p..de drogués !!!! (droguaroulette)

Forum dédié aux débats et informations sur l'actualité de tous les jours, politique, sociale, internet... tout ce qui ne concerne pas directement le forum dans ses nouveautés.

Moderator: kyliane

Post Reply
Le_sOrcieR
Guest

p..de drogués !!!! (droguaroulette)

Post by Le_sOrcieR » 03 Jul 2002 01:48

GENEVE (AP):-o - A moins d'une semaine du départ du Tour de France, l'Union cycliste internationale (UCI) a annoncé mardi quelle avait "gagné la bataille" contre l'EPO, mais que de nouveaux produits plus difficiles à déceler avaient fait leur apparition sur le marché. :cool:

L'UCI a affirmé que des "changements dans le comportement" des cyclistes professionnels avaient été constatés depuis l'introduction de tests sanguins de dépistage de l'EPO.

"Alors que nous avons gagné la bataille contre l'EPO et sa dernière forme, la NESP... de nouveaux challenges apparaissent à l'horizon", peut-on lire dans un rapport de Leon Schattenberg, le président de la commission antidopage de l'UCI et du docteur Mario Zorzoli. :roll:

Les 1.171 contrôles sanguins effectués par l'UCI cette année ont fait apparaître un hématocrite moyen de 43.5%. En 1997 et 1998, cette moyenne du taux de globules rouges dans le sang des coureurs était de 45.5%.

Les hématocrites élevés sont souvent synonymes d'usage d'EPO. Un coureur contrôlé avec un taux supérieur à 50% est automatiquement suspendu deux semaines. En 1999, 20 coureurs avaient ainsi été mis à pied. Cette année, seuls deux d'entre eux ont été concernés par cette mesure.

L'UCI dispose également d'un test destiné à apporter la preuve de l'utilisation d'EPO, mais sa complexité et son coût limitent son utilisation. Cette année, seulement 120 tests de ce type ont été réalisés.

L'EPO améliore l'endurance en augmentant la production de globules rouges, riches en oxygène.

L'UCI souligne que parmi les nouveaux produits dopants une nouvelle version de l'EPO, l'epoietin delta, ou Dynepo, est plus difficile à déceler car elle est produite à partir de cellules humaines, et non animales comme l'EPO. Un test de dépistage est déjà au point mais il ne sera pas disponible avant 2003.

Deux autres drogues, la RSR13 et l'hémoglobine de synthèse, sont plus difficiles à utiliser pour les coureurs car ils doivent prendre de l'oxygène en même temps. Ces deux drogues sont par ailleurs efficaces sur un laps de temps plus réduit.

"Nous sommes sûrs que les efforts qui seront faits par la communauté scientifique dans les prochains mois nous autoriseront à combattre le dopage avec plus de confiance, mais avec autant de réalisme, pour réduire petit à petit le nombre de tricheurs, qui malheureusement continueront à exister", a commenté l'UCI dans son texte. AP :nono:

:insane: bande de tarés !!!!!

Post Reply