Grossophobie

Bienvenue sur le forum Freelang.com !

Moderators: kokoyaya, didine, Beaumont, Sisyphe

Post Reply
aymeric
Membre / Member
Posts: 1101
Joined: 03 Dec 2006 21:07
Location: Alexandrie
Contact:

Grossophobie

Post by aymeric » 26 Jan 2019 12:01

Bonjour,

J'amerais savoir quel aurait été l'équivalent du néologisme "grossophobie" s'il avait été constitué de racines véritablement grecques/latines (c'est-à-dire en remplaçant grosso- par une racine grecque (je présume) signifiant gros ou obèse.

Merci !

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10599
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Grossophobie

Post by Sisyphe » 26 Jan 2019 14:22

:) Bin on peut tenter pachyphobie, qui peut être légèrement ambigu car ce pourrait être aussi la peur de la graisse ; ou alors encore plus pédant eusarcophobie (mais eusarkos c'est plutôt "bien en chair, rond") ou polysarcophobie.

Le premier donne 9 résultats dans google, plus 24 pour pachyphobia. C'est le plus simple donc le meilleur.

Étrangement, le concept de "gros" est très rare en grec ancien, et les gros sont vraiment rares dans les représentations graphiques. Dans les images à vocations comique, on trouve des individus bedonnants plus ou moins grotesques, mais pas d'obèses à proprement parler et même les pièces comiques ne parlent pas de gros. Je me suis demandé s'ils connaissaient le concept même d'obésité ; apparemment oui pour ce qui est de Galien, en faisant quelques recherches :

https://www.cairn.info/revue-les-tribun ... age-57.htm

Mais les obèses ne font pas partie de l'espace "public" de la pensée grecque. Je me demande jusqu'à quel point c'est un reflet de la réalité (alimentation assez saine et peu marquée socialement dans l'Antiquité grecque (les riches et les pauvres mangent presque la même chose, si l'on suit les descriptions de banquets), idéal esthétique très prégnant dans les classes aristocratiques, efforts physiques violents du fait du climat et de la culture guerrière...) et à quel point c'est une idéalisation.
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

User avatar
Sisyphe
Freelang co-moderator
Posts: 10599
Joined: 08 Jan 2004 19:14
Location: Au premier paquet de copies à gauche après le gros dico

Re: Grossophobie

Post by Sisyphe » 26 Jan 2019 14:33

Sisyphe wrote:
26 Jan 2019 14:22

Mais les obèses ne font pas partie de l'espace "public" de la pensée grecque. Je me demande jusqu'à quel point c'est un reflet de la réalité (alimentation assez saine et peu marquée socialement dans l'Antiquité grecque (les riches et les pauvres mangent presque la même chose, si l'on suit les descriptions de banquets), idéal esthétique très prégnant dans les classes aristocratiques, efforts physiques violents du fait du climat et de la culture guerrière...) et à quel point c'est une idéalisation.
:prof: Quelques éléments de réponse ici, à partir de la pagre 25 .
La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes (Montaigne, II.12)

aymeric
Membre / Member
Posts: 1101
Joined: 03 Dec 2006 21:07
Location: Alexandrie
Contact:

Re: Grossophobie

Post by aymeric » 29 Jan 2019 23:22

Merci Sisyphe !
Je comprends que pachyphobie, par sa proximité avec pachyderme, n'ait pas été plébiscitée ! C'est presque un oxymore entre le sens qu'on veut donner au mot et l'effet produit à l'oreille !

Post Reply