Une étudiante française disparue à Budapest

Forum dédié aux débats et informations sur l'actualité de tous les jours, politique, sociale, internet... tout ce qui ne concerne pas directement le forum dans ses nouveautés.

Moderator: kyliane

Olivier
Membre / Member
Posts: 3177
Joined: 14 Jun 2002 02:00
Location: Toulouse

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by Olivier » 12 Mar 2009 16:28

Les premières conclusions de l'autopsie française (réclamée par l'avocat de la famille) sont les mêmes que celles de l'autopsie hongroise: "le corps ne portait pas de traces de coups et la cause de la mort est probablement la noyade".
Si bien que l'attitude médiatisée de la famille, qui semblait systématiquement méfiante vis-à-vis de tout ce qui était fait en Hongrie, attire maintenant là-bas quelques commentaires peu flatteurs pour la France dans les rubriques lecteurs des journaux en ligne: si pour eux le pays est tellement peu fiable, qu'est-ce que leur fille y faisait?...
-- Olivier
Se nem kicsi, se nem nagy: Ni trop petit(e), ni trop grand(e):
Éppen hozzám való vagy! Tu es juste fait(e) pour moi!

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17577
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by svernoux » 12 Mar 2009 18:18

Olivier wrote:si pour eux le pays est tellement peu fiable, qu'est-ce que leur fille y faisait?...
Je comprends que les Hongrois soient vexés, mais bon ça c'est très limite comme propos... Depuis quand séjourner dans un pays veut dire qu'on ne doit rien critiquer, trouver que tout est formidable, n'avoir aucun recul ? Elle était justement là à court terme, pour découvrir le pays (elle et pas ses parents...) Ca ne signifie nullement qu'elle était obligée de l'adorer et de trouver tout ce qui s'y fait parfait, et cela le signifie encore moins pour ses parents.
Sonka - Сонька

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22888
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by Latinus » 12 Mar 2009 19:18

svernoux wrote:
Olivier wrote:si pour eux le pays est tellement peu fiable, qu'est-ce que leur fille y faisait?...
Je comprends que les Hongrois soient vexés, mais bon ça c'est très limite comme propos... Depuis quand séjourner dans un pays veut dire qu'on ne doit rien critiquer, trouver que tout est formidable, n'avoir aucun recul ? Elle était justement là à court terme, pour découvrir le pays (elle et pas ses parents...) Ca ne signifie nullement qu'elle était obligée de l'adorer et de trouver tout ce qui s'y fait parfait, et cela le signifie encore moins pour ses parents.
Je ne trouve pas ces propos limite dans ce contexte précis.

La méfiance de la famille, suite à la disparition et puis l'annonce du décès, n'est pas sans rappeler l'idée, maintenue par stéréotype, qu'ont encore les gens vis-à-vis des pays d'Europe de l'est : mafia, prostitution, drogue, corruption... On veut bien y aller pour "l'exotisme" de certains pays ou de certaines villes mais, au moindre problème, ressurgissent les vieux démons.

Ce dont les locaux se "gaussent" (ce qu'ils pointent du doigts maladroitement selon toi), c'est que l'attitude des parents (qui ont pour le moins un rôle protecteur à jouer, hein) n'était sans doute pas la même avant le départ de la victime vers ce pays et que, drame survenu, c'est devenu le dernier endroit à fréquenter et que tout ce qui en émanait alors ne pouvait être que faux ou faussé... Il y a deux poids deux mesures et, tout dramatique soit l'évènement, il convient de respecter la justice et la population du pays qui n'en pas responsable ni commanditaire jusqu'à preuve du contraire... Sans parler que pareilles choses se produisent en France.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17577
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by svernoux » 12 Mar 2009 23:48

Latinus wrote:Ce dont les locaux se "gaussent" (ce qu'ils pointent du doigts maladroitement selon toi), c'est que l'attitude des parents (qui ont pour le moins un rôle protecteur à jouer, hein) n'était sans doute pas la même avant le départ de la victime vers ce pays
Ca tu n'en sais rien ! Moi mes parents étaient très angoissés de me laisser partir en Ukraine, ça n'empêche pas qu'ils m'ont laissé faire, parce que si le rôle des parents est de protéger comme tu dis, il est aussi de savoir laisser l'enfant s'épanouir et faire ses choix...
Je ne dis pas que les doutes des parents sont fondés, mais je dis qu'ils sont en droit de penser ce qu'ils veulent d'un pays pour lequel leur fille a manifesté un intérêt, mais pas nécessairement eux.
Sonka - Сонька

User avatar
didine
Freelang co-moderator
Posts: 9991
Joined: 15 Sep 2002 15:33
Location: Bruxelles

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by didine » 13 Mar 2009 01:32

Latinus wrote:
svernoux wrote:
Olivier wrote:si pour eux le pays est tellement peu fiable, qu'est-ce que leur fille y faisait?...
Je comprends que les Hongrois soient vexés, mais bon ça c'est très limite comme propos... Depuis quand séjourner dans un pays veut dire qu'on ne doit rien critiquer, trouver que tout est formidable, n'avoir aucun recul ? Elle était justement là à court terme, pour découvrir le pays (elle et pas ses parents...) Ca ne signifie nullement qu'elle était obligée de l'adorer et de trouver tout ce qui s'y fait parfait, et cela le signifie encore moins pour ses parents.
Je ne trouve pas ces propos limite dans ce contexte précis.

La méfiance de la famille, suite à la disparition et puis l'annonce du décès, n'est pas sans rappeler l'idée, maintenue par stéréotype, qu'ont encore les gens vis-à-vis des pays d'Europe de l'est : mafia, prostitution, drogue, corruption... On veut bien y aller pour "l'exotisme" de certains pays ou de certaines villes mais, au moindre problème, ressurgissent les vieux démons.

Ce dont les locaux se "gaussent" (ce qu'ils pointent du doigts maladroitement selon toi), c'est que l'attitude des parents (qui ont pour le moins un rôle protecteur à jouer, hein) n'était sans doute pas la même avant le départ de la victime vers ce pays et que, drame survenu, c'est devenu le dernier endroit à fréquenter et que tout ce qui en émanait alors ne pouvait être que faux ou faussé... Il y a deux poids deux mesures et, tout dramatique soit l'évènement, il convient de respecter la justice et la population du pays qui n'en pas responsable ni commanditaire jusqu'à preuve du contraire... Sans parler que pareilles choses se produisent en France.
Au risque de faire de la psychologie de comptoir, je ne pense pas qu'il faille raisonner en termes rationnels dans ce genre d'affaire. Lorsqu'un fait divers se déroule à l'étranger, on dénigre les compétences de la police locale. C'est une attitude parfois totalement injustifiée, mais il faut imaginer ce que peuvent ressentir des parents qui n'arrivent pas à accepter le sort de leur fille. Imaginez leur douleur, leur désarroi et surtout leur incompréhension. Dans ce cas de figure, quel parent ne voudrait pas que toutes les pistes soient explorées? Quel parent ne se rattacherait pas au moindre petit élément, au moindre petit doute? Je suis sûre que la police hongroise a fait tout ce qu'elle a pu. Cette demande d'autopsie supplémentaire en France était sans doute superflue, mais elle aura peut-être eu le mérite d'écarter des soupçons ou des doutes sur les résultats de l'autopsie hongroise et de mettre fin à certains des questionnements des parents. Ils ont peut-être été maladroits dans certains de leurs propos, mais on ne peut pas leur en vouloir d'avoir tout fait pour avoir le maximum d'informations qui allaient soit se recouper, soit se contredire, pour tenter de comprendre. Encore une fois, il ne faut pas penser en termes rationnels ici.

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22888
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by Latinus » 13 Mar 2009 01:46

svernoux wrote:
Latinus wrote:Ce dont les locaux se "gaussent" (ce qu'ils pointent du doigts maladroitement selon toi), c'est que l'attitude des parents (qui ont pour le moins un rôle protecteur à jouer, hein) n'était sans doute pas la même avant le départ de la victime vers ce pays
Ca tu n'en sais rien ! Moi mes parents étaient très angoissés de me laisser partir en Ukraine, ça n'empêche pas qu'ils m'ont laissé faire, parce que si le rôle des parents est de protéger comme tu dis, il est aussi de savoir laisser l'enfant s'épanouir et faire ses choix...
Je ne dis pas que les doutes des parents sont fondés, mais je dis qu'ils sont en droit de penser ce qu'ils veulent d'un pays pour lequel leur fille a manifesté un intérêt, mais pas nécessairement eux.
Evidemment que je n'en sais rien, que je sache j'émets une supposition... Cela dit, elle a de grandes chances de s'avérer juste étant donné que, après la mort d'une personne, on a rarement la même opinion du pays concerné, hein... Sans aller dans les extrêmes on sera en droit de se demander si l'endroit est sûr ou pas.
didine wrote:
Latinus wrote:
svernoux wrote:
Olivier wrote:si pour eux le pays est tellement peu fiable, qu'est-ce que leur fille y faisait?...
Je comprends que les Hongrois soient vexés, mais bon ça c'est très limite comme propos... Depuis quand séjourner dans un pays veut dire qu'on ne doit rien critiquer, trouver que tout est formidable, n'avoir aucun recul ? Elle était justement là à court terme, pour découvrir le pays (elle et pas ses parents...) Ca ne signifie nullement qu'elle était obligée de l'adorer et de trouver tout ce qui s'y fait parfait, et cela le signifie encore moins pour ses parents.
Je ne trouve pas ces propos limite dans ce contexte précis.

La méfiance de la famille, suite à la disparition et puis l'annonce du décès, n'est pas sans rappeler l'idée, maintenue par stéréotype, qu'ont encore les gens vis-à-vis des pays d'Europe de l'est : mafia, prostitution, drogue, corruption... On veut bien y aller pour "l'exotisme" de certains pays ou de certaines villes mais, au moindre problème, ressurgissent les vieux démons.

Ce dont les locaux se "gaussent" (ce qu'ils pointent du doigts maladroitement selon toi), c'est que l'attitude des parents (qui ont pour le moins un rôle protecteur à jouer, hein) n'était sans doute pas la même avant le départ de la victime vers ce pays et que, drame survenu, c'est devenu le dernier endroit à fréquenter et que tout ce qui en émanait alors ne pouvait être que faux ou faussé... Il y a deux poids deux mesures et, tout dramatique soit l'évènement, il convient de respecter la justice et la population du pays qui n'en pas responsable ni commanditaire jusqu'à preuve du contraire... Sans parler que pareilles choses se produisent en France.
Au risque de faire de la psychologie de comptoir, je ne pense pas qu'il faille raisonner en termes rationnels dans ce genre d'affaire. Lorsqu'un fait divers se déroule à l'étranger, on dénigre les compétences de la police locale. C'est une attitude parfois totalement injustifiée, mais il faut imaginer ce que peuvent ressentir des parents qui n'arrivent pas à accepter le sort de leur fille. Imaginez leur douleur, leur désarroi et surtout leur incompréhension. Dans ce cas de figure, quel parent ne voudrait pas que toutes les pistes soient explorées? Quel parent ne se rattacherait pas au moindre petit élément, au moindre petit doute? Je suis sûre que la police hongroise a fait tout ce qu'elle a pu. Cette demande d'autopsie supplémentaire en France était sans doute superflue, mais elle aura peut-être eu le mérite d'écarter des soupçons ou des doutes sur les résultats de l'autopsie hongroise et de mettre fin à certains des questionnements des parents. Ils ont peut-être été maladroits dans certains de leurs propos, mais on ne peut pas leur en vouloir d'avoir tout fait pour avoir le maximum d'informations qui allaient soit se recouper, soit se contredire, pour tenter de comprendre. Encore une fois, il ne faut pas penser en termes rationnels ici.
Dans vos réponses vous semblez dire que j'estime que les parents n'ont pas le droit de penser comme cela. Vous vous trompez, je ne remets pas cela en cause... Ce que je dis, c'est que la population du pays en question a elle aussi une réaction normale et certainement pas "limite".

Prenons le cas de la Belgique et ses grosses affaires de pédophilie, vers quoi croyez-vous que s'oriente la discussion (après la question de l'accent et un bref passage sur les flammands/wallons), ici en France, lorsqu'on apprends ma nationalité ? Non, pas Victor Horta.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17577
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by svernoux » 13 Mar 2009 12:45

Non, je suis quand même pas d'accord. Ce que j'essaie de dire depuis 2 messages, c'est que ce que je trouve être une réaction normale de la part des Hongrois, c'est d'être vexés qu'on ne fasse pas confiance à leur médecine légale (même si par ailleurs je suis tout à fait d'accord avec ce qu'a exposé Didine). Mais dire qu'Ophélie n'avait rien à faire dans le pays, ça ça n'est pas normal, c'est hors sujet et ça vire à la xénophobie.

Moi non plus je n'aurais peut-être pas confiance en la médecine légale de n'importe quel pays, ni même en sa médecine tout court, ou en sa police, ou en sa justice... Et ça va pas m'empêcher pour autant d'y séjourner, brièvement ou durablement ! Si on ne doit se rendre que dans les pays où on approuve tout, où on a confiance en tout, bah non seulement on n'ira plus nulle part, mais en plus on pourra même plus vivre chez nous, car chez nous non plus on n'approuve pas tout et on n'a pas confiance en tout.
Sonka - Сонька

Olivier
Membre / Member
Posts: 3177
Joined: 14 Jun 2002 02:00
Location: Toulouse

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by Olivier » 13 Mar 2009 15:57

svernoux wrote:Mais dire qu'Ophélie n'avait rien à faire dans le pays, ça ça n'est pas normal, c'est hors sujet et ça vire à la xénophobie.
Non en fait c'est moi qui ai résumé comme ça, au milieu d'opinions bien plus blessantes sur la psychologie du rapport père-fille et j'en passe... "dans ce cas qu'est-ce que leur fille y faisait" était de ma part une question rhétorique qu'il fallait prendre dans l'autre sens: bien sûr que Budapest est sûre, que les médecins légistes sont compétents et que la jeune fille avait bien raison d'y être venue étudier, et donc ses parents auraient dû par respect pour elle adopter la même attitude au lieu de dénigrer systématiquement dans un style paranoïaque "on nous cache des choses pour ne pas ternir l'image de la ville" qui choque tout le monde là-bas...
-- Olivier
Se nem kicsi, se nem nagy: Ni trop petit(e), ni trop grand(e):
Éppen hozzám való vagy! Tu es juste fait(e) pour moi!

User avatar
Latinus
Admin
Posts: 22888
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest
Contact:

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by Latinus » 13 Mar 2009 16:00

Non, je suis quand même pas d'accord
Ben, c'est ton droit je crois :p
svernoux wrote:Mais dire qu'Ophélie n'avait rien à faire dans le pays, ça ça n'est pas normal, c'est hors sujet et ça vire à la xénophobie.
Je vois pus cela comme étant à l'attention des parents suite à cette affaire, pas à l'attention d'Ophélie elle-même. "si vous voyez notre pays de la sorte, que faisait votre fille ici ?" ; je n'y vois aucune xénophobie, personnellement et, par ailleurs, ce n'est pas une question fermée et il peut donc y avoir réponse de la part des intéressés.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.

User avatar
didine
Freelang co-moderator
Posts: 9991
Joined: 15 Sep 2002 15:33
Location: Bruxelles

Re: Une étudiante française disparue à Budapest

Post by didine » 13 Mar 2009 16:52

Olivier wrote:et donc ses parents auraient dû par respect pour elle adopter la même attitude au lieu de dénigrer systématiquement dans un style paranoïaque "on nous cache des choses pour ne pas ternir l'image de la ville" qui choque tout le monde là-bas...
Je ne pense pas que ça tienne au fait que ça se soit produit à Budapest... Les parents auraient pu avoir la même réaction si ça s'était produit à Londres ou Varsovie (cf. mon message plus haut).

Post Reply