Grec ancien : un chat qui change de sexe

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: kokoyaya, didine, Beaumont, Sisyphe

Post Reply
Achille
Membre / Member
Posts: 97
Joined: 06 Apr 2017 08:26
Location: France

Grec ancien : un chat qui change de sexe

Post by Achille » 21 May 2019 20:08

Bonjour,

La fable Μῦς débute ainsi :
Γαλῆ ποτε μυσὶν ἵζουσα λόχον, ἑαυτὴν ἀπὸ πασσάλου θύλακος δίκην ἐξεκρέμασε.
Γαλῆ = le chat est du genre féminin.

Plus bas, je lis :
Οὔπω θύλακον ἑωράκειν, ἔφη, αἰλούρου ζώσης ἔχοντα σιαγόνας.
L'auteur emploie cette fois-ci le synonyme αἴλουρος , supposé masculin puisqu'il s'agit d'un mâle.
Or l'auteur l'accompagne d'un adjectif au féminin : ζώσης .

J'ai vu dans le dictionnaire que le mot αἴλουρος possède les deux genres, mais le masculin nomme le mâle tandis que le féminin nomme la femelle.

Je ne comprends le choix de l'accord par l'auteur. Dans son esprit, a-t-il fait une fixette sur le mot féminin Γαλῆ ?

Je vous remercie de votre point de vue.

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10554
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Grec ancien : un chat qui change de sexe

Post by Sisyphe » 21 May 2019 20:47

:) Le dictionnaire Bailly est un peu court sur pattes pour cet article... Comme souvent pour les animaux. D'ailleurs il ne renvoie qu'à Aristote alors que mot apparaît chez d'autres auteurs techniques.

Si j'en crois Chantraîne, αἴλουρος est structurellement hésitant, indépendamment du sexe de l'animal (cf. die Katze en allemand) : d'abord les mots en -ρος changent facilement de genre (et les adjectifs en -ρος sont épicènes par nature) ; ensuite, le chat n'est pas un animal bien connu des Grecs, le mot n'est pas très courant ni bien fixé, et dans le contexte, le fait qu'il soit repris par γαλῆ, forcément féminin, l'entraîne naturellement du côté du féminin (en gros, c'est "le rattier" en général) ; enfin, les Anciens expliquaient à tort ou à raison le mot par αἰὀλλειν et οὐρά, en gros le "bouge-queue", ce qui fait que le mot devait être senti plus ou moins comme un adjectif (cf. "rouge-gorge", ce qu'on appelle un composé adjectival exocentrique, ou encore - pour parler sanscrit - un bahuvrhi), d'où application du point précédent.

:meuh: En revanche, je ne trouve pas votre fable chez Esope (dans mon excellente édition chez GF, à lire absolument)... C'est une version adaptée, ou bien c'est un autre fabuliste ?
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10554
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Grec ancien : un chat qui change de sexe

Post by Sisyphe » 21 May 2019 20:50

:roll: ... Ah bin non en fait c'était Babrios.

J'ai pas ça dans ma bibli :-?
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

Achille
Membre / Member
Posts: 97
Joined: 06 Apr 2017 08:26
Location: France

Re: Grec ancien : un chat qui change de sexe

Post by Achille » 22 May 2019 10:37

Oui, c'est une fable de Babrius (Je viens de la trouver dans son recueil que je possède). Toutefois, j'avais tenté de traduire cette fable dans le livre II de Maunoury que je devrais réussir à terminer dans les 10 jours qui viennent. Il me restera à traduire le livre III consacré à Homère. J'ai hâte !

Je pensais que les masculin et féminin correspondaient au mâle et femelle des animaux. Il n'en est donc rien. Cela signifie plutôt que les deux genres peuvent être utilisés pour l'animal, quel que soit son sexe.

C'est vrai que les Grecs avaient une notion bien vague du classement des animaux. γαλῆ est aussi bien le chat que la belette. Μῦς est aussi bien le rat que la souris. Je n'ose croire que les Grecs pensaient que la souris était la femelle du rat !

Merci beaucoup pour vos messages toujours enrichissants.

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10554
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Grec ancien : un chat qui change de sexe

Post by Sisyphe » 23 May 2019 02:10

:) L'absurdité des genres est commun à de nombreuses langues... On dit bien une orque mâle, une marmotte mâle, etc.

La division entre espèces "ressenties" est aussi très idiomatique, comme les couleurs. Les langues ont tendance à procéder par analogie, et le savoir "populaire" n'est jamais le savoir savant (j'ai encore dû expliquer récemment à des premières que le dauphin n'est pas un poisson...). Les anglais appellent "firefox" (renard, donc) ce que nous percevons comme un "panda roux".

En grec, μῦς est le terme générique pour tous les petits rongeurs. En latin, sorix et [/i]mus s'opposent, dans les témoignages antiques, par le bruit : la sorix fait du bruit, pas la mus, donc le rat est une sorix et le campagnole est une mus.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

Post Reply