Entrelacs

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: kokoyaya, Beaumont, Sisyphe

User avatar
Chocolat
Membre / Member
Posts: 3428
Joined: 03 Oct 2012 17:16

Entrelacs

Post by Chocolat »

Et très loin, atténué par la distance et l'entrelacs des plantes, parvenait regulier, comme un inexorable balancier liquide, le bruit du ressac.
Jean-Christophe Rufin

Ma question porte sur entrelacs: est ce invariable ? S'accorde t il avec des plantes? Le dictionnaire le met avec un s même au singulier mais sur internet on le trouve aussi sous sa forme sans s. Qui a raison, qui a tord?

:jap:
User avatar
Andergassen
Membre / Member
Posts: 33609
Joined: 12 Nov 2009 15:20
Location: Plein sud/Pôle nord, selon la langue

Re: Entrelacs

Post by Andergassen »

En fait, la réponse est dans la question. "Entre" suppose plusieurs choses en cause, deux au minimum. Deux fils entrelacés, un. entrelacs de ruelles dans la vieille ville et, en l'occurrence, un entrelacs de plantes."Entrelacs" est un motif d'ornement aux lignes entrecroisées.
Voir la ville suisse d'Interlaken, "entre deux lacs".
Quant à dire que le mot s'emploie surtout au pluriel, j'ai un doute. Possible quant on parle de motifs d'ornement répétés, mais j'ai souvent rencontré "entrelacs" au singulier, un entrelacs de ruelles, comme cité plus haut, ou un entrelacs de voies aux approches d'une gare.
Donc invariable, avec un "s" final.
Omnia si perdas, caligas servare memento
User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10858
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Entrelacs

Post by Sisyphe »

Le mot lacs lui-même est un pluralia tantum, un mot qui n'existe qu'au pluriel (comme fiançailles, obsèques, etc.). Et ce depuis la Chanson de Roland : http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/t ... 389809255;.

Cela dit, l'étymon est laqueus donc de toute façon il ne peut que donner un mot terminé par un [-s], ce qui entretient le pluriel à mon sens.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)