vais laisser reposer un peu et relire la deuxième partie, afin de retenir plus précisément ce que j'aimerais essayer de faire. J'essayerai aussi d'en retirer des éléments à poster ici, s'il y a un lectorat intéressé. ;)
Sonka - Сонька

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4052
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by leelou » 10 Jun 2015 10:15

C'est quelque chose qui m'intéresse pour mon boulot, qui sait. Même si je resterai comme Maï : uniquement si ca intéresse, sans forcer. Un peu comme à l'école où sur le mur d'une classe, on peut voir des lettres, des chiffres (dans l'ordre), des feuilles de couleurs avec le noms de la couleur et des objets de la même couleur collés dessus.
L'enfant en passant devant et en les voyant intègre sans le savoir, je pense, non ? En plus d'être accompagné sur le thème, à certains moments de la journée.

L'avance de Judikael serait-elle aussi "génétique" ? Il parait que Monsieur (de mon coté) savait calculer très tôt, avant ou vers 3 ans, car il était toujours au Vietnam. D'ailleurs aujourd'hui, il a toujours une passion pour les chiffres et apprend toujours très vite quelque chose (une langue par ex).

Bref, tout ca pour dire que je suis intéressée et que je vais suivre ce sujet avec attention :)
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16917
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by Maïwenn » 10 Jun 2015 10:24

Génétique, je ne sais pas. C'est vrai que j'avais une excellente mémoire étant petite, comme lui, mais je pense plutôt à un "terrain favorable" : beaucoup de livres, d'histoires, on lui pose toujours plein de questions... après, son avance n'est pas non plus exceptionnelle (et heureusement, ça n'a pas l'air très drôle d'être enfant précoce)
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
Isis
Membre / Member
Posts: 3952
Joined: 17 May 2005 13:02
Location: Au soleil...

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by Isis » 10 Jun 2015 11:31

Discussion qui m'intéresse énormément ! Merci de l'avoir rendue publique ;)

Là tout de suite je n'ai pas le temps de partager mon expérience, mais je reviendrai :lol:
Maman disait toujours : La vie, c'est comme une boîte de chocolats ; on sait jamais sur quoi on va tomber...

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17304
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by svernoux » 13 Jun 2015 14:35

Alors, je prends un peu le temps de revenir là-dessus. Il est clair qu'il n'est pas question de "forcer", et c'est bien là que la première partie du livre peut choquer, car les Américains, ils y vont pas avec le dos de la cuillère... :roll:
Mais le livre de Loupan a comme sous-titre : "Une nouvelle approche de l'apprentissage précoce : oui à l'éveil de l'intelligence et des dons, non au forcing"
Après, à chacun de trouver son juste curseur. Même si je ne pourrai pas tout faire, je trouve que beaucoup de ses idées sont justes, mais là où j'ai du mal, c'est avec la musique, car elle reconnaît que c'est la seul matière où l'on est vraiment obligé de forcer un peu l'enfant pour la pratique régulière d'un instrument. Moi, ça me botte pas, mais c'est peut-être parce que je ne suis pas musicienne.

Ta réflexion, Lellou, m'a fait cogiter depuis que je l'ai lue. Je pense qu'il y a divers degrés dans la stimulation : ne rien faire du tout (je pense que c'est rare de nos jours, sauf milieu social très défavorisé), faire juste le minimum (lire une histoire le soir, parler à son bébé), proposer passivement, proposer activement, forcer... J'oublie peut-être des gradations. Pour moi, ce que tu dis, afficher au mur et c'est tout, c'est de la proposition passive. Si le petit s'y intéresse, tant mieux, mais sinon il ne se passe rien. Et si on y réfléchit bien, il y a quand même peu de chances qu'il s'y intéresse si on ne lui montre pas un peu. Je pense que l'idée de Loupan se situe plutôt au niveau de la proposition active.

Je vais essayer de formuler les grands principes qu'elle pose, je ne pense pas y arriver d'un coup, j'y reviendrai et complèterai au fur et à mesure (ce n'est pas non plus hiérarchisé, ça vient dans l'ordre où ça me vient...)

- Les enfants sont capables. D'énormément de choses, si seulement nous ne nous posons pas de limites en disant "il est trop petit", "il n'a pas l'âge"...
- La connaissance précède la compréhension. Autrement dit : oui, on commence par apprendre des choses qu'on ne comprend pas, mais ce n'est que la première étape, et il est plus facile ensuite de comprendre quand on connaît déjà.
- L'enfant a naturellement confiance en son parent, et l'admire naturellement, et désire naturellement l'imiter, donc le parent est le mieux placé pour initier ces apprentissages.
- Le jeune enfant est très curieux de nature, a besoin de beaucoup de nouveautés, et attendre l'entrée à l'école primaire pour le stimuler, c'est le laisser "s'ennuyer" à un âge où il est en demande et commencer à la stimuler à un âge où il a déjà perdu l'envie d'apprendre.
- Corollaire du besoin de nouveauté : il faut donner à découvrir à l'enfant, mais si possible le laisser sur sa faim, pour que ce soit lui qui réclame à découvrir ce qu'on a commencé à lui montrer, et non pas le parent qui insiste pour continuer.
- Évidemment, il faut que ce soit amusant pour l'enfant, mais pour le parent aussi. Il faut y prendre réellement du plaisir, sinon l'enfant le sent et n'est pas motivé. Il faut y prendre du plaisir et le montrer avec beaucoup d'enthousiasme.
- Stimuler sont enfant ne signifie pas qu'il sera plus intelligent, plus en avance, un génie et encore moins qu'il sera plus sage ou plus facile à élever. Le but est plutôt de stimuler sa curiosité, son envie d'apprendre, pour ainsi dire de lui apprendre à apprendre.
Last edited by svernoux on 13 Jun 2015 14:59, edited 2 times in total.
Sonka - Сонька

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17304
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by svernoux » 13 Jun 2015 14:54

Pour ce qui me concerne, en lisant le livre, je me suis rendu compte que nous faisions déjà beaucoup de choses. Parler beaucoup à Nikita, lui chanter des chansons (de toutes sortes, pas que des berceuses), lui lire des histoires (depuis qu'il a 3 mois à peu près) et évidemment lui parler en deux langues (voire trois). Mais la lecture du livre m'a encouragée à lui parler encore plus, à lui nommer plus de choses, si "compliquées" fussent-elles : je compte plus souvent en faisant les choses, je lui nomme plus systématiquement les couleurs, les tailles, les dispositions dans l'espace, etc.

Une petite anecdote : l'été dernier, une copine vient à la maison avec ses deux filles. La plus grande devait avoir un peu plus de deux ans, si je me souviens bien. Elle était très contente de voir mes chats, et à un moment qu'elle était vers nous (dans le salon) et que le chat était dans mon bureau, sa mère lui dit "va voir le chat, il est dans le bureau, tu vas dans le couloir et tu tournes tout de suite à droite". La petite y va, toute contente, revient... Jusqu'à ce que je tilte : "mais elle connaît déjà sa droite et sa gauche ?" "ben oui, y'a longtemps !" Et c'est là que la copine, qui est bénévole à la bibliothèque de son village, m'a raconté aussi qu'elle avait un jour mené une animation pour les tout-petits à la bibliothèque et que ses collègues lui avaient dit "mais non, ils sont trop petits pour les couleurs", elle a quand même fait l'animation à sa sauce et elle s'est rendu compte que sa fille n'était pas la seule à savoir des couleurs. C'est ainsi qu'elle m'a appris qu'il ne fallait pas se mettre de limite, proposer tout ce qu'on veut, et que c'est l'enfant qui ira à son rythme dans ce qu'on propose.

Ainsi, pour en revenir à Loupan : elle dit bien que le "programme" qu'elle propose est immense et qu'il n'a pas vocation à être appliqué à la lettre : certains parents feront beaucoup, d'autre un peu, d'autres un tout petit peu, et même ceux qui ne feront rien gagneront à avoir lu le livre pour élargir leurs perspectives.
Sonka - Сонька

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16917
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by Maïwenn » 13 Jun 2015 14:56

Merci pour ces grandes lignes, c'est très intéressant ! La semaine prochaine je dois aller dans le quartier où se trouve la bibli qui a le livre, j'en profiterai pour aller le chercher.

Mais je m'étonne un peu des points 3 et 5. Il me semble que les relations entre les enfants et les instits de maternelle sont généralement très fortes et que les enfants apprennent aussi beaucoup d'eux. Je n'ai pas encore eu trop le cas, mais il arrive souvent que les enfants placent la parole de leur maîtresse au dessus de celle de leurs parents. Donc je pense que les instits ont un rôle important dans ce processus aussi. Ce qui m'amène au point 5. Tu parles bien de l'entrée à l'école primaire et pas maternelle ? Je trouve que dès la maternelle la stimulation est bien présente. En un an de toute petite section Judikael a appris beaucoup de choses, en plus d'une nouvelle langue, et ses journées sont loin d'être une simple garderie. Bon, il a la chance d'être dans une classe à niveaux, donc il profite aussi des activités des grands (et en lisant le compte-rendu de mai, je me rends compte qu'en découverte des lettres/graphisme il a plus d'un an d'avance) mais la maternelle ce n'est pas rien. Pas suffisant, on peut en faire beaucoup plus, mais déjà une bonne rampe de lancement.
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17304
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by svernoux » 13 Jun 2015 15:14

Points 3 et 4, tu veux dire ? Oui, je parle bien du primaire. Je te rapporte les choses comme elles sont dites par Loupan, mais il ne faut pas perdre de vue que le livre est daté, ses filles ont notre âge ;) Donc, la maternelle d'aujourd'hui et celle des années 1980, c'est peut-être pas pareil ! Elle parle du CP parce que c'est là qu'on commence (ou commençait) à apprendre la lecture, l'écriture, le calcul, alors qu'elle pense qu'on peut les aborder beaucoup plus tôt (avant la maternelle, en fait).
Pour ce qui est des classes à niveaux, il est évident que ça aide. Loupan insiste bien qu'il est important que l'enfant soit mêlé à des enfants plus âgés que lui pour certaines activités, donc c'est sûr que la classe à niveaux est idéale ! Ici, ce sera le cas aussi pour Nikita étant donné que notre école n'a plus que deux classes de la petite section au CM2... Enfin, si elle existe encore d'ici que Nikita ait l'âge d'y aller !
Pour ce qui est du lien au parent : je pense que ça n'exclut pas un rapport fort avec l'instit ou la nounou. L'idée, c'est plutôt qu'il ne faut pas croire qu'on va stimuler son enfant en l'inscrivant à douze "activités" avec des "profs". Ou encore le coller devant la télé avec une vidéo éducative. Il est beaucoup plus enthousiasmé si c'est nous qui lui apprenons. Surtout que là, on parle aussi de petits qui n'ont même pas encore l'âge d'aller à la maternelle ;)
Enfin, elle en parle particulièrement en ce qui concerne la natation. Aujourd'hui ça peut sembler évident, mais apparemment lors des débuts des bébé nageurs, on pensait qu'on allait apporter le bébé à un moniteur et que le moniteur allait apprendre au bébé. Et on s'est rendu compte que ça ne marchait pas, que le bébé n'apprenait qu'avec son parent.
Sonka - Сонька

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4052
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by leelou » 13 Jun 2015 17:42

Ta réflexion, Leelou, m'a fait cogiter depuis que je l'ai lue. Je pense qu'il y a divers degrés dans la stimulation : ne rien faire du tout (je pense que c'est rare de nos jours, sauf milieu social très défavorisé), faire juste le minimum (lire une histoire le soir, parler à son bébé), proposer passivement, proposer activement, forcer... J'oublie peut-être des gradations. Pour moi, ce que tu dis, afficher au mur et c'est tout, c'est de la proposition passive. Si le petit s'y intéresse, tant mieux, mais sinon il ne se passe rien. Et si on y réfléchit bien, il y a quand même peu de chances qu'il s'y intéresse si on ne lui montre pas un peu. Je pense que l'idée de Loupan se situe plutôt au niveau de la proposition active.
Je suis d'accord, il faut les accompagner sinon ca ne fonctionnera pas tout seul. Mais le seul fait d'avoir des panneaux ou autres devant les yeux, devant lesquelles ils passeront tous les jours leur permet déjà d'imprimer le truc dans leur tête. Après c'est sur que si tu ne dis pas à l'enfant que ce qu'il voit c'est la couleur rouge, par exemple, il ne le saura jamais. Ou il ne fera pas jamais (ou très tard), le lien.
C'est pour ca que je pense que c'est quand même utile d'avoir des panneaux tout en leur expliquant ce que c'est.

Pour le reste, c'est vrai qu'il faut parler à son enfant (ou aux enfants) normalement. Je crois que beaucoup de parents ont peur que l'enfant ne comprenne pas ou quelque chose comme ca et du coup, ils leur parlent en "bébé" ou n'osent pas utilisé des termes pourtant utilisés tous les jours (comme ton histoire avec la droite et la gauche).

Je me souviens d'un enfant de 3 ans qui parlait en classe, à propos d'un conte : "le petit garçon, il a trébuché". Les institutrices ont soulignés (été étonnée aussi) sa connaissance de mots 'compliqués'. En bref, il parlait "bien" (si on peut utiliser le mot "bien" pour cette situation). Plus tard en discutant avec la maman, on s'est vite rendue compte qu'elle parlait beaucoup à son fils, lui lisait les histoires avec les mots qui étaient écrits, lui expliquaient les mots qu'il ne comprenait peut-être pas, etc.
C'est vrai que c'est important.

De mon coté, mon filleul a de grandes difficultés à parler, pour ne pas dire qu'il ne parle pratiquement pas. Ca m'inquiète un peu. Aucun soucis ORL. C'est déjà ça. Quoique, j'aurai préféré savoir qu'il n'entendait pas bien....
Alors quand je l'ai à la maison, j'insiste encore plus sur la parole, je lui parle en articulant encore plus, en parlant de tout et n'importe quoi. Surtout qu'il est très curieux et vient toujours voir ce que je fais en disant "ça ?", du genre "tu fais quoi ?".
Dommage que son père ne fasse pas tout ca... au début, il lui lisait des histoires mais plus depuis pas mal de temps, idem pour les chansons, etc. J'ai essayé d'en parler doucement sans trop brusquer, mais ca ne fonctionne pas :(.
Enfin, là, il va à l'école, ca le fera peut-être avancé un peu plus. :c-com-ca:

Désolée, je m'égare :confused:
Enfin, elle en parle particulièrement en ce qui concerne la natation. Aujourd'hui ça peut sembler évident, mais apparemment lors des débuts des bébé nageurs, on pensait qu'on allait apporter le bébé à un moniteur et que le moniteur allait apprendre au bébé. Et on s'est rendu compte que ça ne marchait pas, que le bébé n'apprenait qu'avec son parent.
Avec les bébés nageurs, sont-ils mis dans des piscines sans chlore ?
Est-ce si utile, penses-tu d'apprendre "à nager" aux bébés si tôt ?
J'ai souvent vu que la piscine était dangereuse pour les enfants de moins de 3 ans, à cause du chlore et du dégât qu'il cause à l'appareil respiratoire des enfants.
De toute façon, 3 ans n'est-ce pas un âge plus "simple" pour leur apprendre à nager ?
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17304
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by svernoux » 13 Jun 2015 18:10

Mais non, tu ne t'égares pas du tout, leelou, c'est tout à fait le sujet. Dommage pour ton filleul. Peut-être que l'école va le restimuler ? C'est déjà bien que toi tu fasses des efforts avec lui ;)

Pour les panneaux, on est bien d'accord. D'ailleurs, il y a des panneaux dans la méthode de Loupan ;)

Pour les bébés-nageurs, je ne suis pas spécialiste, mais je vais essayer de te répondre : apparemment, l'âge le plus favorable pour commencer est avant 8 mois, car après 8 mois (environ) ils commencent à avoir plus peur. On est bien d'accord qu'il ne s'agit pas à cet âge d'apprendre à nager, mais d'apprendre à flotter, à mettre la tête sous l'eau, à sauter dans l'eau, bref, à se familiariser avec l'eau. Surtout à ne pas couler. Est-ce utile ? C'est peut-être à chacun de voir. Je pense que c'est utile pour qu'ils n'aient pas peur de l'eau. Et à titre personnel, comme nous avons une piscine, je trouve ça très utile pour nous qu'il apprenne le plus tôt possible à se mettre en sécurité : se retourner sur le dos, flotter sur le dos, appeler et ne pas paniquer. On a des sécurités, mais aucune sécurité n'étant sans faille... Malheureusement, on n'a pas commencé si tôt, pas eu le temps d'aller aux cours de bébé-nageur. Si j'avais lu Loupan avant, j'aurais fait autre chose et tu vas voir quoi. Enfin, l'aspect sanitaire : là tu marques un point, je n'y avais pas pensé. Quand on va aux bébé-nageurs dans des piscines publiques, je suppose que l'eau est chlorée, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement. Ca ne dure pas longtemps, mais bon, je ne sais pas à partir de quel seuil c'est dangereux... Mais Loupan propose de commencer tout simplement à la maison dans la baignoire, et c'est ce que j'aurais fait si j'avais eu cette idée plus tôt. Donc, là je commence à lui apprendre à avoir de l'eau qui coule sur les yeux... On y va progressivement ;)
Sonka - Сонька

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4052
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by leelou » 13 Jun 2015 19:28

'il apprenne le plus tôt possible à se mettre en sécurité : se retourner sur le dos, flotter sur le dos, appeler et ne pas paniquer
J'ai déjà entendu parler de cette méthode et je trouve ca super. D'ailleurs en écrivant sur les bébés nageurs et le chlore, j'y pensais.

Pour le chlore, il parait que c'est surtout le chlore dans l'air qui est mauvais (l'odeur de chlore que l'on sent) parce que le système respiratoire des enfants est fragile et en développement jusqu'à 3 ans au moins, et cela provoque souvent de l'asthme chez les enfants une fois ceux-ci âgés de 10-12 ans.
C'est sûr que les séances ne doivent pas durer longtemps et qu'il ne faut pas psychoter sur tout, mais bon... il suffit d'y aller deux fois semaines que ca fait déjà des dégâts.
Certaines piscines auraient un système à infrarouge (je pense) pour nettoyer les eaux et ainsi diviser par 5 le taux de chlore dans l'air. Mais ce système coûte très cher.
Du coup, l'histoire de la baignoire est très intéressant. Encore faut-il prendre toutes les précautions et être très attentif.

Hrm..., la méthode de la baignoire : ca fonctionne aussi avec les adultes ? :confused:
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
Maïwenn
Modératrice Arts & Litté.
Posts: 16917
Joined: 14 Nov 2003 17:36
Location: O Breiz ma bro
Contact:

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by Maïwenn » 13 Jun 2015 21:51

Points 3 et 4, oui évidemment (ça va pas être facile de lui faire aimer les chiffres :lol: )

Effectivement, la maternelle a bien changé. Je me rappelle qu'en grande section nous travaillions sur le mot Moi. Donc trois lettres à connaître. Ils en font beaucoup plus, et plus tôt, maintenant. Mais les nouveaux programmes qui entrent en vigueur l'année prochaine prévoient de remettre l'accent sur l'oral, et donc de ne plus faire de la grande section une pré-CP (du moins pour la lecture), donc ça va changer.

Donc si je comprends bien, le propos est de dire aux parents de ne pas se reposer sur les autres éducateurs, pas de soutenir que les autres sont mauvais, ça me va ! :)

Pour les bébés-nageurs, Judi a fait son premier plouf a 3 mois (piscine découverte donc pas de pb de chlore) mais après on n'a pas pu continuer et il n'y est retourné qu'à 18 mois. Il n'était pas à l'aise les 2 ou 3 premières fois mais il a vite commencé à s'éclater dans l'eau et maintenant il saute, met sa tête sous l'eau, etc... Il ne sait pas encore flotter, mais je sais qu'il apprendra vite. Contrairement à moi, qui n'allait pas à la piscine toute petite. J'ai galéré à apprendre à nager, j'avais peur, les leçons étaient un calvaire. Si j'avais été plus à l'aise dans l'eau, ça se serait mieux passé. Donc je suis à fond pour la familiarisation des bébés. Et surtout s'il y a une piscine à la maison !

Pour le moment il ne semble avoir aucun souci respiratoire, j'espère que ça ne se développera pas plus tard. Mais si ça arrive, je serai plus encline à accuser la pollution chinoise pendant nos 16 mois là-bas, que l'heure de piscine hebdomadaire.

Ton filleul a encore le temps d'oser parler. Mais c'est vrai que c'est dommage si chez lui il n'a ni livres, ni chansons. Bon, ce n'est pas une condition sine qua none pour réussir dans la vie, j'en ai la preuve sous les yeux, mais je trouve que les histoires sont une des choses les plus belles, et les plus simples, qu'on puisse offrir à un enfant. Ici, la menace d'être privé d'histoire est la seule qui marche vraiment, le coin il s'en fiche pas mal ! ;)
Penn ar Bed
The end of the land
Le commencement d'un monde

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4052
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by leelou » 14 Jun 2015 09:59

Il a des livres et des chansons, mais autant quand il était petit il était très stimulé, autant ici... bof. Pas tant que ca. Et pourtant, il comprend très bien tout ce qu'on lui dit. Alors j'essaye de reprendre les histoires avec lui et cela semble fonctionner :)
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17304
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Donner envie aux enfants d'apprendre et les accompagner

Post by svernoux » 14 Jun 2015 14:11

leelou wrote:Hrm..., la méthode de la baignoire : ca fonctionne aussi avec les adultes ? :confused:
Euuuuuh... Alors dans l'absolu, y'a pas de raison, mais faudrait quand même une grande baignoire ! Le but étant de flotter dedans tout allongé... Un bébé de trois mois, il est à l'aise, mais moi je tiens même pas toute dépliée dans ma baignoire ;)
D'ailleurs, Loupan dit que le mieux, c'est d'être dans la baignoire avec son bébé, mais pour nous ça serait un peu juste (une fois que je suis dans la baignoire, reste plus beaucoup de place :confused: :lol: )
Sonka - Сонька

Post Reply