Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Venez tous :o) ... blabla, coup de gueule, délire... Faut que ça bouge!!
Post Reply
User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4027
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by leelou » 11 Jun 2017 21:14

Evite toutefois les verres de table, pour boire. Ils sont trop fins et non uniforme
Ah oui, c'est sûr, du verre comme ca, je n'essayerai même pas.
Je n'ai jamais fait attention avec du Pyrex, mais désormais, je le ferai alors. Plat à mettre dans le four pendant le préchauffage j'imagine !
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22344
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by Latinus » 11 Jun 2017 23:08

leelou wrote: Je n'ai jamais fait attention avec du Pyrex, mais désormais, je le ferai alors. Plat à mettre dans le four pendant le préchauffage j'imagine !
Non, le pyrex encaisse un four préchauffé.

Mais à la sortie par exemple, c'est mieux de le poser sur une grille ou sur un sous-plat isolant (liège, textile, ...) plutôt que sur une surface froide.
J'ai entendu qu'au micro-onde il faut faire attention à ce que le plat soit assez* rempli sinon il y a une partie froide (la zone pas remplie) et une partie chaude (les aliments chauffés) et la différence peut faire que ça casse.


* : avec une bonne dose de subjectivité façon conseil grand mère.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4027
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by leelou » 12 Jun 2017 10:37

Généralement, je sors toujours la plaque avec le plat dessus et je pose la plaque chaude sur un isolant ou la taque de cuisson vitro si elle n'est pas occupée. Je crois que ca aide.

Microquoi ? J'en ai un, mais je ne l'ai plus utilisé depuis des années... d'ailleurs, je le relèguerai au fond d'une cave lors du futur déménagement.
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4027
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by leelou » 28 Jun 2017 19:11

La maladroite de l'huile a encore frappé :roll:

J'ai une tâche sur un pull, toute fraiche. Je viens de mettre une belle couche de bicarbonate de soude et là j'attends. Mais que faire après ? Simplement brosser ?
J'ai peur d'utiliser mon savon au fiel de boeuf, ca peut faire des tâches plus clair il parait et le tissu est mauve.
:(
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17262
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by svernoux » 28 Jun 2017 23:26

Hm, je n'ose pas te conseiller quoi que ce soit, car il n'y a jamais de garantie... Dans l'absolu, tout détachant peut faire une tache claire. Mais ça ne m'est encore jamais arrivé avec le savon au fiel.
Sonka - Сонька

User avatar
leelou
Membre / Member
Posts: 4027
Joined: 29 Nov 2003 05:53
Location: Belgique

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by leelou » 29 Jun 2017 09:38

J'ai quand même essayé le savon au fiel mais la tache est toujours là.... :( Ils disent sur l'emballage qu'il faut laisser agir un instant. C'est quoi un instant ? 15 min ? Moins, plus ? Je réessayerai aujourd'hui et si ca ne fonctionne pas, je tenterai de sauver le tout avec un patch cousu dessus. :c-com-ca:
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.
Tecumseh, chef shawni

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17262
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by svernoux » 29 Jun 2017 15:40

Pour moi, un "instant" c'est moins de 15 mn, mais après ça peut être une mauvaise traduction... Je n'ai jamais vraiment laissé agir : je mets le savon, je frottouille rapido (1-2 secondes) juste pour que ça rentre bien dedans et ne coule pas ailleurs, et à la machine. Mais c'est sûr qu'un frottage ne peut pas faire de mal. Il n'y a qu'un vêtement que je n'ai pas pu ravoir : mon mari s'était complètement fait éclabousser d'un truc gras, la plupart des tâches sont parties au premier lavage (avec savon au fiel), presque toutes au deuxième mais une a subsisté, j'ai laissé tomber.
Sonka - Сонька

User avatar
Andergassen
Membre / Member
Posts: 23332
Joined: 12 Nov 2009 15:20
Location: Plein sud/Pôle nord, selon la langue

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by Andergassen » 02 Aug 2017 12:17

L'archétype de la question folle (et qui souvent, malheureusement, tue) : Allah est-il chiite ou sunnite ?
Hues du dann schon gesin, wann ech unfenken blöd ze gin?

User avatar
ElieDeLeuze
Membre / Member
Posts: 4001
Joined: 08 Jun 2005 00:20
Location: Lörrach

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by ElieDeLeuze » 02 Aug 2017 12:55

Il y aurait un mot valise blasphématoire à faire en anglais pour répondre à la question, Andergassen. N'oubliez pas que Allah signifie Dieu au sens monothéiste, pas uniquement dans la religion musulmane. Il parait que ça surprend un peu la première fois qu'on assiste à une messe de minuit à Malte : on entend "Alla" tout le temps dans de vieilles églises.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22344
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by Latinus » 02 Aug 2017 13:40

Andergassen wrote:
02 Aug 2017 12:17
L'archétype de la question folle (et qui souvent, malheureusement, tue) : Allah est-il chiite ou sunnite ?
Le problème est qu'il faut poser la question aux croyants concernés qui ont tous midi à la porte.

Si tu poses la question à qui vient la lire alors, pour ma part*, il y a un problème dans la formulation.

Allah (je répète : pour ma part) n'est pas. Pas plus qu'un mono-Dieu ou que विष्णु d'ailleurs.


* : Pour situer ma façon de penser, s'il fallait me mettre dans une case, elle est plutôt agnostique.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
miju
Membre / Member
Posts: 6700
Joined: 14 May 2005 21:44
Location: LYON (bron)

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by miju » 02 Aug 2017 18:07

Je ne sais répondre à la question d'Andergassen, mais confirme que la surprise est bien là quand sur l'île de Malte on entend Allah sans arrêt lors de la messe. Expérience vécue pour une cérémonie Pascale.
Lorsque ta tête heurte une cruche et que ça sonne creux  n'en déduit pas que c'est forcément la cruche qui est vide.

User avatar
Chocolat
Membre / Member
Posts: 3261
Joined: 03 Oct 2012 17:16

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by Chocolat » 11 Aug 2017 16:08

Si Allah veut dire Dieu, n'est il pas sencé être chiite ET sunite? Autant que chretien et juive d'ailleurs?

User avatar
ElieDeLeuze
Membre / Member
Posts: 4001
Joined: 08 Jun 2005 00:20
Location: Lörrach

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by ElieDeLeuze » 12 Aug 2017 09:49

Linguistiquement, oui, le mot s'applique à des dieux différents. Ce n'est qu'un mot. C'est la théologie qui introduit des différences conceptuelles, mais le mot reste. Il se trouve que depuis longtemps, les langues européennes occidentales ont emprunté le mot "allah" comme un nom propre, un nom de dieu d'une religion particulière, comme on dit Ganesh ou Amaterasu (qui sont eux vraiment des noms propres dans leur langue d'origine). C'est une confusion que Malte nous aide à dissiper. Merci Malte.
www.rtr.ch - Tgi che sa rumantsch sa dapli

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10343
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by Sisyphe » 12 Aug 2017 15:47

ElieDeLeuze wrote:
12 Aug 2017 09:49
Linguistiquement, oui, le mot s'applique à des dieux différents. Ce n'est qu'un mot. C'est la théologie qui introduit des différences conceptuelles, mais le mot reste. Il se trouve que depuis longtemps, les langues européennes occidentales ont emprunté le mot "allah" comme un nom propre, un nom de dieu d'une religion particulière, comme on dit Ganesh ou Amaterasu (qui sont eux vraiment des noms propres dans leur langue d'origine). C'est une confusion que Malte nous aide à dissiper. Merci Malte.
:D Comme tous les prophètes, je ne peux que révérer la parole du prophète précédent, et surtout pas la contredire, mais à la rigueur aller encore plus loin. Elie a donc parlé avec sagesse, et trouvé la raison de l'existence de Malte :jap:

En l'occurrence, il faut se souvenir que toutes les religions monothéiste ont pris, partout sur terre, la suite de religions polythéistes (ce qu'une minorité ne mes élèves n'arrivent pas à admettre d'ailleurs : ils conviennent que Mahomet a fondé l'Islam, mais ils ne veulent pas admettre que les Arabe n'étaient pas musulmans avant l'Islam ; la théologie supposent parfois une Delorrean).

Elles se sont donc débrouillées avec les restes linguistiques et théologiques de celle-ci. À ma connaissance, toutes les langues européennes utilisent le même mot pour les dieux au pluriel et pour Dieu, avec quelques bidouillages linguistiques comme la majuscule (impossible en allemand puisqu'il y en a à tous les noms), l'absence d'article quand il existe des articles (impossible en latin), etc. (le latin et le grec ont dû d'ailleurs dû réinventer un vocatif pour leurs mots respectifs alors que normalement on n'interpellait jamais un dieu tout seul, d'où des très maladroits Dee et θεέ). L'arabe a fait exactement pareil : Allah est le mot 'êl, qui est aussi "symptomatique" des langues sémitiques pour désigner le ou les dieux que god l'est pour les langues germaniques - plus un "truc en plus" dont la nature exacte est discutée, un article ou un particule d'adresse ("ô..."), mais qui ne sépare pas plus Allah du pluriel ("les dieux") que ne le font la majuscule et l'absence d'article en français.

L'hébreu fait partiellement bande à part en ce sens que Yawheh est bien un nom propre - c'était un des dieux du polythéisme initial, et pour une raison mystérieuse, il a pris la première place - mais il y a des "traces" de polythéisme dans les plus anciens livres de la Bible (il y a toujours des oublis dans une mise à jour), qui ont toujours bien embêté les théologiens. Mais le nom commun 'êl apparaît çà et là, comme d'ailleurs le pluriel bien connu elohim pour désigner Yawheh, supposé être un pluriel de majesté mais qui pourrait bien être une de ces traces.

Pour être honnête, je crois que les Turcs se prennent un peu les pieds entre tanrı, ilâh et Allah, respectivement nom commun turcogène, nom commun arabogène et quasi-nom propre, en fonction de leurs croyances, leurs opinions et l'atmosphère politique du moment...

Pour l'aspect théologique, et pour répondre à la première question posée, il faut bien avoir à l'esprit qu'aucun prophète ne prétend "inventer une nouvelle religion", mais réforme la sienne de la bonne façon (c'est-à-dire celle voulue par Dieu) et n'imagine pas qu'on ne va pas le suivre ; Jésus ne meurt pas chrétien, Luther ne s'imagine pas luthérien et Wesley ne pensait pas qu'il y aurait un jour un wesleyanisme. les dénominations sont toujours largement postérieures et accidentelles. Mes élèves n'arrivent pas à comprendre que lorsque Aggrippa d'Aubigné, dans les Tragiques, fin XVIe, écrit "les Chrétiens" tous les cinq vers, cela veut dire systématiquement "les protestants". Parce que dans son esprits, ils sont les chrétiens et les autres sont au sens propre des mécréants, même si aujourd'hui catholiques et protestants "normaux" (au sens gaussien du terme : la grosse moyenne) acceptent de s'entre-considérer "chrétiens". La question de qui massacre, ségrège ou tolère qui n'est qu'une question de majorité numérique et de situation politico-intellectuelle globale. On oublie d'ailleurs systématiquement en Europe que l'empire fatimide était bel et bien chiite et non sunnite.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

User avatar
Chocolat
Membre / Member
Posts: 3261
Joined: 03 Oct 2012 17:16

Re: Les questions folles qu'on n'ose pas poser

Post by Chocolat » 12 Aug 2017 18:43

Sisyphe wrote:Mais le nom commun 'êl apparaît çà et là, comme d'ailleurs le pluriel bien connu elohim pour désigner Yawheh, supposé être un pluriel de majesté mais qui pourrait bien être une de ces traces
Réponse dans le Deuteronome me semble-t-il.

Post Reply