Appellations des postes université

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: kokoyaya, Beaumont, Sisyphe

ace
Membre / Member
Posts: 332
Joined: 16 Jul 2004 16:15

Appellations des postes université

Post by ace »

Bonjour,

Comment dire en français un enseignant (pas étudiant, pas doctorant) qui enseigne à l'université depuis quelques années mais qui attend de passer un examen/concours pour devenir maître de conférences ? Chargé d'enseignement ?

Merci,
User avatar
Latinus
Admin
Posts: 24308
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest

Re: appellations des postes université

Post by Latinus »

Hello,

Pour ce que j'en sais, il n'y pas un statut précis et unique qui précède celui de maître de conférences.

:c-com-ca:
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.
User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10868
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: appellations des postes université

Post by Sisyphe »

Je confirme.

"Chargé de cours" (plus courant que "chargé d'enseignement" ou "chargé de TD" dans les facs scientifiques) est une sorte d'appellation globale et floue. C'est ce qu'on met par défaut quand on publie un livre scientifique ou pédagogique.

Les administrations (et souvent les intéressés entre eux) parlent indistinctement de "vacataires" ou "d'intervenants".

PS. J'ai déplacé le sujet vers la partie linguistique du forum.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)
User avatar
Latinus
Admin
Posts: 24308
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest

Re: Appellations des postes université

Post by Latinus »

Le globalement flou... C'est un bon résumé de mon expérience avec la fonction publique alors que, a priori, je m'attendais à quelque chose d'organisé, cadré, efficace.

Au plus je prends de l'ancienneté, au plus les tirades de Coluche perdent leur verni second degré.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.
User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10868
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Appellations des postes université

Post by Sisyphe »

Latinus wrote: 26 Mar 2022 12:54 Le globalement flou... C'est un bon résumé de mon expérience avec la fonction publique alors que, a priori, je m'attendais à quelque chose d'organisé, cadré, efficace.

Au plus je prends de l'ancienneté, au plus les tirades de Coluche perdent leur verni second degré.
En fait, "vacataire" renvoie à une situation statutaire ; ou plus exactement, c'est l'appellation chapeau de deux statuts légèrement différents selon les origines du recrutement : "chargé d'enseignement vacataire" et "agent temporaire d'enseignement" (j'entre depuis dix ans dans la première catégorie) ; mais wikipédia explique tout cela très bien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Enseignan ... sit%C3%A9s
... C'est pourquoi les intéressés eux-mêmes, quand ils discutent à la machine à café (ou quand ils discutent de leurs "seconde vie professionnelle" sur le lieu de leur première vie - vous suivez ? - se désignent souvent comme "vacataire", parce que ça renvoie à l'aspect concret des choses : chaque année, se faire établir un contrat, fournir le formulaire N49938 et Z409$.44-12(k), obtenir la signature du chef du bureau du traitement des dossiers CEV de la DIP2, et réussir à se faire payer (le plus dur ; et quand il y a un virus, c'est pire ; perso, j'ai même renoncé pour l'an dernier).

En revanche, quand on veut se "vendre", on met surtout en avant ce qu'on fait concrètement avec les étudiants : l'appellation "chargé de cours" ou "chargé de TD" (le dernier plutôt chez les scientifiques, disais-je) est à ce titre plutôt descriptive (et "chargé d'enseignement" est plus rare, parce qu'on a concrètement l'impression de faire des cours, comme on débite des tranches de saucisson : je prépare mon cours, je donne mon cours, je range les feuilles de mon cours, je fabrique un partiel qui porte sur mon cours, je remplis un papier avec la date de mon cours, je me fais payer mon cours à la fin du mois (ce dernier point est très optionnel)).

L'appellation "assistant" ne renvoie quant à elle plus à rien (autrefois : jusqu'aux années 80, il y avait des "maîtres-assistants", mais qui étaient des titulaires mais hiérarchiquement soumis aux maîtres de conférences et professeurs) ; elle tend à perdurer pour désigner informellement les ATER d'un côté et les doctorants-contractuels de l'autre (dans ce dernier statut, il y a encore plusieurs parfums), qui sont un léger degré au-dessus dans l'organisation : précaires, certes, mais sur un temps garanti, et surtout avec un pied "officiel" dans la recherche (pouvant voire devant participer à la vie du labo, aux colloques, aux publications, etc.).

Donc, plutôt que Coluche, j'évoquerais plutôt les Papous à poux et les Papous pas à poux de Gaston Lagaffe.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)
User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10868
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Appellations des postes université

Post by Sisyphe »

:) Et pour être parfaitement complet, ceci traînait dans mes favoris :

https://www.campusmatin.com/metiers-car ... arite.html

Le stade d'après, c'est le séminaire syndical. :loljump:
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)
User avatar
Andergassen
Membre / Member
Posts: 33864
Joined: 12 Nov 2009 15:20
Location: Plein sud/Pôle nord, selon la langue

Re: Appellations des postes université

Post by Andergassen »

Ben il en faut du monde pour gérer tout ça ! :sweat:
Omnia si perdas, caligas servare memento
User avatar
Latinus
Admin
Posts: 24308
Joined: 18 Mar 2002 01:00
Location: complètement à l'Ouest

Re: Appellations des postes université

Post by Latinus »

Et quand tu es dedans et que l'action à mener dépend du statut de l'intéressé... Statut qui peut être "x" mais on considère plutôt "y" parce que la mission "vision d'avenir" en fait une exception.
Tu appliques donc "y" et 1/4 d'heure plus tard tu te rends compte, erreur de saisie "à la gestion" faisant, qu'en fait il n'était pas "x" mais "v"... Ce qui change évidemment tout, car dans ce cas il n'est théoriquement pas possible de lui attribuer la mission "vision d'avenir" sachant qu'un "v" ne peut absolument pas devenir "y".
Au final, on revient donc à "x" et on fait une bidouille-entorse non documentée qu'on régularisera peut-être 10 ans plus tard en la redécouvrant et en se demandant comment une telle incohérence a pu exister... Et c'est là où les nouvelles recrues apprennent vite les mots "passif" et "historiquement" justifiant tout et n'importe quoi.
Les courses hippiques, lorsqu'elles s'y frottent.
User avatar
Andergassen
Membre / Member
Posts: 33864
Joined: 12 Nov 2009 15:20
Location: Plein sud/Pôle nord, selon la langue

Re: Appellations des postes université

Post by Andergassen »

Voilà donc une belle usine à gaz qui pourra peut-être pallier la pénurie de gaz russe !
Omnia si perdas, caligas servare memento