Le tableau le plus cher du monde

Venez échanger, ici, vos lectures, vos goûts pour la peinture, la musique, le cinéma, ...

Moderators: Sisyphe, Maïwenn

Post Reply
User avatar
laurence-jth
Membre / Member
Posts: 4
Joined: 27 Apr 2004 13:07
Location: France
Contact:

Le tableau le plus cher du monde

Post by laurence-jth » 08 May 2004 09:52

Un Picasso devient le tableau le plus cher du monde aux enchères

Un tableau de Picasso, le "Garçon à la pipe", a été adjugé mercredi à plus de 104 millions de dollars chez Sotheby's à New York, devenant l'oeuvre d'art la plus chère jamais vendue aux enchères dans le monde.

Peint en 1905, le "Garçon à la pipe" détrône le "Portrait du Docteur Gachet" de Vincent Van Gogh, qui avait été adjugé 82,5 millions de dollars chez Christie's le 15 mai 1990.

La toile de Picasso, de format moyen (99,7 x 81,3 cm), a été adjugé à 93 millions de dollars, auxquels se sont ajoutés les taxes et commissions, portant le montant total à 104.168.000 dollars. Son acheteur est resté anonyme. Les experts avaient prévu que ce tableau établisse un nouveau record aux enchères après avoir été estimé à 70 millions de dollars.

"Ce n'est pas le genre d'occasion qui se présente une fois tous les dix ans ou une fois par génération, c'est l'occasion d'une vie", avait déclaré, avant la vente, le président de Sotheby's David Norman.

L'oeuvre provenait de la collection de John Hay Whitney, membre d’une famille au patronyme légendaire parmi les grands amateurs américains, qui l’acquit en 1950 pour 30.000 dollars. Elle a été mise en vente par la fondation philantrophique Greentree, créée par sa veuve, Betsey Whitney.

Picasso n'avait que 24 ans lorsqu'il a peint ce tableau, peu après son arrivée à Paris pour y rejoindre l'atelier du Bateau-Lavoir sur la colline de Montmartre.

Plutôt dépouillé, le tableau représente un adolescent, peut-être "P'tit Louis", un habitué du Bateau-Lavoir. Vêtu de bleu, une couronne de fleurs roses sur la tête, le jeune homme semble faire la moue. Il est assis, jambes écartées, devant une tapisserie aux motifs floraux, une pipe entre deux doigts.

Cette oeuvre est "l'une des plus célèbres images de Picasso sur la beauté de l'adolescence", selon Charles Moffet, vice-directeur de la section Impressionnistes et Art moderne chez Sotheby's. Elle possède une "ambiguïté qui vous hante".

"C'est, sans équivoque, l'une des plus belles oeuvres de la période rose de l'artiste et l'une des plus importantes oeuvres de jeunesse de Pablo Picasso jamais apparues sur le marché", a estimé M. Moffet.

Le record pour un tableau de Picasso était jusqu'à présent de 55 millions de dollars, atteint en novembre 2000 chez Christie's à New York pour "La femme aux bras croisés", peinte en 1902.

Le produit de la vente ira à la Fondation Greentree, créée en 1982 par Betsey Hay Whitney à la mort de son mari John, qui avait été ambassadeur américain en Grande-Bretagne avant de se tourner vers la presse et de présider l'International Herald Tribune de 1966 jusqu'à sa mort. Quand Mme Whitney est décédée en 1998, elle a légué pour plus de 300 millions d'oeuvres d'art à quatre musées américains.

33 autres toiles de la collection, des peintres français Degas, Corot ou Vuillard, ont été proposées à la vente mercredi. Un tableau d'Edouard Manet, "Les courses au Bois de Boulogne", de 1872, a atteint 26,3 millions de dollars, pas loin du record pour l'une de ses toiles, de 29,04 millions.


NEW YORK (AFP)

Source internet : agonia.net
Image

User avatar
kokoyaya
Admin
Posts: 31632
Joined: 10 Oct 2002 14:12
Location: Moissac (82)
Contact:

Post by kokoyaya » 12 May 2004 00:54

Outre l'aspect artistique de la chose, j'ai appris hier ou avant-hier que les investissements dans les oeuvres d'arts permettent à beaucoup d'échapper à l'ISF :-?

User avatar
Franck
Membre / Member
Posts: 71
Joined: 12 Mar 2004 15:40
Location: Alpes maritimes

Post by Franck » 12 May 2004 15:24

D'un autre côté, Koko, c'est souvent le seul moyen pour que des institutions publiques puissent acquérir une œuvre importante, dans la mesure où elle se retrouve bien souvent en paiement de droits sur une succession dont la valeur patrimoniale est justement gonflée par la présence de l'œuvre.

Post Reply