[allemand] See : lac ou mer ?

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: kokoyaya, didine, Beaumont, Sisyphe

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10715
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: [allemand] See : lac ou mer ?

Post by Sisyphe »

Dada wrote:Donc a priori le berceau des indo-européens serait loin de la mer, donc ok pour l'argument la mer c'est comme un très grand lac.
Par contre je ne pense pas que le caractère salé de la mer soit une nouveauté. En Asie centrale, Iran, Caucase, Anatolie, il y a de nombreux lacs salés. Et il y a aussi de lacs d'eau douce bien évidemment. D’où une interrogation de ma part : les indo-européens n'auraient pas fait de distinction sémantique entre lacs salés et non salés ? Il y aurait une seule racine pour lac ? Ou est-il possible qu'il y en ai eu deux et l'une a disparu quand on a évolué vers le modèle binaire actuel : mer eau salée / lac eau douce.
Elie wrote:Je pense aussi secrètement (du coup, c'est plus secret maintenant) que l'important n'est pas la différence eau douce ou eau salée mais plutôt étendue close ou étendue ouverte. Cela a le mérite d'expliquer ce qui laisse muet les profs de danois : on dit Vesterhavet (Mer du nord avec hav) mais Østersøen (Mer baltique avec sø).
Cette double question fourrée aux questions annexes avec un glaçage de questions subsidiaires est traité dans la thèse dont je vous mettais le "teaser" au-dessus. Cf. la fin :
Cependant,à la différence des lexèmes grecs et latins, l’analyse des isotopies établit le caractère non inhérent du sème /salinité/ dans lesémème des termes indo-aryens. Néanmoins, l’actualisation de sèmes afférents similaires permet de constater des similitudes dans la représentation de la mer quand celle-ci est désignée à la fois comme un élément passif (un réceptacle des eaux) et actif (un élément dangereux du fait de son mouvement incessant).
Je traduis : la question du "salé/pas salé" n'est pas le plus important côté Inde et Perse, alors que le côté "eau plate et calme sur laquelle je fais ricocher des galets vs gros rouleaux écumant qui engloutissent ma petite barquette de néolithique primitif en fût de bouleau" est importante partout.

Sur la question de l'origine géographique des "Indo-Européens" ( :roll: vous me prenez un saut de colle à poisson et vous me collez tous les guillemets que vous pourrez trouver, merci :jap: ), il n'y a qu'une chose de sûr : ils ne sont pas venus de l'Inde à l'Europe, n'en déplaisent aux nationalistes tarés de l'extrême-droite indienne (ce qui fait beaucoup de pléonasmes, mais on oublie que ces tarés-là ont actuellement le pouvoir et la bombe atomique).

Les théories "centre-asiatiques" n'ont plus beaucoup la cote mais sont déjà plus scientifiques. Mais pas forcément d'un "coin à lacs salés". La théorie la plus connue (ce qui ne veut pas dire qu'elle est la meilleure) est celle qui assimile Indo-Européen et culture des kourganes, et dans cette hypothèse, effectivement, ils n'auraient vu que très tard et la mer et les lacs salé, cf. la carte ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kourgane

En gros, les hypothèses majoritaires hésitent entre la relative plaine polono-germanique, ou bien plutôt la plaine d'Europe orientale, selon les uns plutôt côté Nord/Ukraine et selon les autres ou plutôt côté Sud/Crimée/rivages pontiques de l'autre, mais côté intérieur des terres. Et de toute évidence, les Indo-Aryens ont vu la mer très très tard.

Ressortir mes groboukins sur les Indo-européens, ça aussi ça fait très décennie 2000... Nan mais vous savez que j'ai des choses à faire, hein ?
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

Post Reply