Formations de traducteurs, orientations et questions...

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: kokoyaya, didine, Beaumont, Sisyphe

User avatar
AdHoc
Membre / Member
Posts: 167
Joined: 12 Aug 2007 18:45

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by AdHoc »

Nous sommes employés par notre entreprise pendant 14 mois, c'est le CFA (Centre de Formation des Apprentis) qui définit ce genre de règle et s'occupe de notre dossier. L'université doit sans doute demander à ce que l'on ait passé un nombre minimum de mois en entreprise pour pouvoir valider officiellement le diplôme.

J'ai commencé le 1er septembre 2010, mais j'aurais aussi bien pu commencer dès juillet 2010, date à laquelle j'ai signé le contrat avec l'entreprise. Le tout, c'est d'aller en cours (obligatoire car le M2 est pris en charge financièrement par l'entreprise) et au travail chaque semaine.

Quand il y a des vacances scolaires, nous travaillons quand même sur nos mémoires et cela peut être contrôlé par les professeurs. Nous avons le droit comme tout salarié à 5 semaines de congés payés + 5 jours de congés prévus par le CFA pour chaque apprenti.

Certains de mes camarades ne sont pas parvenus à trouver d'entreprise : ils ont été virés du Master, tout simplement. D'autres ont été virés de leur entreprise ou l'ont quittée : il leur faut alors en trouver une autre rapidement.

Donc, pour en revenir à ta question, svernoux : nous sommes payés comme des salariés à temps plein (en réalité : nous sommes des salariés à temps plein), car les cours sont comptabilisés comme du travail.

L'avantage pour les entreprises de prendre des apprentis, c'est qu'il n'y a pas de charges salariales applicables. En gros, salaire brut ≈ salaire net. Certains ont des avantages comme les tickets restaurants, d'autres non. Il faut juste savoir que certaines entreprises traitent assez mal leurs apprentis, un peu à la manière de stagiaires.

Pour ma part, je suis dans une agence de traduction parisienne et ça se passe bien, même si je suis un peu jaloux de certains de mes camarades qui gagnent presque deux fois plus que moi (Société Générale = 1 400 € par mois...). D'autres travaillent dans les services traduction/documentation de banques, chaînes TV, grandes sociétés (automobile, informatique, aéronautique, jeux vidéo, agences de presse, etc.). L'université aide grandement les étudiants à trouver une entreprise (sociétés partenaires, job dating, transmissions d'annonces de job, etc.).

Quant aux mémoires : oui, énormément de travail, en plus des cours normaux et du travail en entreprise, mais c'est faisable. Les dirigeants du Master insistent lourdement là-dessus et comparent même la charge de travail à celles rencontrées en classes prépa, mais je ne pense pas que ça soit réellement le cas. Disons que nous sommes bien occupés :)

User avatar
AdHoc
Membre / Member
Posts: 167
Joined: 12 Aug 2007 18:45

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by AdHoc »

Pour être plus clair sur le fameux "temps plein" :
  • début en entreprise variable entre juillet 2010 et décembre 2010, obligatoire avant janvier 2011
  • mi-octobre 2010 : début des cours et donc de l'alternance
  • vacances de Noël 2010 et de Pâques 2011 : travail sur les mémoires (globalement à domicile). Les étudiants ne sont pas en entreprise : il s’agit bel et bien de semaines de formation
  • février 2011 : pré-soutenance pour présenter l'avancée du travail sur les mémoires
  • mi-juin/juillet 2011 : rendu des mémoires
  • juillet-août-début septembre 2011 : entreprise à plein temps
  • septembre 2011 : soutenance de mémoire
  • fin du travail en entreprise variable, avant ou après les soutenances
Pas forcément très clair, mais pour ceux qui seraient intéressés par ILTS, ça donne un aperçu ;)

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17615
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by svernoux »

Ah oui, merci pour tous ces détails, c'est vachement plus clair !
Ben dis donc, c'est beaucoup de travail, c'est sûr, mais ça me semble effectivement super intéressant, tant pour s'assumer financièrement que pour progresser (je soupçonne même qu'une présence en entreprise plus étalée dans le temps, comme ça, porte plus de fruits...)
Sonka - Сонька

User avatar
AdHoc
Membre / Member
Posts: 167
Joined: 12 Aug 2007 18:45

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by AdHoc »

Deux avantages à finir ses études en entreprise :

1) le premier est évident : l'expérience. On y apprend énormément de choses, sur tous les aspects du métier.

2) le second l'est un peu moins : à la fin de l'année, il y a des chances que l'employeur vous propose de signer un vrai contrat de salarié cette fois-ci, avec davantage de responsabilités.

Par exemple, une copine va devenir chef de projet dans une agence de traduction, une autre va être embauchée pour travailler sur les outils de TAO chez SDL (Trados), un copain va quant à lui devenir rédacteur dans l'agence de presse Thomson Reuters. Et il y a beaucoup d'exemples comme ceux-là.

Je sais que mon employeur va vouloir me garder, car mon allemand l'intéresse, mais je préfère partir en vacances/devenir freelance... et éventuellement travailler pour lui comme traducteur externe :)

Donc, insertion professionnelle optimale, oui. Sans oublier qu'on se crée un sacré réseau dans ce Master, ce qui est primordial en traduction. Certains étudiants montent leur propre agence, parfois. À l'ESIT, j'ai pas l'impression qu'on soit aussi soudé :sleep:

User avatar
AdHoc
Membre / Member
Posts: 167
Joined: 12 Aug 2007 18:45

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by AdHoc »

Salut !

Un nouveau Master de traduction pourrait voir le jour à Paris prochainement.

Je n'ai que très peu d'infos pour l'instant et préfère donc ne pas parler de choses non vérifiées, mais je pense que ça va intéresser beaucoup de monde si le projet se concrétise.

Dès que j'ai des infos « partageables », je reviens vers vous :) En attendant, bon courage pour les concours, qui commencent d'ici 10 jours pour l'ESIT.

:hello:

TiphaineB
Membre / Member
Posts: 2
Joined: 25 Mar 2011 03:53

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by TiphaineB »

svernoux wrote:Je peux essayer de te répondre uniquement sur le point 2, car si je n'ai pas fait l'ESTRI, je suis titulaire d'un DU de l'IPLV, datant d'avant qu'il ne se transforme en master.
Je ne sais pas à quoi équivaut le DU, mais si c'est bac+ 2, on s'en fout puisque pour l'avoir, il faut avoir une licence qui elle est bac +3, donc quelle importance ? C'est la licence qui prime. Pour ma part, on m'avait dit que le DU (qui était dans les faits à bac +4 à l'époque) n'était pas reconnu comme bac +4 et que seule notre licence était reconnue bac +3.
Concernant la valeur sur le marché de l'emploi : dans le privé, je n'ai jamais vu d'exigence de master, on demande en général un "diplôme en traduction" ou "équivalent master". Dans le public (j'entends par là organisations internationales), on demande un master ou équivalent. Perso, j'ai été admise à concourir à l'ONU avec mon DU, donc je suppose que ça convient aussi à l'UE et aux autres organismes.
Enfin, je rebondis sur la "recherche ou l'évolution d'emploi" : il ne faut pas oublier que ça ne concerne qu'un très petit nombre de traducteurs. Je n'ai pas de statistiques (je ne sais pas s'il en existe), mais je dirais 5% tout au plus. Donc, ça ne doit pas être un critère déterminant dans le choix d'une formation. ;)
Bonjour !
Alors avec pas mal de retard, MERCIII beaucoup pour la réponse.

Par contre j'ai une autre question sur un autre Master, je voulais savoir si quelqu'un avait des informations à partager sur le Master des métiers de la traduction d'Aix-en-Provence !

Je vous remercie !

User avatar
AdHoc
Membre / Member
Posts: 167
Joined: 12 Aug 2007 18:45

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by AdHoc »

Ah ben voilà, j'ai oublié de répondre...
Selma wrote:Bonjour,

Je suis actuellement en fin de licence LEA spécialité traduction et je me demande comme beaucoup d'étudiants : mais qu'est-ce-que je vais bien pouvoir faire l'année prochaine :) ?? Pour l'instant, après réflexion, j'hésite entre l'ESIT, le Master traduction spécialisée à Marne-La-Vallée et, dans une moindre mesure, le Master ILTS de Paris 7. L'ILTS m'a paru très bien au premier abord, surtout grâce à l'année d'alternance et puis j'ai remarqué en parcourant le site que les deux langues de travail n'étaient pas au même niveau (beaucoup moins d'heures pour la deuxième langue, qui n'est même pas obligatoire !). Quelqu'un pourrait-il me le confirmer ? Car je tiens absolument à avoir autant d'heures pour chacune de mes langues, ce qui exclurait ce Master pour moi, donc.

Resterait d'une part l'ESIT, le hic : les examens d'entrée bien sûr ! Je viens de m'apercevoir que la note requise pour l'admissibilité était de 35/40, ce qui me parait tout simplement impossible ! Encore une fois, quelqu'un pourrait-il confirmer ? Bref, si c'est bien le cas, je ne compte absolument pas sur l'ESIT. Surtout que je n'ai jamais eu vraiment envie d'y entrer, les "grandes écoles" et moi... :roll:

Reste donc enfin le Master traduction spécialisée de Marne-La-Vallée. Je n'ai quasiment aucune information sur ce Master, quelqu'un connaît-il ?

Merci d'avance pour vos réponses,

Selma
Alors, pour commencer sur ton hésitation, je crois que tu as bien fait le tour du problème : le choix est très limité, car il est devenu assez chaud de rentrer à l'ESIT et les Master de trad en petite couronne sont moins reconnus que ceux intramuros. Je ne me prononcerai pas sur ces derniers, car je n'y ai pas été, mais les personnes qui y ont été ne m'en ont pas dit du bien.

Dans le Master ILTS, il y a en effet moins d'heures pour ta 2e langue, mais il faut savoir que la maquette change chaque année, donc on ne sait jamais, ça peut évoluer. D'autre part, rien ne t'empêche par exemple de faire ton mémoire dans ta 2e langue (ou à partir d'un texte de ta 2e langue) pendant le M2, c'est même encouragé ! De plus, si tu es prise dans une entreprise qui te demande de traduire depuis ta 2e langue, ça peut te convenir aussi. Il te faudra donc peut-être faire certaines concessions... Dans tous les cas, en ILTS, il est plus simple de rentrer, la formation est plus complète/attirante et l'ambiance est toujours très bonne.

Concernant l'ESIT, j'y ai été et je n'ai pas vraiment aimé. Aux dernières nouvelles, l'école elle-même admet avoir de sévères lacunes actuellement au niveau terminologique.

Voilà, je peux approfondir si tu le souhaites.

Poisson de Babel
Guest

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by Poisson de Babel »

Cette année le mémoire terminologique de l'ESIT a été remplacé par un mémoire de traduction.

User avatar
AdHoc
Membre / Member
Posts: 167
Joined: 12 Aug 2007 18:45

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by AdHoc »

Je sais, le mémoire de termino vieux de 40 ans commençait à sérieusement accuser le coup.

L'ESIT s'est d'ailleurs inspirée d'ILTS pour son nouveau mémoire (un texte technique à traduire + glossaire, lexique, commentaire de trad, un expert pour aider, etc.).

Mais ils voudraient ne pas abandonner totalement la termino et c'est pour ça qu'ils commencent à regarder ailleurs ;)

Selma
Guest

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by Selma »

Merci pour ta réponse ! :)

Ça m'embête quand même toujours cette histoire d'heures en langue 2 à l'ILTS, parce qu'un rapport, ça ne remplace quand même pas complètement des heures de traduction. Et encore, il y aurait seulement quelques heures de différence, mais là ça fait vraiment beaucoup je trouve ;)
les Master de trad en petite couronne sont moins reconnus que ceux intramuros. Je ne me prononcerai pas sur ces derniers, car je n'y ai pas été, mais les personnes qui y ont été ne m'en ont pas dit du bien.
Elles ont été à quelle fac exactement si ce n'est pas indiscret ? Je suppose que ça dépend quand même beaucoup des facs, ce n'est pas parce que ce n'est pas à Paris/reconnu, que ça ne vaut rien, enfin, j'espère ! Et ça doit même varier selon les Masters au sein d'une même université. Personnellement, je n'ai jamais entendu dire quoi que ce soit sur ces Masters, ni en bien, ni en mal, c'est plutôt "sans réputation" :lol:

Donc si quelqu'un connait le Master Traduction à Marne-La-Vallée, qu'il n'hésite pas à donner son avis !

User avatar
AdHoc
Membre / Member
Posts: 167
Joined: 12 Aug 2007 18:45

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by AdHoc »

Tu te fondes sans doute sur le M1 ILTS, lors duquel il est vrai que la deuxième langue est un peu isolée (par curiosité : quelle est-elle ?).

Pendant le M2, ça se rééquilibre un peu. Sinon, il ne s'agit pas d'un simple rapport mais d'un véritable mémoire de traduction, de terminologie et de recherche documentaire. Si tu décides de réaliser ton travail dans ta deuxième langue, crois-moi tu seras servie.

Les trois personnes dont je parle viennent du Master T3L à Saint-Denis et du Master de Traduction de Nanterre (juridique et économique je crois). Je ne sais pas pour Marne-la-Vallée par contre, désolé.

Pour Nanterre, elles l'ont trouvé inutile, inintéressant et mal mené (je cite). Certes, quand ton CV comporte "Master de Traduction, mention XX", ça aide déjà beaucoup à l'insertion, que ce soit l'ESIT ou un autre.

Mais outre la meilleure reconnaissance des deux gros Masters parisiens, tu es sûrement bien mieux formée grâce aux nombreux intervenants professionnels et grâce à l'alternance (ou le stage pour l'ESIT). D'ailleurs, l'ESIT et ILTS sont les deux seuls Masters de Traduction en IDF à bénéficier du label EMT (oui, je survends un peu la chose, mais c'est la vérité :)).

Je ne veux cependant pas cracher sur ces petits Masters, qui ont l'intérêt d'exister et de faire fonctionner notre métier.

Guest
Guest

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by Guest »

Ma deuxième langue, c'est l'allemand ;)

Pour le Master T3L, je m'étais un peu renseignée également (plutôt pour le parcours 'traduire la loi' puisque j'ai quelques bases en droit et que la traduction juridique a plus de débouchés), mais j'ai vite abandonné, encore une fois à cause de la deuxième langue, puisqu'il ne propose même pas l'allemand :( Mais c'est vrai que sur la maquette des différents enseignements, l'intitulé de la plupart des cours m'avaient paru assez obscur :roll:

En tout cas, je vois que le Master ILTS t'a bien plu, tu le défends très bien :lol: C'est vrai qu'il a l'air très intéressant, je vais sûrement candidater, mais en donnant quand même la priorité à Marne-La-Vallée. J'ai essayé de trouver un maximum de renseignements sur le Master d'MLV ces derniers jours, voilà ce que je sais pour l'instant :
* ils font faire deux stages longs au cours du Master (2 à 4 mois en M1 et 4 à 6 mois en M2)
* il y a aussi un mémoire terminologique + rapport de stage + rapport sur le projet professionnel (mais je ne crois que le mémoire, ce n'est pas une traduction)
* avec l'ESIT, c'est la seule fac de région parisienne à conserver deux langues exactement au même niveau
* voilà la maquette des enseignements (rubrique 'enseignements') : http://www.univ-mlv.fr/formations/loffr ... ecialisee/ Qu'est-ce-que t'en penses comme ça à vue d'œil :lol: ? Par rapport à ILTS ?


Mais bon je n'ai pas plus d'infos pour l'instant sur la qualité de la formation en elle-même.

Merci encore pour ton aide en tout cas ;)

User avatar
AdHoc
Membre / Member
Posts: 167
Joined: 12 Aug 2007 18:45

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by AdHoc »

Les points positifs du Master à MLV, tu me les apprends, le programme a l'air intéressant :)

Le premier élément qui le différencie d'ILTS et de l'ESIT, c'est l'absence quasi-totale de terminologie (en tout cas ils ne la mettent pas en avant, à part évoquer brièvement la création d'un glossaire). Pour un Master de Traduction « moderne », ça se discute.

Ensuite, c'est sûr que si tu veux pratiquer des cours de traduction DE > FR, tu en auras bien plus dans ce M1 qu'ailleurs.

Disons que ce Master à MLV (impression à relativiser, je viens de le découvrir à l'instant) ressemble plus à un prolongement de Licence LEA qu'à un vrai Master pro, avec :

- des sortes de cours de civilisation (orientés marché de la trad, j'espère) ;
- de la traduction littéraire mélangée à de la traduction technique (pas très logique, c'est soit l'un, soit l'autre, quand on se destine à devenir traducteur, non ?) ;
- des cours de droit et d'économie générale en M2, comme en année préparatoire à l'ESIT et comme en Licence LEA, un peu tard pour s'y mettre quand même ! Comparativement, en ILTS, on attend beaucoup de nos compétences présupposées en économie générale avant de nous accepter. Cela dit, 1h/semaine pour chaque (droit, éco, compta), ça me semble complémentaire des cours de traduction ad hoc ;
- 24h de traduction audiovisuelle, du sous-titrage j'imagine... c'est sympa, mais il y a un Master à Nanterre pour ça :p
- des cours d'interprétation, hmmm, intéressant...

Bref, c'est une autre idée de l'enseignement de la traduction, j'imagine que ça a ses avantages. Mais attention tout de même, les maquettes les plus alléchantes et qui semblent les moins ennuyeuses ne sont pas nécessairement les plus efficaces, ça peut aussi se révéler assez décevant quand ça se disperse trop. À P7, nos profs travaillent tous main dans la main, c'est une vraie grande famille et tout le monde se connaît. Dans les plus petits Masters, ce sont souvent des intervenants/profs occasionnels qui viennent donner leur cours une fois par semaine et basta :-?
* avec l'ESIT, c'est la seule fac de région parisienne à conserver deux langues exactement au même niveau
Je sais que tu y tiens, mais passer des heures toute l'année à traduire des articles de journaux avec tes camarades de classe (une phrase chacun son tour :sleep:), c'est pas ce qu'il y a de mieux pour pratiquer ton allemand, et je parle en connaissance de cause :)

Enfin bon, je ne veux pas te miner et je te souhaite le meilleur ! Si un jour tu atterris à P7, n'hésite pas à poser des questions, je passe ici tout le temps :jap:

User avatar
svernoux
Membre / Member
Posts: 17615
Joined: 09 Jun 2004 09:55
Location: Beaujolais

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by svernoux »

AdHoc wrote:- de la traduction littéraire mélangée à de la traduction technique (pas très logique, c'est soit l'un, soit l'autre, quand on se destine à devenir traducteur, non ?)
Non pas tant que ça, en fait. Ce qu'on a l'habitude d'appeler traduction littéraire correspond souvent en vérité à la traduction d'édition (qui peut être très technique) et la traduction technique au sens large inclut par exemple le marketing, pour lequel il faut une excellente plume. Les frontières ne sont pas si nettes que ça et par conséquent, garder un peu de littéraire (mais un peu) ne me semble pas du tout une hérésie.

Concernant l'éparpillement des matières, c'est sûr qu'il faut pas que ça aille trop loin, mais c'est pas non plus mortel. C'est le cas dans beaucoup de masters. C'est sûr qu'un master bien spécialisé c'est mieux dans l'absolu, mais on ne sait pas non plus toujours exactement où on veut aller, et un master généraliste laisse plus de portes ouvertes.
Sonka - Сонька

User avatar
AdHoc
Membre / Member
Posts: 167
Joined: 12 Aug 2007 18:45

Re: Formations de traducteurs, orientations et questions...

Post by AdHoc »

svernoux wrote:et un master généraliste laisse plus de portes ouvertes.
Tant mieux si c'est le cas, mais si on veut devenir traducteur et pas autre chose (je ne sais pas si c'est le cas de Selma), ce n'est pas vraiment la meilleure solution. La profession est toujours très difficile pour les nouveaux venus, rester dans le « généraliste », c'est je pense ne pas mettre toutes les chances de son côté ;)

Enfin, ce que j'en dis... :P On n'est pas là pour débattre mais pour renseigner, donc je me tais :cup:

Post Reply